Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 2 juin au matin, sous la protection d’agents de sécurité, la multinationale américaine Chevron a pris possession d’une parcelle située près de Zurawlow, en Pologne, sur le permis de Grabowiec, pour installer le matériel nécessaire à l’exploration de gaz de schiste.

Le gaz de schiste n’est pas rentable, ce sont les patrons d’exxon et de total qui l’avouent

Gaz de schiste : la fin

Le royaume-uni se lance dans la course au gaz de schiste

L'allemagne va autoriser l'extraction de gaz de schiste


 

Les habitants des villages avoisinants se sont interposés. Une militante a été blessée par un véhicule de la compagnie et a du être hospitalisée. Depuis, plus de 150 personnes occupent le terrain visé par Chevron, réclamant son départ. Sous une grande tente installée pour l’occasion, ont pris place une cuisine collective, animée par des débats sur les dangers de la fracturation hydraulique et les stratégies pour s’opposer aux multinationales. Les camions de Chevron, prêts à revenir, seraient postés à 6 km.

Chevron prétend détenir toutes les autorisations nécessaires, y compris celles du ministère de l’Environnement, pour mener ses projets sur des terrains d’une surface de 2,7 hectares. Selon les riverains, l’autorisation des études sismiques ne serait valable que jusqu’au 6 décembre 2013. Et l’autorisation de forer aurait été annulée en juin 2012. Quelques mois plus tôt, Chevron avait provisoirement renoncé à débuter des forages sur la commune de Zurawlow, après une très forte mobilisation locale qui est retracée dans le documentaire La Malédiction du gaz de schiste, récemment diffusé sur Arte et réalisé par Lech Kowalski. A nouveau présent sur place, le réalisateur s’étonne de l’entêtement de Chevron alors que deux nouveaux pétroliers nord-américains, Talisman Energy Inc. et Marathon Oil, après Exxon Mobil, viennent d’annoncer quitter le pays en raisons de recherches non fructueuses.


Face au silence médiatique en Pologne et en raison de la très grande mansuétude des autorités locales et nationales envers Chevron, les opposants appellent à un vaste soutien international dans leur lutte. Les collectifs français contre les gaz et pétrole de schiste ont publié un communiqué de soutien et une pétition vient d’être mise en ligne. Selon Lech Kowalski sur Twitter, « Occupy Chevron va au-delà de la question des gaz de schiste, il s’agit de multinationales qui veulent imposer un certain mode de vie aux citoyens. Les fermiers (polonais) veulent que le monde sache cela. »

Pour suivre la mobilisation : Occupy Chevron

source

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article