Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

You MUST sign this PETITION if you want a free Internet! - Complete Government control of Internet is now being debated

 

 

Diantre.

 On a appris que le président français « normal » François Hollande préfère désormais l’avion au train, pour aller à Lille. L’Elysée indique que c’est parce qu’il y a la guerre au Mali. Fichtre. Que n’avait-on pas dit à propos de Nicolas Sarkozy ? Sur le plan Internet, tout ou presque avait été dit sur Adopi ou Loopsi (1 et 2). Mais, actuellement, les services gouvernementaux français, sur ordre « de », font de plus en plus de zèle, sans même se cacher, des écoutes téléphoniques au contrôle abscons de l’Internet. Sarkozy, ses sbires et ses vieux de l’UMP n’aiment pas le web car il lui échappe et laisse passer des informations qu’ils n’aimeraient pas voir divulguéesC’est vraiment affligeant. Ambiance.

 

C’est fait et l’efficacité restera à démontrer. Désormais, la France contourne honteusement le 1er amendement américain sur la liberté d’expression, pour sévir sur Twitter. Ceci, pour que soient divulgués le nom ou les noms de ceux qui seront soupçonnés d’avoir posté un hashtag (#) considéré comme raciste, après les pressions du lobby juif français. Mais, ce n’est pas tout. Dans le dernier rapport Google Transparency, il apparaît que la France a effectué 1 693 demandes de renseignement sur ses utilisateurs, pour la période de juillet à décembre 2012. Soit une augmentation de 8,6 % par rapport au semestre précédent. Dans 44 % des cas, une réponse a pu être fournie par Google, un taux qui reste sensiblement identique, signale 01.net. Ils sont fort ces socialos, non ? Et dire qu’on accuse ici chez nous la Chine à tout va. Une hypocrisie indescriptible.

Sur les trois dernières années, indique 01.net, ajoutant que le zèle des fonctionnaires français est également très appréciable. Alors que l’ensemble des demandes a augmenté de 70 % depuis 2009, celui relatif à la France a crû de 100 %. Grâce à cet effort constant d’investigation, l’Hexagone prend désormais place sur le podium des pays qui font le plus de demandes de renseignement sur leurs concitoyens. Seuls l’Inde (2ème) et les Etats-Unis (1er) font mieux.

Au niveau mondial, Google a reçu 21 389 demandes de renseignement sur 33 634 utilisateurs, de juillet à décembre 2012.

Sans commentaire !

source

 

Skype sur écoute : journalistes et militants se plaignent

 

Twitter aidera à identifier les auteurs de tweets litigieux

 

Facebook a commencé à exiger l'identification personnelle pour accéder à son compte: scan d'une pièce d'identité émise par le gouvernement avec photo-couleur + nom et date de naissance

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article