Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Carte électorale : qui l'emporterait si la Chine était une démocratie ?

Publié par Brujitafr sur 11 Novembre 2012, 18:56pm

Catégories : #Présidentielles 2012

 

 
Voici la carte électorale imaginaire si la Chine était une démocratie

Voici la carte électorale imaginaire si la Chine était une démocratie  Crédit weibo.com/sudd

 

Communistes ou nationalistes ? Alors que l'actuel président chinois Hu Jintao a passé le pouvoir de Xi Jinping à l'occasion du 18e congrès du Parti communiste ce jeudi, des internautes chinois se sont amusés à créer une carte électorale fictive. Le but ? Simuler une élection démocratique dans laquelle plusieurs partis politiques se disputeraient le pouvoir. Largement influencé par la présidentielle américaine où Barack Obama est sorti vainqueur face à Mitt Romney, des "twittos" ont organisé cet événement imaginaire. La dite élection aurait donc commencé le 8 novembre dernier quand un homme d'esprit sous le nom de "Pretending to be in New York" ("en supposant qu'on était à New York" ) s'est chargé de poser une question : que se passerait-il si des élections démocratiques avaient lieu en Chine?

Il a alors écrit à ses 200.000 followers : "si la Chine organisait des élections démocratiques, Zhejiang, lieu de naissance de Tchang Kai-Shek, serait Fujian, et Taiwan connaîtrait une vague bleue du KMT (parti du peuple en premier) pendant que les autres provinces côtières du sud-est seraient également bleues". Il a ajouté que "le nord de la Chine et d'autres bases révolutionnaires du parti communiste resteraient probablement rouges". A ce petit jeu, les "Swing States" chinois seraient le sud-ouest et le centre-ouest du pays.

Le post a vite fait le buzz attirant pas moins de 3.000 commentaires et 8.400 retweets en une journée. Un professeur de droit de l'Université de Pékin a écrit : "mettre en concurrence les partis de manière apaisée ; que c'est bon de laisser le peuple décider !". En dépit de la censure, l'évènement a d'ores et déjà pris. Un vent de démocratie a soufflé en Chine.

Lu sur The Atlantic

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<