Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




On a vu précédemment  comment certains séismes qui surviennent à intervalles réguliers trahissaient la présence d'un astre inconnu, la fameuse planète X.
Aujourd'hui, on va aller plus loin car pour la première fois, il est désormais possible de retracer visuellement son périple dans notre système solaire.

En outre, chacun sera en mesure de vérifier par soi même la validité de cette thèse car contrairement aux méthodes en vigueur dans le petit monde de la complosphére, il ne sera pas question de rumeurs et encore moins de prétendues "fuites" provenant de soit disants "insiders" mais de faits vérifiables expérimentalement et que personne ne pourra être en mesure de contester.

On se place donc dans le domaine de la science et non pas dans celui de la croyance ou du ouïe-dire, même si au vu des gigantesques implications que cela représente, on comprend que les autorités scientifiques préfèrent rester muettes sur ce sujet.

Et comme, il n'est pas question pour vous de me croire sur parole, voici quelques outils qui vous permettrons de vérifier les informations qui vous auront été exposées.

-Google Sky :
On ne présente plus ce site d'astronomie, un simple clic vous permettra de visualiser les constellations
https://www.google.com/sky/

-Google Earth :
https://www.google.fr/intl/fr/earth/

-Solar System Scope :
Une modélisation 3 D du système solaire qui permet de visualiser les alignements planétaires
http://www.solarsystemscope.com/



Avant de poursuivre, un petit rappel s'impose. Pour en faciliter la compréhension,  il ne concerne que les événements de ces derniers mois. Ceux qui voudraient remonter plus loin dans l'historique de la planète X n'auront qu'à se reporter à la documentation archivée sur le blog. Elle s'étale sur plusieurs années et comprend également les vastes opérations de désinformation que constituèrent les comètes ELENIN et ISON.

Mais même en se plaçant sur ce court laps de temps, on enregistre pas moins de 3 confirmations éclatantes de l'influence de la planète X.


Le pic sismique du printemps 2014

On a vu que dans un cosmos parcouru par des forces de nature électro-magnétique, les alignements planétaires sont susceptibles d'influencer à la fois le climat et la sismicité de notre planète mais également la météo du soleil car celui ci canalise la majeure partie de cette énergie.

C'est pourquoi on peut d'ores et déjà prédire avec certitude que le pic sismique du mois d'Avril 2014 se reproduira en 2015 avec un léger décalage de quelques jours correspondant au transit de la planète X.

Le pic sismique du mois d'Avril 2014 se solda par un séisme de magnitude 8.3 à quelques jours de l'alignement astronomique proprement dit. Quelques jours auparavant, le 1er Avril un séisme de magnitude 8.2 secouait le Chili juste avant un alignement astronomique entre Mars, la Terre, le soleil ainsi qu'Uranus.

Rappelons que ce genre de séismes précédent toujours les alignements astronomiques car du fait de leur taille les champs magnétiques des différents astres se connectent avant l'alignement proprement dit. Dans le cas de la planète X, cette connexion s'étale sur un peu plus d'un mois. C'est pourquoi il faut parler de pic sismique.
À l'époque, je publiais cette image :
 

Position des planètes au  1er Avril      

Au 1er Avril, la planète Mars est donc dans le faisceau d'énergie qui va de la planète X à la Terre. Elle focalise une partie de cette énergie et la dirige vers la Terre. On voit qu'Uranus joue également un rôle dans cette équation. Au regard de l'expérience acquise précédemment, il semble bien que Mars ai eu  le même effet que Saturne vis à vis de la Terre, il lui a servi de bouclier en absorbant le choc et en l'étalant sur 2 épisodes sismiques.

Autrement dit, si la providence n'avait pas fait en sorte que Mars traverse cette région de l'espace à ce moment précis, la Terre aurait très probablement connu un séisme de magnitude de 9 au lieu de 2 séismes de magnitude 8 accompagnés de divers séismes moins puissants.

Et si un sismographe avait été placé sur Mars, il aurait probablement enregistré d'importants séismes. Malheureusement, il faudra attendre 2016 et la mission "InSight" avant d'avoir accès à ce genre de données.

Quoiqu'il en soit, le pic sismique de Mars-Avril 2014, qui fut, il faut le rappeler, le plus important jamais enregistré et pour lequel les sismologues de l'USGS ont déclaré n'avoir trouvé aucune explication satisfaisante, démontre que l'influence de la planète X est bel et bien réelle. Ce fut le premier élément de preuve de ces derniers mois mais il y en a d'autres.


La tache solaire AR 12192


Au mois d'Avril, je pronostiquais que 6 mois plus tard c'est à dire au moment du second alignement annuel quand c'est le soleil qui se trouve entre la planète X et la Terre, on assisterait à une recrudescence des cataclysmes climatiques. Encore une fois, cette prédiction fut confirmée par les faits. Alors qu'une série de tempêtes affectaient la Terre, la plus grande tache jamais observée depuis un quart de siècle envahissait le soleil. De la taille de Jupiter, elle commença à grandir à la mi-Octobre et elle fini par être dirigée vers la Terre.
Encore une fois, la providence fit en sorte que cette tache ne produisit aucune éjection de masse coronale pendant cette période. Début Décembre, cette tache ne s'est toujours pas résorbée mais sa dangerosité est désormais minime.
 


