Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des vagues se brisent sur le port d'Esquibien (Finistère), lundi 23 décembre 2013. 

La Bretagne et la Normandie essuient les assauts de la tempête "Dirk". Et, dans la soirée de lundi 23 décembre, elle a fait une première victime, près de Vire, à Saint-Germain-de-Tallevende (Calvados), selon plusieurs médias.

Alors que 23 départements au total sont placés en vigilance orange, francetv info fait le point sur les conséquences du passage de la tempête sur l'Ouest de la France.

 

Un enfant de 12 ans tué dans l'effondrement d'un mur

D'après France Bleu Normandie et un correspondant de BFMTV, un garçon de 12 ans a été tué dans la chute d'un mur.

 

 

Un ouvrier a lui été grièvement blessé.

 

 

Des rafales de 122 km/h à Ouessant

 

Un homme porté disparu en Bretagne

Un homme, de nationalité russe, qui se trouvait à bord d'un cargo en avarie de barre, est recherché au large de Brest après être tombé à l'eau en raison des mauvaises conditions météorologiques, selon la préfecture maritime de l'Atlantique.

L'homme est tombé à la mer vers 15 heures à 120 milles nautiques (220 km) au nord-ouest de Brest, a indiqué le capitaine de corvette Karine Foll, chargée de communication à la préfecture maritime, précisant que sur zone la houle était de 6 à 7 mètres avec des vents en rafales à près de 120 km/h.

 

En raison des conditions météorologiques, un Falcon 50 a décollé à 15 h 50 de Hyères (Var) en direction de Brest, aucun autre appareil de la région ne pouvant décoller avec des vents à plus de 60 noeuds (111 km/h). Il est arrivé sur zone peu après 18 heures.

Près de 18 000 foyers privés d'électricité en Bretagne

430 agents d'ERDF et 40 agents d'entreprises privées sont mobilisés pour réalimenter les 17 800 foyers privés d'électricité, à 18h, selon Le Télégramme.fr. Le quotidien régional estime à 7 000 le nombre de foyers concernés dans le Finistère, 4 500 dans le Morbihan, et 6 000 dans les Côtes-d'Armor. "Les causes sont essentiellement dues à des fils ou des poteaux tombés sous l'effet de la tempête", explique ERDF, cité par Le Télégramme.

Vols, bâteaux et trains perturbés

Les vols sont très perturbés à l'aéroport de Brest. Sur les rails, la ligne Caen-Cherbourg est coupée suite à la chute d'un arbre sur la voie dans le Calvados. Il bloque une vingtaine de trains.

Les conditions météorologiques perturbent aussi le trafic aérien outre-Manche. En Angleterre, une trentaine de vols sur quelque 1 300 ont été annulés lundi à Heathrow. L'aéroport de Southampton, dans le sud de l'Angleterre, qui accueille des vols court et moyen-courriers, a quant à lui suspendu tous ses vols.

Selon France 3 Basse-Normandie, la compagnie Britanny Ferries a dû annuler plusieurs traversées ce lundi entre Ouistreham et Porthmouth. Le ferry prévu ce lundi soir à 23 heures est pour l'instant maintenu. Les liaisons vers les îles bretonnes sont aussi perturbées.

Ponts, viaducs, digues et fêtes foraines fermés

"En raison des vents violents, le viaduc de Calix sera fermé à la circulation entre 21 heures et 9 heures sur le périphérique de Caen", selon nos confrères de France 3 Basse-Normandie. "Sur les routes, la circulation est à peu près normales. (...) Il est recommandé d'être très prudent, en particulier sur le réseau secondaire."

A Brest (Finistère), le pont de l'Iroise est fermé à toute circulation jusqu'à mardi 5 heures, selon France 3 Bretagne. Dans la grande ville du Finistère, certains transports sont suspendus et une digue fermée au public.

De nombreux événements extérieurs ont dû être suspendus, comme des marchés de Noël ou des fêtes foraines.

 

 

Tempête de Noël : 35 départements français en vigilance orange

Georges Leonnec, 1917 Quel coquin, ce vent!

 

 

35 départements ont été placés dimanche en vigilance orange face aux forts coups de vent attendus entre lundi après-midi et mardi dans la journée sur une grande moitié ouest du pays.  

 

Ces alertes ont été émises par Météo Consult

 

MAJ =  LES VENTS EN TEMPS REEL

 

 

 


 

 


 

Les départements concernés sont : Aisne(02), Ardennes(08), Calvados(14), Charente-Maritime(17), Côtes-d'Armor(22), Eure(27), Eure-et-Loir(28), Finistère(29), Gironde(33), Ille-et-Vilaine(35), Landes(40), Loire-Atlantique(44), Maine-et-Loire(49), Manche(50), Marne(51), Mayenne(53), Morbihan(56), Nord(59), Oise(60), Orne(61), Pas-de-Calais(62), Pyrénées-Atlantiques(64), Sarthe(72), Paris(75), Seine-Maritime(76), Seine-et-Marne(77), Yvelines(78), Deux-Sèvres(79), Somme(80), Vendée(85), Essonne(91), Hauts-de-Seine(92), Seine-Saint-Denis(93), Val-de-Marne(94), Val-d'Oise(95).

Dans le même temps, Météo France plaçait 3 départements (Finistère 29, Côtes-d'Armor 22 et Morbihan 56) en vigilance orange pour les mêmes raisons.

 

Le 5 novembre 2013 à Socoa, près de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques).

 


 

Tempête en Europe à Noël : les aéroports impactés

 

 

Ce qu'il devrait se passer

Les premières régions touchées par ces intempéries seront les côtes bretonnes et charentaises dès le milieu de soirée de lundi avec des rafales de 110-130 km/h. Plus à l'intérieur des terres, le vent soufflera fort avec des pointes généralement comprises entre 90-110 km/h du Poitou à la Basse-Normandie.

Près des côtes les rafales atteindront les 110-130 km/h (localement 140 km/h sur les caps et côtes exposés de la façade atlantique et des côtes de la Manche), et toujours des pointes de 90-110 km/h dans l'intérieur des terres.

Mardi matin, c'est au tour des régions s'étendant des Pyrénées au Jura en passant par l'Auvergne, la Bourgogne et la Lorraine puis l'Alsace d'être affectées par le passage de cette perturbation très dynamique, toujours liée à cette dépression tempétueuse circulant de l'Irlande vers l'Ecosse. Le vent aura néanmoins tendance à faiblir sur ces régions même si des rafales de 80-100 km/h peuvent se produire, voire bien davantage sur les plateaux et crêtes du Jura, des Pyrénées, les hauteurs ardennaises, du Morvan et du nord de l'Auvergne notamment où les 110 à 130 km/h pourront être ponctuellement atteints.

Sur les littoraux, le risque de surcote est d'actualité au moment de la pleine mer en raison de la forte houle venant du large générée par les dépressions très actives qui circulent sur l'Atlantique et qui peut déferler sous forme de grosses vagues dont la hauteur peut avoisiner les 3 à 7 mètres.

Météo Consult précise que ce type de tempête n'est pas exceptionnel. La situation n'est en rien comparable aux tempêtes de décembre 1999 où les dépressions "Lothar" et "Martin" avaient balayé la France d'ouest en est.

 

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article