Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

La part des contrats à durée déterminée dans les embauches, en hausse quasi continue depuis la mi-2011, s'est maintenue à 82,6% au 3e trimestre 2013, un niveau proche du record, selon une étude du ministère du Travail publiée jeudi.

 

 

 

offres d'emploi

 

 

 

 

 

 

 

La précarité reste de mise sur le marché du tavail. En France, la part des CDD dans les embauches, en hausse quasi continue depuis la mi-2011, s'est en effet maintenue à 82,6% au 3e trimestre 2013, selon une étude du ministère du Travail publiée jeudi. Un niveau qui reste proche du pic historique de 83% atteint au 1er trimestre 2013.


Moins de CDD dans l'Industrie

Certes, au 3e trimestre, la part des CDD dans les embauches a diminué dans les établissements de 10 à 49 salariés (-0,9 point), mais elle a augmenté dans ceux de 50 salariés et plus (+0,3 point), souligne la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares).

La tendance est à une légère baisse dans l'industrie et la construction (-0,2 point), et à la stabilité dans les services. Sur un an, seule l'industrie a vu un recul de la part des CDD dans les embauches (-2,8 points, contre +0,9 point pour le tertiaire et +5 points pour la construction).


Des CDD plus chers pour les employeurs

Il faut dire que le gouvernement entend lutter contre la précarité. Ainsi depuis le 1er juillet dernier, en vertu de la loi sur la sécurisation de l'emploi, le coût de certains CDD, notamment ceux de très courte durée, a été alourdi pour les employeurs via une majoration des cotisations d'assurance chômage.

En décembre 2013, les fins de CDD représentaient un quart des nouvelles inscriptions à Pôle emploi. Au total, 3,3 millions de demandeurs d'emplois sans activité étaient alors recensés, du jamais vu.

 

source via Maître Confucius

 

 

 

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article