Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alerte: Egon Von Greyerz: “Les gouvernements du monde entier se préparent à l’effondrement financier total !”
Alerte: Egon Von Greyerz: “Les gouvernements du monde entier se préparent à l’effondrement financier total !”

Alors que les marchés mondiaux se dirigent probablement vers une une nouvelle folle semaine de cotation, Aujourd’hui, l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs alerte kinkworldnews sur le fait que les gouvernements du monde entier se préparent à l’effondrement total.

Egon Von Greyerz: “Eric, 25% des obligations d’Etat sont désormais négatives partout dans le monde. Vendredi matin, la Banque du Japon a été le dernière à introduire des taux négatifs. Il y a maintenant 13 pays dont les obligations d’Etat affichent des rendements négatifs jusqu’à 2 ans et 10 pays avec des rendements négatifs jusqu’à 10 ans. Je répète depuis très longtemps que le Japon est en faillite et que les taux négatifs ne sauveront pas leur économie…

Egon von Greyerz poursuit: ” Cette décision va juste décourager l’épargne et donc les investissements. La principale conséquence sera l’affaiblissement du yen au sein d’une compétition mondiale de dévaluation des monnaies où toutes les devises finiront par ne plus rien valoir. Donc cette décision prise par le Japon n’est qu’une autre confirmation d’une dévaluation mondiale des devises qui combinée à de l’impression monétaire massive débouchera sur une hyperinflation.

Comme je l’avais dit au moment où la FED avait augmenté ses taux d’intérêt, ce ne sera qu’une question de temps avant que les taux aux États-Unis deviennent négatifs. Les marchés sont globalisés et il est ridicule de croire que les États-Unis peuvent aller à contre courant du reste du monde. A court terme, nous savions bien sûr que la Fed devait poursuivre sa stratégie de hausse des taux d’intérêt pour ne pas perdre la face. Même si la situation économique se détériore rapidement aux Etats-Unis comme dans le reste du monde, la Fed a dû fermer les yeux sur ce qui se passe réellement, afin de maintenir le peu de confiance qu’il reste envers les investisseurs. Mais comme vous le savez, ils gardent les yeux fermés, car ils ne veulent tout simplement pas voir la réalité.

Dans son dernier communiqué, la Fed a déclaré que le marché de l’emploi continue de s’améliorer. La Réserve Fédérale américaine voit littéralement la vie en rose. Or, les seuls nouveaux emplois crées se trouvent chez les plus de 55 ans, dans les temps partiels et les emplois de service. Le revenu médian réel des ménages est en baisse depuis des décennies et le taux de participation à la population active baisse depuis 10 ans, avec 95 millions de personnes âgés de 16 ans et + en âge de travailler et qui sont sans emploi. Il est donc très difficile de comprendre pourquoi la FED voit une amélioration sur le marché de l’emploi. Il semble que les déclarations de la Fed reposent plus sur des espoirs que sur des faits réels.

Une triple menace sur les États-Unis

Mais le véritable problème des États-Unis est évidemment les soucis liés aux subprimes qui se développent du côté des prêts étudiants, des crédits auto ainsi que de la dette des sociétés de fracturation hydraulique. Rassemblez ces 3 secteurs et vous obtenez des défauts potentiels de plusieurs centaines de milliards de dollars. Avant la fin de ce cycle du crédit, ces montants augmenteront jusqu’à plusieurs milliers de milliards de dollars de véritables défauts lorsqu’on inclut les produits dérivés liés à ces marchés.

L’effondrement total

Selon moi, à la prochaine voire à la réunion suivante de la réserve fédérale, un événement extérieur lui fournira le prétexte nécessaire non seulement pour ne pas poursuivre sur son élan, mais pour en fait rabaisser son taux directeur. Cette décision sera ensuite suivie par un nouveau programme d’assouplissement quantitatif massif à l’échelle mondiale. Les banques centrales n’ont plus aucun autre outil dans leur arsenal pour éviter l’effondrement total du système financier. Le dilemme est le suivant: elle ne peuvent pas résorber un problème de 230.000 milliards de de dollars de dette et de 1.500.000 milliards de dollars de produits dérivés en utilisant les mêmes solutions qui sont à l’origine du problème. La conséquence inévitable de leur tentative de sauvetage sera la destruction de la valeur de la monnaie et une inflation sans limites.

En parlant de la dette, savez-vous que la dette fédérale américaine a déjà augmenté de 800 milliards de dollars rien que durant les 4 premiers mois de l’année fiscale en cours ? Annualisé, ce déficit représente 2500 milliards de dollars. On ne devrait pas obtenir un tel chiffre en fin d’année mais si cela devait être le cas, il sera maquillé. Mais tôt ou tard, les déficits budgétaires exploseront de façon exponentielle alors que la planche à billets tourne à cadence infernale.

