Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


LA VÉRITÉ SUR LE MERCURE DANS LES VACCINS

Publié par Brujitafr sur 4 Mars 2017, 08:55am

Catégories : #SANTE

LA VÉRITÉ SUR LE MERCURE DANS LES VACCINS

Les médias s’insurgent contre Robert Kennedy Jr. pour avoir osé dire la vérité.

Robert Kennedy, Jr. a été nommé à la tête d’une nouvelle commission sur la sécurité des vaccins par le président Donald Trump, et les puissances en place ne sont pas heureuses.  Time Magazine sort les gros canons pour tenter de froisser la réputation de Robert Kennedy Jr. aux yeux du public.  Il est issu d’une famille d’icônes politiques et humanitaires de l’histoire moderne, il n’est donc pas étonnant que le Time ressente le besoin de le détruire.

Ironiquement, Robert Kennedy a été précédemment nommé « Héros de la Planète » par le Time Magazine pour son travail sur l’environnement.  Mais, lorsqu’un vicaire de haut niveau se heurte à la machine de propagande corrompue que représente le Time, cette personne sera vilipendée.  Ce qui rend le Time Magazine si dangereux, c’est son influence sur le marché des idées.  Le Time tient une position d’honneur dans l’esprit de millions de lecteurs, et il se présente comme une voix sérieuse et sobre de l’autorité.  Beaucoup de sujets sont couverts de façon juste et précise, mais, quand un agenda bien caché est en marche, tous les paris sont désactivés.  L’article astucieux du Time Magazine, « Pourquoi le choix de Robert Kennedy Jr. par Donald Trump comme le tsar des vaccins, est une idée terrible » est si plein de demi-vérités, de fausses représentations, et de mauvaises orientations, qu’il est difficile de savoir par où commencer.

L’attaque vicieuse du Time contre Robert Kennedy Jr. reflète les tactiques des   « fausses nouvelles » de CNN.

L’article commence :

« Maintenant arrive la dernière explosion planifiée de l’équipe de Donald Trump : La nomination du célèbre croisé anti-vaccination Robert F. Kennedy, Jr. pour présider une commission sur, oui, la sécurité et l’intégrité des vaccins. »

« La nouvelle à travers la loupe a éclaté aujourd’hui dans le hall d’entrée de Trump Tower … »

Le ton condescendant du Time continue alors qu’ils se réfèrent à la position du Président Donald Trump reliant les vaccins et l’autisme comme un « non-sens non scientifique ».  Natural News a bien couvert la saga d’Andrew Wakefield et sa connexion vaccin-autisme, pourtant, le Time l’appelle la « fable autisme-vaccin … »  Ils continuent à prétendre qu’il existe un « raz de marée d’études démontrant que les vaccins sont sûrs et efficaces … » et le Time blâme en partie pour cette « rumeur persistante » les célébrités d’Hollywood, Jim Carrey, Jenny McCarthy et Rob Schneider, que le Time avertit d’une manière menaçante « nous vous surveillons … ».

Le Time affirme faussement qu’en ce qui concerne les constituants des vaccins, « le thimérosal n’est tout simplement pas là » alors qu’en fait, après l’entrée en vigueur de l’interdiction, les anciens stocks de vaccins contenant le conservateur au mercure a été autorisé pour la vente et peut encore être utilisé.  Pour terminer, l’article dit à propos de Robert Kennedy, « Le tsar des vaccins  nouvellement choisi ne sait pas de quoi il parle ».

En vérité, le Time n’a aucune idée de ce qu’il rapporte.  Le mercure (thimérosal) est encore utilisé dans les vaccins contre la grippe donnés d’une manière routinière aux nourrissons et aux femmes enceintes, en soumettant des millions d’enfants des États-Unis à des expositions au mercure toxique par les vaccinations.  (Pour les derniers rapports honnêtes sur les vaccins, visitez Vaccines.news)

Kennedy a publié un manifeste sur le mercure et les vaccins, une lecture très digne.  Elle est disponible sur son site web Robert F KennedyJr.com.  En outre, lisez les extraits puissants de son livre scientifique sur le Thimerosal.  Voici comment il commence, et cela montre précisément pourquoi il est un homme marqué :

« Je suis pro-vaccin.  Tous mes six enfants ont été vaccinés.  Je crois que les vaccins sauvent des millions de vies.  Permettez-moi donc d’expliquer pourquoi j’ai édité le livre, Thimerosal : Laissons la Science parler, qui expose l’utilisation dangereuse et totalement inutile du thimérosal conservateur à base de mercure dans les vaccins donnés à des millions d’enfants et de femmes enceintes ici et dans le monde. »

« Les vaccins sont de grandes entreprises.  Pharma est une industrie de trillions de dollars avec les vaccins représentant 25 milliards de dollars de ventes annuelles.  La décision des CDC d’ajouter un vaccin à l’horaire peut garantir à ses fabricants des millions de clients et des milliards de dollars en revenus avec des coûts minimes de publicité ou de commercialisation et une immunité totale contre les poursuites.  Les enjeux élevés et le mariage apparente entre Big Pharma et les agences gouvernementales ont engendré un système de régulation opaque et tordu … »

En fin de compte, il s’agit d’une question de droits de l’homme, qui contrôle votre esprit et votre corps ?

L’attaque vicieuse contre Robert Kennedy est intitulée, « Les enfants paieront le prix pour le non-sens des anti-vaccins ».  Ces seuls mots sont chargés, et le sous-titre constitue en soi un contrôle mental massif.  Premièrement, il s’agit d’un exemple clair de peur.  Le choix de ne pas vacciner est valide et ne signifie pas que vous ferez du mal à vos enfants.  La vérité est que les enfants vont  « payer le prix » pour un calendrier intensif de vaccinations qui leur injectent plein de toxines à plusieurs reprises depuis quelques décennies.

Une approche raisonnable et mesurée est que les parents remettent en question l’innocuité, l’efficacité et la nécessité de chacune des douzaines de doses vaccinales qui surchargent le système immunitaire de leurs enfants.  Ce n’est pas un non-sens, c’est de la sagesse.  Ce qui est folie, c’est de se prosterner sans réfléchir devant les seigneurs médicaux/pharmaceutiques comme s’ils détenaient un pouvoir souverain sur nous.  En outre, Robert Kennedy Jr. s’est autoproclamé pro-vaccin.  Utiliser le terme « anti-vaccins » est inapproprié, malhonnête et perfide.

Finalement, utiliser le mot « non-sens » est dédaigneux, comme si la science était bien établie, comme si aucune voix crédible ne parlait contre la théologie vaccinale et comme si toute personne interrogeant les puissances en place pouvait être légitimement marginalisée.

Source : Global Research

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Commenter cet article

Doctorix 04/03/2017 14:14

"un contrôle mental massif."
Tout est dit.
Il reste à Kennedy à reconnaître que les vaccins n'ont jamais servi à rien ni à personne, c'est encore un long cheminement
Mais on est sur la bonne voie.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<