Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande et Valls envisageraient une nouvelle augmentation de la TVA

 

Voilà qui va certainement relancer la croissance. Alors que la demande est au point mort et que l’économie continue à sombrer, notre duo de marionnettistes ne trouve rien de mieux que d’envisager une augmentation du taux de TVA, confondant selon toute apparence déflation et dépression. J’ai calculé : 15 milliards d’euros, ça ferait plus de 2% de hausse. Jacques Attali doit être satisfait. Les ménages le seront moins, eux qui constatent, lorsqu’ils font leurs courses ou règlent leurs factures, qu’on est encore très loin de la déflation annoncée.

« François Hollande et Manuel Valls explorent l’idée d’une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour soutenir l’investissement et réduire le déficit budgétaire, écrit mardi Libération sur son site internet

Le quotidien cite un document qui montre que le président et le Premier ministre ont demandé à Bercy d’ « explorer » la piste d’une hausse du taux normal, actuellement à 20%, pour lever 15 milliards d’euros afin de les « partager entre soutien à l’investissement et [la] réduction du déficit ».

Cette question a été discutée lors de leur rencontre le 15 août au Fort de Brégançon, précise Libération.

Interrogée par Reuters, la présidence de la République n’a pas voulu commenter cette information.

Le taux normal, qui couvre la quasi-totalité des produits manufacturés, l’alcool et le tabac, l’énergie et un quart des services, a été relevé de 19,6% à 20% le 1er janvier pour contribuer à financer le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) visant à redresser les marges des entreprises, le taux intermédiaire passant de 7% à 10%.

La TVA a représenté l’an dernier 46,7% des produits fiscaux nets de l’Etat, soit 138,1 milliards d’euros, loin devant l’impôt sur le revenu (22,3%, 65,8 milliards d’euros) ou l’impôt sur les sociétés (14,2%, 42,0 milliards d’euros). »

 

Petit Rappel :

 

 

source
 


Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article