Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Faim © 1943 Felix Labisse
La production alimentaire devra augmenter d'environ 60% d'ici 2050 pour répondre à la demande .

et c'est exactement l'inverse qui se produit !!!

là, c'est le GROS KK !!!!!!!

La guerre pour un bol de riz.

Curieusement, j'en entends moins parler que du fils de Gad et de truc, la fille de machine...


L'étude menée par des scientifiques de l' Université de Nebraska- Lincoln soutient qu'il y a eu des baisses brusques ou "des plateaux" dans les taux de production des principales cultures qui portent atteinte à des projections optimistes de l'augmentation constante du rendement des cultures .  
" 31 % du riz mondial total, le blé et la production de maïs " ont connu  des " plateaux de rendement ou des diminutions brusques du gain de rendement , y compris le riz en Asie orientale et le blé en Europe nord-ouest . "

L'agriculture industrielle pourrait avoir atteint ses limites fondamentales dans sa capacité à produire des récoltes suffisantes pour nourrir une population mondiale en expansion selon une nouvelle étude publiée dans Nature Communications .

 Les baisses et les plateaux de la production sont devenus très répandus , malgré l'augmentation des investissements dans l'agriculture , ce qui pourrait signifier que les rendements potentiels maximales prévues par le modèle industriel de l'agro-industrie ont déjà eu lieu . Les rendements des cultures dans « les grandes régions productrices de céréales n'ont pas augmenté pendant de longues périodes de temps suite à une période antérieure de croissance linéaire constante . "
Bien que l'investissement agricole en Chine ait triplé de 1981 à 2000 , les taux d'augmentation des rendements de blé sont restés constants. 


ils ont diminué de 64 % pour le maïs et pour le riz  ils sont négligeables .  
le taux de rendement du maïs est resté en grande partie identique , malgré un investissement en augmentation de 58%  sur la même période . 

 Les facteurs contribuant à la baisse des taux de rendement ou des plateaux de production alimentaire comprennent :

la qualité des terrains et la dégradation des sols , 
le changement climatique et les conditions météorologiques cycliques , 
l'utilisation d'engrais et de pesticides , 
des investissements insuffisants ou inadaptés .

source the guardian
  
 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article