Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/09/79/e1/0979e14e1c0f33fc174e407524956201.jpg

 

Propos du Dr Philippe Fiévet aux 32èmes Rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires à l'Hôpital Tenon, Paris, le 11 octobre 2014, et retranscrits par Raïssa Blankoff, naturopathe-aromathérapeute.

 

Gluten : tous sensibles au blé modifié ???

Gluten : tous sensibles au blé modifié ???

 

Monsanto serait responsable de l'intolérance au gluten

Monsanto serait responsable de l'intolérance au gluten

 

Comment le blé nous rend malade ?

 

It's not me, it's you. #FJQuotables #GoingGlutenFree

 

On assiste aujourd'hui à une pandémie mondiale de maladies liées à l'alimentation, au premier rang duquel on retrouve le syndrome métabolique, l'inflammation et les cancers. La question du gluten n'est pas étrangère à cette dégradation de la santé de l'humain.

Dans 1 cas sur 3345, le diagnostic de maladie clinique avec présence d'anticorps anti- gluten est posé. Dans 1 cas sur 266, on ne peut pas parler de maladie, mais néanmoins d'une intolérance ou d'une hypersensibilité au gluten. Par exemple, il y a 20 fois plus de maladie cœliaque chez les patients souffrant de diabète insulino-dépendant. Les maladies auto-immunes sont, en général, améliorées par l'arrêt de la consommation de gluten. Quand il y a allergie, il y a toujours une inflammation cellulaire. Malheureusement, il y a peu d'études sur ces sujets et pour cause : à chaque coin de rue, il y a des boulangeries, et dans chaque assiette, il y a du gluten.

Voici des maladies qui sont directement liées à la consommation de gluten (liste non exhaustive) :

- Les maladies auto-immunes : la maladie cœliaque, l'ostéopénie, les retards de puberté, l'arthrite, la dermatite herpétiforme...

- Les allergies, l'asthme des boulangers (4 à 8%), les allergies alimentaires pouvant générer un choc anaphylactique, les réactions allergiques cutanées (même la cosmétique contient du gluten)

- La sensibilité au gluten non-cœliaque : actuellement, on ne dispose pas encore de marqueur biologique de la sensibilité au gluten : par contre, la clinique est parlante : on retrouve des douleurs abdominales, des allergies cutanées, de la dépression, de l'anémie, de la fatigue (chez l'enfant), des douleurs articulaires. Il faut également savoir que si les anticorps spécifique de la paroi intestinale (IgA) sont déficitaires, les anticorps anti-gliadine ne sont pas retrouvés.

- Parmi d'autres : les fausse couches à répétition, l'hypertension artérielle, le reflux gastro-œsophagien, l'ostéoporose, les maladies inflammatoires.

- Le syndrome du côlon irritable : 77% des gens qui arrêtent gluten n'ont plus de syndrome côlon irritable.

Pourquoi le gluten est-il toxique ?

C'est la protéine nommée gliadine qui pose le plus de problème : sa forme est indigérable car il est impossible de rompre la liaison peptidique de ses acides aminés. Le gluten stimule la production d'interleukines (IL 8 et IL 15) qui déclenche la production de zonuline qui crée de l'inflammation. La zonuline, sécrétée de façon constitutionnelle, stimule la défense du corps ; on la retrouve augmentée dans l'asthme, la SEP, les MICI, le diabète de type 1, son chromosome de fabrication le 16, peut assurer la transmission de sa production de génération en génération. Le diabète est constamment amélioré par l'arrêt du gluten, même en se limitant à cette mesure uniquement, il en va de même du diabète de type 2.

Ces attaques immunitaires créent et entretiennent, à force, une hyper-perméabilité intestinale, état qui laisse passer dans le sang des macromolécules en principe indésirables, et qui, par effraction, activent d'autres familles immunitaires comme les lymphocytes. La consommation de gluten entretient l'hyper-perméabilité, l'inflammation et l'état de défense chronique de l'organisme. Ce mécanisme a lieu chez 100% des individus. Chez certains, les symptômes feront leur apparition, chez d'autres pas. L'arrêt du gluten améliore constamment la sévérité de toutes les pathologies. Le Dr Fabienne Rancé avait déjà mis en évidence le rôle de l'hyper-perméabilité dans les allergies.

Il faut savoir qu'aujourd'hui le gluten est partout, non seulement dans nos assiettes, mais dans de nombreux produits. Il est de plus en plus modifié. Jadis, les blés avaient une hauteur de 1m 50. Depuis, ils ont été manipulés génétiquement, et on observe que la part de gluten dans le blé a été multipliée par trois depuis 50 ans. On en retrouve même dans le vin ! Il sert de colle dans les aliments industriels et est de plus en plus utilisé dans des centaines de produits de toutes sortes car il est extrêmement économique.
 

 

Commentaire : N'oublions pas que la gliadine n'est pas la seule protéine allergisante contenue dans les céréales... Toutes les céréales contiennent du gluten, riz et maïs compris.

 

source

Recettes sans gluten ni lait à index glycémique bas

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article