Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Hollande admet une situation économique "grave" de la France

Publié par Brujitafr sur 15 Mai 2013, 15:38pm

Catégories : #Crise de l'Euro

Douze mois après son arrivée à Bercy, Pierre Moscovici a alourdi la facture fiscale des ménages de 20 milliards d’euros en plongeant l’économie française dans la récession ainsi que l’Insee l’a confirmé ce mercredi 15 mai =


La France est entrée en récession avec le recul de 0,2% de son produit intérieur brut au premier trimestre, qui fait suite à une contraction d'ampleur similaire au dernier trimestre 2012, a annoncé mercredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.


 

Najat Vallaud-Belkacem © afp.


Le président François Hollande a admis que la situation économique de la France était "grave" mais que la récession dans laquelle elle est entrée était "moins profonde que celle connue en 2008-2009", a rapporté la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© afp. "La situation économique est grave, rien ne sert de la minimiser", a déclaré le chef de l'Etat lors du Conseil des ministres. Mais, a-t-il souligné, "la panne de la croissance concerne l'Europe toute entière", a expliqué Mme Vallaud-Belkacem qui rapportait les propos du chef de l'Etat, lors de son point de presse hebdomadaire.

M. Hollande a notamment pointé "la chute de la demande européenne" pour expliquer ces mauvais indicateurs, même si la France a été "moins impactée que ses voisins", selon la porte-parole.

La France est officiellement entrée en récession après l'annonce mercredi du recul de 0,2% de son produit intérieur brut au premier trimestre, qui fait suite à une contraction d'ampleur similaire au dernier trimestre 2012.

Cette mauvaise nouvelle économique accroît la pression sur François Hollande, qui doit rencontrer dans la journée à Bruxelles la Commission européenne qui le presse d'engager des réformes en échange d'un délai de deux ans pour tenir ses engagements budgétaires.

Ces chiffres, "le président de la République a considéré qu'ils nous obligeaient et confortaient en même temps nos initiatives pour relancer la croissance en Europe", selon Mme Vallaud-Belkacem.

Un peu plus tôt, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait lui aussi estimé que l'entrée de la France en récession n'était "pas une surprise" et était "largement due à l'environnement de la zone euro".

 

 

source

 

Commenter cet article

zelectron 15/05/2013 18:32


La socialisation rampante ET officielle de l'économie française ne date pas d'hier. La liberté d'entreprendre est assujettie à une sorte de curée sur les entreprises pour gaver les
parasites du système. Je ne suis pas sûr que les "patrons" veuillent tous tuer leurs sociétés en revanche l'aveuglement de Bercy conjugué à la boulimie des administrations concoure à l'asphyxie
voire à la mort d'un certain nombre d'entre elles. Personne ne nie que la Chine et quelques autres pays du sud-est asiatique nous font un tord considérable, mais pris sous les deux feux aucun
manager français n'y résiste indéfiniment. Changer de paradigme politique, aller à Canossa, écouter Bayrou, Borloo et quelques autres, peut-être...


L'Etat français s'est de tous temps comporté comme un chat dans un jeu de quille, ou un éléphant dans un magasin de porcelaine dans tous les cas comme un importun incapable de comprendre
ce qu'il en est de l'industrie manufacturière ni de la paysannerie. A force d'encadrer, contrôler, surveiller il a suscité des paranoïas, des névroses de toutes sortes dont il est incapable de se
rendre compte, sans oublier les promesses aux salariés qu'il laisse sur le bord de la route au désespoir alors que ce n'est pas lui qui est responsable de la conduite de ces affaires.


Que l'Etat abandonne TOUTES les participations qu'il possède en veillant bien aux conditions, qu'il prenne sérieusement un rôle d'arbitre mais sans jamais intervenir dans le cours de la
partie !

ummite 15/05/2013 17:30


bonjour à tous


 


il faut à tout prix sortir de la zone euro et des deux traités ; maastricht et celui de lisbonne , reprendre notre souveraineté pleine et entière , reprndre le contrôle de notre monnaie .


la loi du 3 janvier 1973 (loi pompidou-vge wormser ) interdit au trèsor de se faire financer gratuitement .


avant cette loi scélérate , la banque de france se pliait aux exigences du trésor , cela avait  permis à la france d'avoir son artillerie lourde industrielle , son armée modernee ses
bâtiments de guerre , ses centrales nucléaire , sa défense nucléaire .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<