Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autres Densités – L’Etre Multidimensionnel

La 3ème densité (ou dimension) est l’illusion de la réalité (la matrice de l’illusion des sens, en partie imposée), telle que nous la connaissons.

C’est le monde des êtres exclusivement physiques, non spirituels, celui des êtres dotés des seuls cinq sens.

C’est le monde de l’ego, du mental, du cerveau gauche, du contrôle de masse, le monde des » gens de la terre « , des gens » réalistes « , se disant » cartésiens » (même si très peu d’entre eux ont lu Descartes), » rationnels « .

L’être non spirituel de la 3D vit donc exclusivement avec ses cinq sens, croyant que si il ne peut voir, toucher ( » cette chaise est une chaise car je la vois et je la touche « ), entendre, sentir ou goûter une chose, alors, cette chose n’existe pas. L’être non spirituel de la 3D vit dans un monde routinier, oscillant en permanence entre souvenirs du passé et peur de l’avenir. Il cherchera le contrôle sur le monde extérieur, entre autres par son obsession des acquisitions financières, matérielles ou autres (y compris sexuelles), et le pouvoir personnel, généralement aux dépens d’autrui, ou de sa peur de perdre.

C’est toujours une tentative inconsciente de vol d’énergie vitale, car l’être exclusivement physique n’est pas relié à la Source et n’en a aucune connaissance.

Il vit dans la fragmentation, la séparation : l’autre est un ennemi ou un ami, en fonction des circonstances et des intérêts de l’ego. La vie est faite de hasards, de relations simples de causes et d’effets. » La vie est un combat « , dira-t-il. Il verra des ennemis partout, et manifestera contre ceci ou cela, sans jamais s’apercevoir que l’extérieur qu’il projette est le reflet de son enfer intérieur, de ses pensées conflictuelles et chaotiques, de ses tourments.

La 3D est donc l’univers matériel, matérialiste. C’est souvent l’ » Univers de la faute à pas de chance » (ou l’inverse : à la chance) pour les êtres uniquement reliés à ce monde.

La 4ème densité virtuelle est celle que tout le monde connaît.

La 4ème densité virtuelle est le point de passage, ou plutôt d’apprentissage, entre la 3D et la 4D. La 4ème densité virtuelle, ou 4D virtuelle, c’est, par exemple, la télévision, le cinéma, le téléphone ou le gsm, et, plus récemment, Internet.

Les comparaisons, avec tous les avantages et inconvénients, pièges et opportunités, sont les suivantes : Le cinéma éveille à l’imaginaire. Le téléphone ou le gsm à l’audition à longue distance, à la télépathie naturelle (entendre des voix directement dans le cerveau, ce qui arrive de plus en plus fréquemment), aux synchronicités (vous pensez à une personne et, comme par hasard, elle vous appelle. Cela arrive à tout le monde), la télévision ( » télé « =à distance et » videre « =voir) à la » vision à distance « , au » remote viewing « , et Internet à bien d’autres choses : l’interactivité, le choix, la création d’univers personnels, la recherche d’informations propres (et non » de masse « ), culturelles ou autres.

La 4D virtuelle – surtout Internet – peut être un piège ou une opportunité. Un piège car elle peut conduire des êtres qui ne sont pas mûrs psychologiquement, matérialistes, et n’ayant aucune connaissance spirituelle à y rester bloqués et / ou à retomber en 3D. L’immaturité psychologique et l’ignorance (et par conséquent la peur et l’agressivité de l’ego) entraînent ce blocage. La 4D virtuelle peut être une opportunité pour les êtres murs psychologiquement et spirituellement car elle est un apprentissage, voire même un point de passage obligé pour ceux qui sont nés dans un environnement technologique (c’est-à-dire la plupart d’entre nous). Elle permet d’accroître de façon exponentielle la connaissance sur une multitude de sujets, connaissance personnelle qui n’a rien à voir avec la » connaissance vulgaire et manipulatrice de la masse » telle que présentée par les médias – surtout télévisuels – ou les best-sellers. Elle permet aussi d’avoir une vision planétaire, universelle, via des contacts personnels et profonds. Enfin, elle développe la télépathie naturelle.

On pourrait résumer comme ceci :

3D <=> 4D virtuelle=> 4D=> 5D=> 6D… 9D…

Jadis, Internet était un lieu de créativité pure et d’interactivité. Ensuite sont venus les médias officiels, les banques, les états et autres systèmes de contrôle manipulateurs de la masse non éveillée. De nos jours, chacun opère un choix : les sites manipulateurs de la masse ou les lieux créatifs (sites, » tchats « , etc.). C’est un reflet de la réalité en 3D. Les non créatifs et les créatifs. Les moutons et les avant-gardistes.

