Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 12 avril 2014, Enquête & Débat révélait que François Rebsamen, actuel ministre du Travail, avait menti à propos de son père qui a bien été collabo pendant la guerre. 

 
Nous expliquions : « Le nouveau ministre du travail du gouvernement Valls, François Rebsamen a préféré mentir à propos des activités de son père pendant la Seconde Guerre Mondiale plutôt que de dire la vérité, à savoir qu’il était collaborateur des nazis. 
 
Nous en apportons aujourd’hui la preuve définitive par une archive jamais révélée auparavant ». 6 mois plus tard nous révélons de nouvelles preuves qui ne laissent plus aucun doute à ce sujet, et nous constatons que l’omerta des médias est totale, protégeant ainsi un mensonge d’un ministre sur un fait grave.


Le passage le plus intéressant est à partir de  13:00
 


JT Intelligent n°28 : De nouvelles preuves que... par enquete-debat

En avril 2001, François Rebsamen vient d’être fraîchement élu maire de Dijon. Il accorde une interview à L’Express, interview toujours en ligne dont voici un extrait :

“Votre père a-t-il été collaborateur?

Non. C’est une rumeur que fait courir la droite à Dijon depuis que j’y suis candidat. Il se trouve que la famille de mon père est originaire d’Alsace, de la région de Mulhouse-Bâle, précisément. Pendant la Seconde Guerre mondiale, mon père, pour ne pas être enrôlé dans l’armée allemande, a choisi de prendre la nationalité suisse. C’est tout.”

François Rebsamen déclare donc que son père a fui en Suisse pour ne pas être incorporé dans la Wehrmacht en tant qu’Alsacien. Or, selon le site Enquête et Débat, c’est tout le contraire : il s’est enfui en Suisse à la suite d’un avis de recherche pour collaboration.

Le premier à avoir vendu la mèche est un certain Yves Bertrand, le fameux directeur des Renseignements généraux de 1992 à 2004, qui notait dans des carnets qui ont été révélés par la presse : « Père Rebsamen serait un ex-agent de la Gestapo d’origine russe. Un Rebsamen russe s’installe à Dijon en 39 – photo de lui en uniforme d’officier Gestapo. Ça se passe à Dijon. S’est marié avec la fille d’un maire adjoint de Dijon qui est intervenu pour qu’il ne soit pas jugé trop sévèrement. Rebsamen né à Dijon en 1951. Sa mère = la fille d’un ex-adjoint de Dijon. Père = Erich Rebsamen. »

Le second est Jean Robin qui publie un extrait du journal La Bourgogne républicaine (ancêtre du Bien public), daté du 9 août 1945 :

François Rebsamen a-t-il menti sur son père en prétendant qu'il était résistant ?

Entendons-nous bien, personne ne peut être tenu pour responsable des actes de son père. C’est le fait que François Rebsamen, nouveau ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, a menti qui est scandaleux.

Après Cahuzac, Moscovici et Hollande sur le compte en Suisse du premier, Taubira et Valls sur les écoutes de Nicolas Sarkozy, Vallaud-Belkacem et Peillon sur la théorie du genre à l’école, cela commence à faire beaucoup de menteurs à la présidence et au gouvernement, vous ne trouvez pas ?


 

 

Sources: Enquête & débat / NDF

 
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article