Même si à chaque fois la catastrophe fut évitée, on retiendra cependant que les 2 derniers alignements avec la planète X engendrèrent des records. Record de la série de séismes la plus intense, record de la plus grande tache solaire et même record de la plus puissante tempête à avoir frappé l'Alaska depuis des décennies.

Tels sont les faits, il ne s'agit pas de rumeurs, ni de prétendues révélations d'insiders, ni une de ces théories conspirationnistes fabriquées par un cerveau malade. Si quelqu'un est en mesure d'expliquer pourquoi dans un intervalle de 6 mois, la Terre a, comme prévu, traversé 2 périodes d'extrême danger, je suis preneur. Le problème, c'est que cette situation se reproduira immanquablement l'année prochaine à la même époque.

En outre, d'autres indices suggèrent  la présence de la planète X au sein de notre système solaire.


Le cas d'Uranus

Au moment de l'alignement du mois d'Avril, j'avais publié cette image qui montre une coupe transversale du système solaire dans l'axe de l'alignement :
 

Vue transversale du système solaire le 1er Avril 2014



Vu sous cet angle, Uranus occulte à la fois le soleil et la Terre, ce qui signifie qu'il se trouve lui aussi dans l'axe. À cette date, l'alignement astronomique avec la planète X n'a pas encore commencé même si la Terre subi déjà son influence electro-magnétique.

Je rappelle qu'en réalité et contrairement à ce que les autorités scientifiques voudraient faire croire,  la planète X n'est pas un élément étranger au système solaire, elle tourne donc dans le même sens que les autres planètes et sur un plan voisin de celui de l'écliptique.

Sur l'image ce dessus, on devrait la situer approximativement dans la constellation de la Vierge entre les positions d'Uranus et de de Saturne et elle se dirige vers la constellation de la Balance au rythme de 9 à 12° chaque année.  L'étoile notable la plus proche de la planète X est Spica.

Pour le moment, il est difficile d'apporter de plus amples précisions mais le schéma ci dessus suggère qu'en vertu des principes de l'univers électrique, Uranus devrait à son tour être affecté par la planète X puisqu'il se situe dans l'alignement qui passe par le soleil. Uranus se déplace lentement, (il boucle son orbite en 84 ans) cela signifie qu'il va occuper cette région de l'espace pendant un certain temps. Par conséquent, il devrait subir les effets de la planète X pendant une période plus longue que la Terre, au minimum plusieurs années au lieu de plusieurs semaines.

Encore une fois, la théorie a été vérifiée par les faits. Contre toute attente et alors qu'Uranus est l'une des planètes les plus froides du système solaire, les astronomes viennent d'y découvrir de monstrueuses tempêtes.
 


Les tempêtes sont des phénomènes dissipatifs correspondant à un dégagement d'énergie. Elles révèlent donc qu'Uranus a été affecté par un facteur inconnu qui lui a procuré plus d'énergie qu'en temps normal. Sachant que le soleil n'est pas en cause, les savants ont une nouvelle fois déclaré qu'ils ignoraient ce qui pouvait en être à l'origine.

Comme stipulé par le principe des alignements planétaires mettant en jeu la planète X, ces tempêtes ont commencé depuis plusieurs mois devraient se poursuivre sur une longue échelle de temps. Pour rappel, pas moins de 6 autres astres du système solaire ont également vu leur température augmenter ce qui témoigne d'un apport d'énergie inexplicable selon les dogmes de la science officielle.


Désinformation

La théorie de l'univers électrique permet d'assimiler le principe des alignements planétaires et à son tour cette idée suggère la présence d'un astre inconnu au sein de notre système solaire. Grâce aux séismes et aux cataclysmes climatiques qu'il sème à intervalles réguliers, il devient alors aisé d'en retracer la trajectoire et de déterminer la région de l'espace qu'il occupe.

On obtient alors l'image d'un astre se déplaçant à une vitesse moyenne de 12° par an, situé à l'origine en direction des rois mages de la constellation d'Orion, qui a pénétré dans notre système solaire aux alentours de l'an 2000 et qui en ressortira 30 ans plus tard vers la même direction.

Entre temps, il aura réchauffé plusieurs planètes, il aura modifié le cycle d'activité du soleil. Sur Terre, il est d'ores et déjà responsable de l'affaissement de la magnétosphère, de la dérive des pôles, de l'amplification des catastrophes et même des modifications dans l'axe de rotation de la Terre.

Dans le cadre d'un univers de nature électrique, la théorie de la planète X  fourni la seule grille interprétative valable pour tous les bouleversements actuels.