Séparer la 3D de la 4D virtuelle est une illusion. Un être physique, matérialiste dira généralement quelque chose du genre » ce n’est que du virtuel » (c’est la phrase typique, mot à mot) ou » tu ne vis pas dans le monde réel « , etc. Pour un être spirituel, tout est réel et relié. Il ne peut y avoir de séparation entre le » réel » et le » virtuel « .

Définir » réel » et » virtuel « , dans cet article, est une question de convenance, tout comme nous séparerions l’inconscient du conscient, ce qui n’a pas de sens car il n’y a que la conscience. Il est plus facile de dire » 4D virtuelle » que » 3D immergée dans un univers technologique de diffusion de connaissances et d’interactivité, pouvant préparer à la 4D « .

La 4ème densité virtuelle est le dernier stade technologique préparant à la conscience de 4D.

Elle est le domaine de ceux qui ont généralement développé, d’une façon ou d’une autre, leur propre créativité dans l’univers 3D, ont une certaine maturité psychologique, ainsi qu’une connaissance approfondie de la spiritualité. Cette connaissance n’est pas littéraire, mais liée à l’expérience personnelle, même si elle peut être affinée ou confirmée par la lecture de livres, d’articles divers, la présence à des conférences, des stages, etc.

L’être préparé à la 4ème densité n’appartient à aucun groupe religieux, ne suit aucun dogme particulier, même si il respecte cette voie et en connaît bien souvent les écrits. Il n’a pas de » croyance » et ne cherche pas à imposer sa » croyance « . Il » sait « , tout simplement. Il suit son guide intérieur, sa petite voix intérieure, son Ange. Il a presque toujours connu, à un moment de sa vie, à une ou plusieurs reprises, une perception directe d’une partie de la réalité étendue. Les voies de la perception sont multiples : une NDE (Near Death Expérience), une OBE (Out of Body Experience), des visions et / ou des dialogues avec des Anges, des visions de vaisseaux ou des visions et auditions télépathiques d’êtres d’outre espace (des densités supérieures), des synchronicités ou des intuitions surprenantes, etc.

3D et derniers stades de 3D sont visibles, réciproquement. L’être évoluant dans les derniers stades de 3D voit et comprend les êtres limités au monde tridimensionnel. Il comprend leurs tourments, leur enfer intérieur, car, même si il a dépassé ce stade, il est passé par cette phase, lui aussi. Par contre, l’être de 3D, limité aux cinq sens et à son ego, ne peut comprendre celui qui évolue plus haut et cherchera souvent à l’isoler : c’est un fou, il n’est pas » normal « , il n’est pas » comme tout le monde « , il » n’a pas le sens de la réalité quotidienne « , ou » c’est une secte « , etc. (les phrases classiques)

L’être préparé à la 4D crée son univers en toute liberté (et ce malgré la pensée unique omniprésente et les pressions de la » masse » de 3D, l’entourage non éveillé, etc.)

.L’être de 3D vit dans un enclos, un univers créé pour lui par les systèmes de contrôle : états, religions, médias, banques, pharmacie, etc. Un univers de peur, de soumission, de négativisme, d’ignorance volontaire (car tout est une question de choix : peur et ignorance sont des choix volontaires).

La différence essentielle entre les êtres de 3D et ceux préparés la 4D est la suivante : l’être de 4D vit à une fréquence vibratoire supérieure.

A ce stade, l’être de 4D fait l’apprentissage de l’interdimensionnalité. Il navigue entre la 3D (le monde quotidien) et les dimensions supérieures (l’univers non physique). Un pied en 3ème densité et un pied sur l’échelle. Ses rêves sont plus clairs, nets, précis et le renseignent non seulement sur la marche à suivre au quotidien, mais aussi sur ce qui suivra. Il pratique la méditation, la télépathie, sort parfois de son corps, a de puissantes intuitions ainsi qu’une imagination et une créativité plus que décuplées. Il pratique consciemment le voyage interdimensionnel. Le rêve est d’ailleurs un voyage interdimensionnel que les gens de 3D pratiquent sans en avoir conscience. Le rêve ne se passe pas dans le cerveau, contrairement à ce que croit l’être de 3D (par analogie, cela reviendrait à dire qu’un événement se passant à l’autre bout du monde et retransmis à la télévision se déroulerait dans le téléviseur). Là où l’être de 3D dira » ce n’est qu’un rêve » (ou il ira, un peu par superstition, donc par peur, consulter un ouvrage sur les rêves), l’être de 4D saura que le rêve est le continuum de la » réalité » et un voyage interdimensionnel.

L’être de 3D ayant fait l’expérience de la 4D virtuelle, et ayant fait le choix volontaire de ne pas s’éveiller, retombera en 3D car il n’aura pas compris la différence entre piège et opportunité. L’être préparé à la 4D voyagera, lui, dans les dimensions supérieures, de façon consciente ou inconsciente (pendant le sommeil ou à tout moment de sa vie).

La différence entre entre la 3D et la 4D, est une question de variation de la fréquence vibratoire.

