Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier, JSSNews révélait que le numéro 2 du Front National et compagnon de Marine Le Pen était en visite discrète en Israël. Il est arrivé à l’aéroport de Tel-Aviv, accompagné du conseiller de Marine Le Pen à la sécurité, Michel Thooris.

Ce matin, les deux hommes avaient plusieurs rendez-vous organisés dont visiblement quelques-uns à la Knesset qui ont été annulés suite à nos révélations d’hier.

Cet après-midi, suite à des informations transmises par des membres de la Ligue de Défense Juive en France, nous avons eu confirmation que l’objectif de ce voyage était de présenter Michel Thooris comme nouveau candidat aux élections législatives de la 8ème circonscription des Français de l’étranger, celle-là même où Israël représente le pus grand nombre de votants. Une information confirmée par le Porte-Parole du Front National Alain Vizier.

Michel Thooris devient donc le 6ème candidat déclaré dans cette 8ème circonscription. Pour l’heure, les candidats sont Valérie Hoffenberg de l’UMP, Daphna Poznanski du PS, puis les « sans étiquettes », Gil Taïeb, Edward Amiach et Philippe Karsenty. La 8ème circonscription comprend les électeurs français résidant en Israël, en Italie, au Vatican, à Chypre, en Grèce, en Turquie, à San Marin et à Malte.

Michel Thooris affirme être “Juif selon la halacha” c’est à dire selon la loi juive. Cependant, il n’est pas pratiquant. Sa famille serait originaire de Tlemcen en Algérie. Tout comme le grand père de Louis Aliot, lui aussi Juif de Tlemcen. Aliot, compagnon de Marine Le Pen, n’est lui-même pas Juif.

Michel Thooris

Michel Thooris, 31 ans, est un syndicaliste policier qui fut membre du Syndicat National des Policiers en Tenue puis membre d’Action Police CFTC. C’est un partisan de “l’action forte” dans la mesure où il avait appelé, lors des émeutes en 2005, à une intervention immédiate de l’armée dans les banlieues. Une action à l’époque sollicitée par beaucoup de Français mais qui n’avait finalement pas été approuvée par le gouvernement.

En 2007, il s’est présenté aux élections législatives à Paris sous l’étiquette étrange du Parti Anarchiste Révolutionnaire.

Il s’est, par le passé, vanté de connaître le Vice-ministre israélien des Affaires Étrangères Dany Ayalon et a expliqué se sentir proche du parti nationaliste Yisrael Beitenu d’Avigdor Lieberman. Thooris est également l’une des personne ayant permis un rapprochement avec certaines cellules d’activistes juifs pro-frontistes à Paris. D’ailleurs, au sein du FN, Thooris est considéré comme “un ami d’Israël” car il dénonce régulièrement le Hamas comme seul responsable des cycles de violences dans la région.

Joint par téléphone, Edward Amiach a déclaré « je suis sidéré de voir que le FN se soit engouffré dans la brèche. Sans le maquillage de “jeune dame” de Marine Le Pen, le FN est le même que sous l’ère Jean-Marie. On y retrouve d’ailleurs toujours les mêmes Chatillon, Gollnish et Aliot, des vrais antisémites notoires. Ils ont tous, en leur temps, faits des déclarations très dures. C’est un vrai danger pour les Juifs. Enfin, je tiens à souligner quelque chose d’important pour les électeurs juifs : il faut cessez de faire croire à tout le monde que le FN est le seul à pouvoir combattre les extrémistes musulmans en France ».

Gil Taïeb a lui aussi accepté de réagir à cette nouvelle : « Je ne suis pas surpris par la présence d’un candidat frontiste, le FN ayant comme tous les partis le droit de le faire. Par contre j’espère que les électeurs de la 8ème circonscription sauront résister au chant des sirènes de Marine Le Pen. Pas une voix juive ne doit aller aux extrémistes bruns ni aux antisionistes verts ».

Autre candidat joint par téléphone, Philippe Karsenty, adjoint au maire à Neuilly Sur Seine: « Je suis opposé à l’idéologie et au passé du Front National. Malheureusement, face aux trahisons successives de Nicolas Sarkozy et aux alliances que la gauche est amenée à conclure avec les Verts – sont-ils vert écolo ou vert islamiste ? – et l’extrême-gauche, j’observe avec regret que certains électeurs se tournent vers le Front National. Heureusement pour les électeurs de la 8ème circonscription des législatives, d’autres choix – ni socialiste, ni UMP – s’offrent à eux. J’espère qu’ils auront la sagesse de ne pas disperser leurs voix ».

Thooris, ancien proche de Philippe de Villiers, va donc donner un peu plus de piment à ces élections qui, déjà, n’en manquaient pas. Une chose est sûre, entre un discours populiste qui peut séduire les Français de Grèce et d’Italie où la crise est très forte, et un discours sécuritaire qui peut séduire les francophones d’Israël qui ont peur de l’extrémisme des Musulmans de France à l’égard de la communauté juive locale, le FN risque de jouer, une fois de plus, un rôle plus important qu’il n’y paraît aux premiers abords.

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

source: JSSNews

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article