Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Carte du Chili
 

Màj 13h00

SANTIAGO (Reuters) - Un puissant séisme d'une magnitude de 7,2 sur l'échelle de Richter a touché dimanche soir le centre du Chili, et la secousse a été ressentie jusque dans la capitale, Santiago, où des immeubles ont tremblé.

 

Redoutant un possible tsunami, l'agence nationale de gestion des situations d'urgence (Onemi) a ordonné l'évacuation préventive des populations vivant sur le littoral de l'océan Pacifique dans la région de Maule.

 

L'institut de géophysique des Etats-Unis USGS a localisé l'épicentre de la secousse à une centaine de kilomètres à l'ouest-nord-ouest de la ville de Talca, à une profondeur de 10.000 mètres sous la surface.

 

Aucune victime ni dégâts matériels n'ont été signalés dans l'immédiat. La production des mines de cuivre d'Andina et El Teniente n'a pas été affectée et l'approvisionnement en électricité qui avait été interrompu dans certaines régions a été rétabli, selon le gouvernement.

"On n'a fait état d'aucun décès jusqu'à présent. Certains ont semble-t-il été blessés, mais pas grièvement", a dit le ministre chilien de l'Intérieur, Rodrigo Hinzpeter.

A Santiago, où des habitants pris de panique ont fui leurs maisons, deux personnes ont été touchées dans la chute d'un plafond dans une église, a précisé l'Onemi. Dans la région du Biobio, une personne a été blessée dans un accident de circulation.

Le séisme s'est produit non loin de la région balayée par un séisme de 8,8 de magnitude qui a fait un demi-millier de morts en 2010.

Ricardo Figueroa et Alexandra Ulmer; Henri-Pierre André pour le service français

Édité par:Maxime de Valensart
26/03/12 - 07h08
afp.com
 
 
 
 
Au Chili, les autorités ont ordonné des évacuations préventives des localités côtières du centre du pays à cause des risques de tsunami.

Ce déploiement intervient après qu'un puissant séisme d'une magnitude de 7,2 ait touché, dimanche soir, le centre du Chili. La secousse a été ressentie jusque dans la capitale, Santiago, où des immeubles ont tremblé.

L'agence nationale de gestion des situations d'urgence (Onemi), qui avait levé une alerte initiale, l'a relancée après avoir constaté un certain retrait de la mer.

L'épicentre de la secousse a été localisé à une centaine de kilomètres de la municipalité de Talca.

Aucune victime ni dégâts matériels n'ont été signalés. Quelques personnes ont été blessées mais pas grièvement.

Plus de détails suivront.

2012-03-26 08:49:20 xinhua

Magnitude 7.1 - MAULE, CHILE

2012 March 25 22:37:06 UTC

 

 

Un puissant séisme, d'une magnitude de 7 à 7,1 selon les instituts, a secoué dimanche soir le centre du Chili, causant une dizaine de blessés légers, et l'évacuation quelques heures de 7.000 personnes sur le littoral, pour prévenir tout risque lié à un tsunami.

 

Environ 7.000 personnes, selon le Bureau national des Urgences (Onemi) ont été évacuées du bord de mer vers des hauteurs, dans le Maule, une région de stations balnéaires à 300 km au sud de Santiago.

Le séisme, de magnitude 7,1 selon l'Institut américain de géophysique (USGS), de 7,0 selon le Service sismologique du Chili, s'est produit à 22H37 GMT, à 32 km de la ville de Talca, à une profondeur de 30 km. Talca est au coeur d'une région déjà frappée en 2010 par un tremblement de terre de magnitude 8,8, qui avait été suivi d'un tsunami meurtrier.

L'Onemi, dans plusieurs bulletins consécutifs, a souligné que le séisme de dimanche "ne réunit pas les caractéristiques nécessaires pour générer un tsunami sur les côtes". Pourtant, sa branche régionale du Maule a "décidé d'effectuer une évacuation préventive sur la zone littorale de la région, en raison de l'observation d'un retrait de la mer", de 30-40 mètres par endroits selon des témoignages.



L'évacuation a finalement été levée à 23H46 locales, a-t-il annoncé. Mais selon des médias locaux, quelques évacués avaient allumé des feux et entendaient passer la nuit dehors, sur des points surélevés, pour plus de sûreté. Des répliques de magnitude allant de 3,8 à 4,7 ont été ressenties en soirée. La longue secousse initiale, de près d'une minute, a précipité des centaines de personnes dans les rues à Talca, ville d'environ 200.000 habitants. Elle a été ressentie dans la capitale, Santiago.



Blessés légers
Un prêtre y a raconté à la télévision chilienne que la secousse a provoqué des chutes d'objets pendant une messe. "Les gens ont eu peur et sont sortis". Selon le ministre de l'Intérieur, Rodrigo Hinzpeter, les blessés "pourraient approcher la dizaine", mais "tous n'ont eu que des blessures légères" causées par des chutes d'objets, des pans de cloisons ou plafonds. L'Onemi a signalé un blessé dans un accident de la route. Andres Chadwick a fait état d'un mort par infarctus dans la région touchée, à Parral, mais il n'a pas confirmé un lien avec le séisme.

Des coupures d'électricité ont été rapportées dans le secteur de Talca, affectant 900 foyers à Cabrero, ainsi que des problèmes de connexion téléphonique, liés en partie au flux d'appels après le séisme. "C'était un séisme important, mais c'est passé" a déclaré Hinzpeter en appelant au calme. Il a ajouté que le président Sebastian Pinera, actuellement en Corée du Sud dans le cadre d'une tournée en Asie, était tenu informé.

Les autorités chiliennes ont ordonné l'évacuation des habitants des basses terres côtières à la suite d'un séisme de magnitude 7,2 sur l'échelle de Richter, qui a secoué les côtes de Maule, au Chili, dimanche à 22H37:04 (GMT).

Selon l'Institut américain de géophysique (USGS), l'épicentre se trouvait à une profondeur de 10 km, et a été localisé à 35,1160 degrés de latitude sud pour 72,6580 degrés de longitude ouest. 

Le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a exclu la possibilité d'un tsunami de grande envergure dans le Pacifique, mais a déclaré qu'un tremblement de terre de cette amplitude pouvait néanmoins entraîner des tsunamis locaux aux effets destructeurs le long des côtes, jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres de l'épicentre. Le Centre a en conséquence demandé aux autorités locales de prendre des mesures préventives.

source

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article