La guerre du pétrole

Le monde est maintenant a sein d’une crise très sérieuse, les problèmes se manifestent de toute part. La situation géopolitique se détériore de jour en jour. La Libye est un triste exemple de l’échec total des Occidentaux dans leur tentative de “sauver” le monde. Tout d’abord, la Libye a été complètement détruite par les alliés afin de créer une zone géopolitique dangereuse. Désormais, les Occidentaux parlent d’intervenir à nouveau en Libye pour empêcher l’Etat Islamique de prendre le contrôle du pétrole libyen. L’Etat Islamique a déjà le contrôle de certains champs pétrolifères irakiens. Malheureusement, il n’y a pas de solution à la crise du Moyen-Orient où de nombreuses pays tels que l’Arabie Saoudite, l’Iran et la Syrie pourraient rentrer dans un conflit majeur.

De nombreux pays qui dépendent du pétrole ont le même problème. L’Azerbaïdjan est dorénavant dans une crise. les recettes publiques de ce pays dépendent à 95 % du gaz et du pétrole et qui a eux seuls représentent 40 % du PIB azéri. En décembre, ils ont dû abandonner le rattachement de leur monnaie au dollar et à la suite de cette décision, la monnaie locale s’est effondrée de 30%. Sur le marché noir, la valeur de la devise de l’Azerbaïdjan s’élève à la moitié du cours officiel. Le change de devises est désormais contrôlé tandis qu’il y a une taxe de 20 % sur l’exportation de devises. Leurs réserves ont chuté de 66 % par rapport à l’an dernier et sont maintenant de 5 milliards de dollars. A ce rythme, ils seront à court de réserves en 2016.

FMI, Banque mondiale et crise globale

le FMI et la Banque mondiale sont maintenant en train de débouler en Azerbaïdjan afin de discuter sur un possible prêt de 4 milliards de dollars. Le problème est que ces deux organisations ont beaucoup de pays en crise à rencontrer dans les prochains mois, comme le Brésil, l’Équateur, le Venezuela, le Nigeria et l’Arabie saoudite pour ne citer que qu’eux. Je suppose qu’ils ne peuvent qu’accroître la dette mondiale de quelques centaines de milliards de dollars. En tout cas, ce ne sera qu’une goutte d’eau dans un océan de dettes.

Le Venezuela est un autre exemple emblématique alors que l’inflation est attendue à 700 % cette année et que leur obligation de référence est à 27 %.

Donc, Eric, tout comme je l’avais expliqué dans mon article sur kingworldnews il y a quelques semaines, l’hyperinflation commence maintenant dans un certain nombre de pays à travers le monde. Et personne ne devrait avoir l’illusion que ceci est juste un phénomène lié aux marchés émergents. Non, ce qui se passe sur les marchés émergents va finir par nous atteindre à notre tour aussi. Et ce sera bien pire, bien sûr que le montant de 1.750.000 milliards de dollars lié à la dette et aux produits dérivés commence à imploser. Pouvez-vous imaginer l’astronomique impression monétaire que devront déployer toutes les grandes banques centrales et le FMI afin de maîtriser l’effondrement ?

Les investisseurs doivent bien réaliser que la plupart des banques iront au tapis avant la fin de cette crise. Prenons par exemple l’Italie, dans le système bancaire est déjà insolvable. 17 % de tous les crédits italiens (350 milliards d’euros) sont non performants. Ils seront désormais vendus à des investisseurs avec garantie du gouvernement. Qui devra quasi certainement encaisser des pertes sur ces actifs et qui rapprocheront le pays de sa faillite certaine.

Toutes les banques sont à risque

Toute somme « prêtée » par un épargnant à sa banque, quel que soit le pays, est en danger. Je pense qu’aucun investisseur ne devrait déposer de sommes conséquentes dans une banque. Cet argent sera soit confisqué dans le cadre d’une opération de sauvetage, soit perdu suite à une faillite ou soit dévalué par la création monétaire. N’oubliez pas non plus que les contrôles des capitaux qui sont désormais mis en place dans de nombreux pays émergents apparaîtront bientôt aux États-Unis et en Europe. À ce moment-là, les investisseurs seront dans l’incapacité de transférer à l’international leur argent, ou au prix d’une taxe, comme c’est le cas en Azerbaïdjan (20 %).

Les gouvernement se préparent maintenant à l’effondrement total

Les gouvernements se préparent maintenant à un effondrement total, Eric, voilà pourquoi les investisseurs doivent agir maintenant pour transférer des fonds dans un autre pays avant que les contrôles de change ne se mettent en place et avant que le dollar ou l’euro ne valent plus rien. Comme je l’ai montré dans mon article sur kingworldnews que j’ai cité plus haut, l’or physique est la meilleure façon de se prémunir contre la destruction totale de la monnaie que nous allons voir dans les prochaines années. Après un cycle haussier de 12 ans sur les marchés financiers, l’or a maintenant corrigé depuis 4 ans et 1/2. Il semble que la correction soit maintenant terminée, Fait intéressant, cette période correspond à la durée typique d’un retracement de Fibonacci de 38 %.

Avant que la phase hyperinflationniste à venir soit terminée, l’or atteindra des niveaux qu’aucun de nous ne peut imaginer aujourd’hui. Mais peu importe les niveaux qu’il atteindra, c’est totalement hors de propos actuellement. Ce qui est extrêmement important à retenir, c’est que l’or physique entreposé à l’extérieur du système bancaire agira comme une assurance et une protection contre la destruction de valeurs et de richesses que nous allons voir dans les prochaines années “.

Source: kingworldnews

via SOURCE

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article