L’être de 4D devient invisible aux yeux des êtres de 3D. Par contre, l’univers 3D est toujours visible pour les êtres de 4D (il ne faut pas confondre les dimensions supérieures avec le bas, le moyen et le haut astral, qui sont des états inférieurs).

L’être de 4D a créé son propre univers par la projection de l’espace entre ses pensées et évolue dans son univers en toute liberté, sans contrainte d’aucune sorte. Son univers change en permanence. Il ne » travaille » pas, il crée ! Il expérimente l’interdimensionnalité par hausse et baisse de sa fréquence vibratoire. Il peut y vivre en permanence ou revenir de temps à autre, pour de brefs moments, en 3D. En 4D, il a une vue panoramique de toutes ses vies en 3D (passé, présent et futur étant simultanés – le temps n’est pas linéaire). C’est une approche de la multidimensionnalité.

En tant qu’être multidimensionnel, il sait qu’il est à la fois le fragment d’une identité plus vaste et cette même identité. Il est la partie et le tout de cette identité. La partie évolue et, simultanément, le tout évolue aussi. En fonction de son évolution et de ses expériences, ou de ses choix volontaires, il fera l’expérience des niveaux supérieurs : 6D… 9D, jusqu’à s’unir à la Source.

L’être non spirituel, physique, matérialiste, » 3D » ne prend en compte qu’une seule vie : naissance, vie, pension, mort, et peut-être l’au-delà avec, souvent, récompense et punition. Tout dépend du système de croyances. Sa conscience sera alors redirigée, après la mort, vers le territoire illusion du système de croyances de son choix. L’être spirituel sait que sa vie en 3D n’est qu’une focalisation de sa conscience globale sur un fragment du temps et que chacune de ses pensées et actions actuelles, dans le » maintenant « , a des répercussions simultanées sur toutes ses vies » passées « , » présentes » et » futures « , toutes les vies étant parallèles.

La multidimensionnalité peut-être perçue de la façon suivante : Un cône dont la pointe est dirigée vers le haut. Au sommet, le Quantum Resonant Field, c’est-à-dire, le Champ de Résonance Quantique (ou le champ des possibilités infinies, ce qui est la véritable signification du dieu des systèmes de croyances), lequel est toujours accessible dans l’espace entre les pensées. Pour y avoir accès, il suffit de se libérer de toute croyance, des peurs, ainsi du bavardage mental incessant – la plaie de nos civilisations, du jugement, de la critique d’autrui. Il est aussi indispensable d’avoir l’esprit libre, non soumis, et d’acquérir la connaissance.

De pouvoir augmenter son taux vibratoire (fréquence, énergie vitale, prâna, orgone, etc. sont synonymes) et d’ouvrir ses vortex énergétiques.

Une petite parenthèse. Au sujet des vortex énergétiques (ou » chakras « ), une mode d’ » éveil des chakras » se répand depuis quelques années. C’est un piège. Le but est, bien entendu, surtout financier. Pour » éveiller ses chakras « , il est indispensable d’avoir la maturité psychologique ainsi qu’une connaissance préalable des espaces dans lesquels on va pénétrer.

Savoir qu’au moment opportun, les chakras doivent pouvoir être refermés, ce que les pseudo guides spirituels (personne n’a besoin de » guide spirituel « , de » gourou » ou d’ » école « , ou en tout cas pas de façon prolongée) ne disent pas (et ne savent pas). A défaut, d’autres forces, moins bienveillantes entrent en action (et, mais c’est un détail, attaquent au point d’assemblage qui se trouve en retrait, à quelques centimètres derrière le coeur). C’est ce qui explique que beaucoup de ceux qui suivent la mode d’ » éveil des chakras » soit n’évoluent pas du tout ensuite, soit vivent une dépression temporaire, ou, pire, se retrouvent en cure psychanalytique. Les conditions extérieures ne faisant que refléter l’intérieur (pureté, tourment, ou objectif caché), il faut être pur et intègre pour pénétrer ces espaces. Il se passe la même chose avec la glande pinéale.

Le cône s’ouvrant du sommet vers la base, il suffit d’imaginer ensuite, en descendant, par une succession de lignes parallèles, les dimensions intermédiaires : Esprit, Ame, … XD…9D…6D, 5D, 4D, 3D. La conscience globale se focalise sur l’instant présent, la vie quotidienne, pour enrichir l’expérience de l’âme.

L’être 3D n’en a pas conscience. L’être multidimensionnel en a conscience.

-Dominique-Silver-Wolves.Com
Depuis http://www.lespasseurs.com/chroniques_arcturius/

Trouvé sur La Presse Galactique

Wow! puissant comme texte!!! Je suis sans mot…C’est exactement ça.

Merci armando!

Jo ^^"l'éveil 2011"

Tag(s) : #SAGESSE

Partager cet article