Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

link47% des Français ne souhaitent ni la victoire de François Hollande ni celle de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, selon un sondage BVA. Le redressement de la cote du président sortant se confirme, en hausse de 6 points.


nicolas-sarkozy-et-francois-hollande-10586479cadtk_1713.jpg

 

47% des Français ne souhaitent ni la victoire de François Hollande ni celle de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle. C'est ce qui ressort d'un sondage BVA publié mardi*. Dans le détail, 30% des personnes interrogées souhaitent une victoire du candidat socialiste, contre 23% qui souhaitent celle de Nicolas Sarkozy. Mais 43% souhaitent le succès d'un autre candidat, tandis que 4% ne se prononcent pas, selon cette enquête réalisée pour Orange, L'Express et France Inter.

L'étude révèle aussi l'impopularité de Nicolas Sarkozy, 61% des Français ayant une mauvaise opinion de lui - "très mauvaise" pour 29%, "plutôt mauvaise" pour 32% -. Mais sur ce terrain, le chef de l'Etat enregistre une victoire, puisque ce score est inférieur de 5 points à la même étude réalisée le mois dernier. 38% ont une bonne opinion du chef de l'Etat - 7% "très bonne", 31% "plutôt bonne"-, soit 6 points de plus qu'en octobre. Nicolas Sarkozy se redresse auprès de l'électorat de gauche (+5, à 16% de bonnes opinions), et reste stable auprès de celui de droite (-1, à 71%).

Mélenchon gagne 6 points

BVA relève que depuis 2008, la cote présidentielle a progressé à chaque fois dans les "moments d'angoisses et de crises aiguës". François Fillon est stable (48% de bonnes opinions, inchangé, 50% de mauvaises, soit +1). Avec 53% de cote d'avenir (+2 sur un mois), François Hollande demeure de loin la personnalité que les Français souhaiteraient le plus voir "jouer un plus grand rôle dans la vie politique".

A gauche, si Jean-Luc Mélenchon gagne six points à 29%, Eva Joly en perd autant (24%). Progression de six points aussi à droite pour Alain Juppé et Bruno Le Maire. Enfin, 29% des personnes interrogées déclarent qu'elles pourraient voter pour François Bayrou en avril prochain ("6% "oui, certainement", 23% "oui, probablement"). Selon le dirigeant de BVA Gaël Sliman, il s'agit d'un "potentiel de vote élevé», représentant quatre à cinq fois le taux actuel des intentions de vote en sa faveur, mais très inférieur à celui de fin 2006 (43%).

*Sondage réalisé les 25 et 26 novembre par téléphone auprès d'un échantillon de 980 personnes, sélectionné par quota et représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Source :

http://lci.tf1.fr/politique/2012-un-francais-sur-deux-ne-souhaite-voir-elu-ni-hollande-ni-sarkozy-6850067.html vu sur "Wikistrike"

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article