C'est pour occulter sa présence que la désinformation bat son plein à son sujet. Hormis les 2 hoaxs planétaires que constituèrent les campagnes autour des comètes Elenin et Ison, plusieurs centaines de vidéos et d'articles fantaisistes inondent le Net dans le but de mettre les chercheurs de vérité sur des fausses pistes ou de décourager ceux qui tenteraient de s'intéresser à ce sujet.

La dernière vidéo en date constitue un chef d'œuvre de désinformation, elle montre une gigantesque planète derrière Saturne et les mélange avec les images des tempêtes sur Uranus.
 

 

 


Cette vidéo intitulée  "LEAKED! GIANT BODY BEHIND SATURN ENTERING SOLAR SYSTEM - COVERUP" totalise déjà plusieurs centaines de milliers de vues. Elle représente tout ce dont on est en droit d'attendre en matière de désinformation. Il ne s'agit pas de seulement de mentir mais de montrer une version exagérée et déformée de la vérité afin que de ridiculiser par avance tout exposé de celle ci.

En réalité, la planète X est effectivement située au delà de Saturne et elle a voyagé pendant plusieurs années non loin d'elle (astronomiquement s'entend) à une distance d'environ 30°. Sachant cela, il est tout de suite évident qu'une telle image montrant  les 2 astres sur les mêmes coordonnées représente une fraude manifeste.

En outre, l'aspect monstrueux de cette planète géante relève tout simplement du grotesque. Un tel astre aurait projeté plusieurs planètes hors de leurs orbites, le soleil l'aurait assez réchauffé au point de le rendre visible, quand à Saturne il se serait complètement désagrégé sous la contrainte des forces gravitationnelles.

Si la vidéo inclue des images bien réelles des tempêtes sur Uranus c'est également dans le but de jeter le discrédit sur toute réflexion sur ce thème.

Cette vidéo est donc une arme de destruction massive de la vérité conçue sur mesure pour discréditer par avance toute idée d'un astre inconnu situé au delà de l'orbite de Saturne capable d'influencer Uranus situé pourtant de l'autre côté du système solaire.

Bref, cette vidéo semble spécialement destinée à dénaturer la thèse développée ici depuis plusieurs années. Mais néanmoins, par le simple fait de son existence, cette désinformation constitue une preuve par l'absurde de la validité de cette théorie.

Conclusion

La quête de la planète X représente une lutte sans merci et il ne suffit pas d'accepter la possibilité de son existence. Le fait d'avoir pu déterminer sa trajectoire, la vitesse de son déplacement et sa position nous donne une grille analytique précise des événements passés, présents et à venir. En outre, cela nous permet de débusquer sur le champs les innombrables tentatives de désinformation.

Mais d'un autre côté, cette grille permet d'authentifier toute information crédible autour de ce sujet. C'est ainsi que parmi tout le flux d'informations contradictoires et erronées, il semble que pour la première fois il y ai une possibilité de vérifier de manière visuelle ce qui n'était jusqu'à présent qu'une rationalisation purement théorique édifiée autour de divers phénomènes.

Si la planète X acquiert le statut d'objet tangible, ce sera un bouleversement comparable à l'arrivée du monolithe dans la scène d'ouverture du film "2001 l'odyssée de l'espace". Ce sera éventuellement l'objet d'un futur article, en attendant vous avez en main tous les outils pour la débusquer...

 

Commentaires :

Romu a dit…

...si l'on en croit l'article, de la période des 30 ans le pic se situera en 2015... que dire de l'avertissement de Disney dans son dessin animé "hercule" (1997) à propos de la libération des "titans" (les 4 éléments) à l’occasion de l'alignement planétaire du 21 décembre 2015? (prophétie a environs 9min et messages subliminaux gravés sur les murs vers 38min au moment ou un fou prévient de la fin du monde)

Rorschach a dit…

@ Romu

Contrairement à ce que l'on pourrait penser l'apogée des cataclysmes ne se situe pas en 2015 mais bien âpres.

La planète X suit une trajectoire plus ou moins elliptique, en 2015 elle est en principe au milieu de son virage autour du soleil, elle devrait accomplir un virage en tête d'épingle pour revenir vers son point de départ et c'est au moment du voyage retour qu'elle devrait être au plus prés de la Terre.

C'est pendant cette période qu'elle sera visible sous forme de comète et Saturne ne sera plus là pour nous protéger.

La date du 21 décembre correspond à l'alignement de la Terre et du Soleil avec le centre de la galaxie, elle signe le début de chaque année du calendrier Maya.

Pour ma part, je pense que si les gens de chez Disney étaient réellement au courant de quelque chose, ils n'auraient pas déboursé 4 milliards de dollars pour racheter la franchise de Star Wars dont le prochain opus devrait justement sortir décembre 2015.
Par contre, il est fort possible que Georges Lucas se doute de quelque chose, il en a déjà parlé :


http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2012/11/georges-lucas-pense-que-le-monde-va.html

Tag(s) : #NIRIBU

Partager cet article