Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce n’est pas la crise pour tous…..

Et vous aussi 30 % ? On comprend tout de suite mieux les propos de Carla Bruni. Mais dans ce décompte officiel, il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’expérience professionnelle de notre président… Pour vous rassurer, vous pensez certainement que ce type de débordement est propre à la droite ? Détrompez-vous ! Quand je vous dis que l’on vit dans une véritable pathocratie… Et pas la peine d’aller voter Mélenchon par opposition… Pourquoi croyez-vous qu’il soit là et qu’il vocifère si fort !?

Dans le Journal officiel de ce samedi 24 mars, on peut lire que Nicolas Sarkozy n'est toujours pas propriétaire d'un bien immobilier et que l'essentiel de son patrimoine est constitué de contrats d'assurance-vie. (©) Afp

Le Président-candidat a évalué son patrimoine personnel à un peu plus de 2,7 millions d’euros contre 2,1 millions au début de son quinquennat.

Presque 650.000 euros de plus qu’en 2007. En cinq ans, le patrimoine personnel du chef de l’Etat aura progressé de près de 30 %. Comme l’indique l’édition de ce samedi 24 mars du Journal Officiel, Nicolas Sarkozy dispose désormais d’un patrimoine d’un peu plus de 2,7 millions d’euros.  Une fortune qui se décompose de la façon suivante : contrats d’assurance-vie (2,58 millions dont 2,3 auprès de la banque HSBC France), diverses collections (autographes, montres, statuettes) estimées à 100.000 euros ainsi que 56.919 euros crédités sur le compte courant ouvert au nom du couple, toujours auprès de HSBC France.

 

La fortune personnelle de Carla Bruni-Sarkozy n’est pas pris en compte

La déclaration précise également le régime matrimonial de Carla Bruni-Sarkozy et de son mari, à savoir une communauté de biens réduite aux acquêts. Ce qui, en clair, signifie que chaque époux conserve à titre personnel, tout ce qu’il possédait avant le mariage de même que ce qu’il pourrait être amené à recevoir par la suite dans le cadre d’une donation ou d’une succession. Pour mémoire, le magazine Capital avait évalué en 2008 à 18,7 millions d’euros la fortune personnelle de Carla Bruni-Sarkozy.

Lors de la campagne présidentielle qui lui a permis de succéder à Jacques Chirac, le président candidat avait fait état d’un patrimoine de 2,1 millions d’euros. Comme en 2007, Nicolas Sarkozy mentionne d’ailleurs aussi les 34 % du capital qu’il détient dans la société d’avocat Selas CSC, sans en apporter d’estimation financière à cette participation. Le chef de l’Etat précise également qu’il n’est propriétaire d’aucun bien immobilier ni de placements en actions.

 

Près de 6.000 euros versés chaque mois à ses ex-épouses

Il signale encore dans cette déclaration qu’il verse chaque mois une pension alimentaire de 3.000 euros à son ex-épouse, Cécilia Attias, pour Louis Sarkozy, ainsi que d’une prestation compensatoire de 2.926 euros par mois pour Marie-Dominique Culioli, sa première femme. Au total, le chef de l’Etat consacre donc un petit tiers de son indemnité nette mensuelle (19.331 euros) au paiement de ses pensions alimentaires.

Cette publication dans le Journal Officiel est une obligation légale. Chaque président élu doit publier l’état de son patrimoine au début et à la fin de son mandat. Par ailleurs, tous les candidats à l’élection présidentielle doivent déposer au Conseil constitutionnel une déclaration de patrimoine en même temps que le dépôt de leurs parrainages. Seule celle du candidat élu sera rendu publique.

 

Source : Challenges

Informations complémentaires :

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

 
Auteurs Chalouette et Folamour
Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article