Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Norrie May-Welby (NORRIE MAY-WELBY/AFP)

 

La justice australienne a reconnu le « sexe neutre », l’absence de genre, en autorisant un(e) être humain(e) à ne pas être catégorisé(e) parmi les hommes ou les femmes sur son état civil. Le sexe et le genre neutres sont donc désormais des vérités. Ou comment l’idéologie parvient à faire exister l’irréel. Comme toujours, le Nouvel Obs applaudie cette décision terrible :

 

L'Australie reconnaît le "sexe neutre", ni homme ni femme : la France est en retard

 


Le 31 mai dernier, Norrie May-Welby a été autorisé(e) par la justice australienne à faire disparaitre toute mention à son sexe sur son état civil. Il (elle) devient ainsi officiellement le(a) premier(e) australien(ne) de genre neutre, ni un homme, ni une femme.

Norrie May Welby, qui aime se faire appeler Norrie, a eu besoin de trois années de procédures judiciaires avant que la justice n’officialise son absence de genre. Il (elle) se définit comme « une composition de sexes et diversité de genre. […] Je ne m’identifie pas comme homme OU comme femme. Je suis un humain, je suis féminin-e et masculin-e« .

Après les pétitions en faveur de la pédophilie, après un article bien complaisant sur une affaire de sexe entre une professeure et son élève de 12 ans, le Nouvel Observateur nous livre un nouvel exemple des dérives de l’idéologie libertaire actuellement à la mode. Une aberration monstrueuse ? Une ouverture à l’individualisation extrême de l’Homme, au déni de la nature par l’idéologie ? Bien sûr que non : « Une première mondiale qui va dans le sens d’une progression des droits des personnes trans« , selon le Nouvel Observateur !

Le journaliste conclue son article en regrettant qu’en France le remboursement des opérations de changement de sexe soient soumis à un test psychiatrique : ça veut donc dire que la Secu rembourse un certain nombre d’opérations de changement de sexe ?!! La sécurité sociale qui finance l’ablation des testicules et l’installation de vagins en plastique, c’est maintenant ! Et certains s’inquiète qu’il existe des conditions à ce remboursement… En même temps, on pourrait leur faire gagner du temps : il faut clairement avoir un problème psychiatrique pour vouloir qu’un chirurgien nous découpe le sexe et le remplace par un tube en PVC…

Dans les méandres de notre monde, les jeunes et les moins jeunes avaient surement besoin que l’on finisse d’achever les moindres normes, les moindres repères. Il n’y avait plus de famille, plus de couples, plus de pays, il n’y a désormais plus de genre ou de sexe…

Les évidences les plus élémentaires reniées par la justice, la Sécu qui paye des opérations pour que des hommes se fassent découper les testicules, il manquerait plus que « couille molle » ou « fraise des bois », comme on dit au PS devienne président pour mettre fin à toute forme d’espoir…

source

 

 

 

No Limit : Taubira impose des stages sur le genre aux magistrats

« Papa porte une robe » dans le programme CP-CE1 !

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article