Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des heurts opposent depuis midi les forces de l'ordre et les opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Quelque 500 gendarmes mènent vendredi 23 novembre une opération d'expulsion des squatteurs réinstallés sur le site, moins d'une semaine après une manifestation géante de "réoccupation" de la zone.

Le matin, mes opérations se sont déroulées dans le calme, a constaté une journaliste de l'AFP, jusqu'à ce que des premiers affrontements éclatent. L'opération vise à évacuer trois sites occupés illégalement : Le Rosier, La Lande de Rohanne et la Châtaigneraie, selon les autorités. Celles-ci ont pour objectif de permettre à l'aéroport du Grand Ouest de prendre ou reprendre possession des lieux et d'engager immédiatement des travaux de "déconstruction" des squats, "partout où cela sera légalement possible"

11 photos
9
Les forces de l'ordre sont arrivées sur le site de Notre-Dame-des-Landes tôt dans la matinée de vendredi 23 novembre 2012. 
1/11 Quelque 500 gendarmes mènent, vendredi 23 novembre depuis 7 heures du matin, une "importante opération" d'évacuation de squatteurs qui s'opposent à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). STEPHANE MAHE / REUTERS
2/11 Les opposants au projet occupent trois sites illégalement depuis plusieurs mois : Le Rosier, La Lande de Rohanne et la Châtaigneraie. FRANK PERRY / AFP
3/11 A La Châtaigneraie et à la Lande de Rohanne, les opposants ont collectivement construit de nouvelles habitations le 17 novembre lors d'une manifestation qui a réuni entre 13 500 (selon la police) et 40 000 personnes (selon les organisateurs). FRANK PERRY / AFP
4/11 Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé vendredi 23 novembre sur LCI que l'opération en cours ne pouvait pas être qualifiée de "méthode musclée". FRANK PERRY / AFP
Près de 500 gendarmes ont procédé à l'évacuation des squatteurs du bocage de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 23 novembre 2012 au petit matin.
5/11 Le porte-parole national d'Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV), Jean-Philippe Magnen, a quant à lui jugé "désolant" le recours aux forces de l'ordre pour évacuer les squatteurs. FRANK PERRY / AFP
Des opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes affrontent les forces de l'ordre, déployées pour les déloger du site qu'ils occupent, vendredi 23 novembre 2013. 
6/11 Les anti-aéroport ont organisé des opérations escargot et des blocages de routes pour empêcher les autorités d'accéder au site. FRANK PERRY / AFP
Des policiers face à des manifestants, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 23 novembre 2012.
7/11 Vers midi, les premiers heurts ont opposé les forces de l'ordre et les opposants. FRANK PERRY / AFP
L'opération d'évacuation des squats sur le site du futur aéroport de Notre Dame des Landes a mobilisé environ 500 gendarmes vendredi 23 novembre 2012, chargés de sécuriser le site de la foret de Rohane dans laquelle des cabanes ont été construites.
8/11 Alors que deux pelleteuses et une benne se trouvaient sur le site pour ramasser les matériaux de construction et les outils, plusieurs dizaines d'opposants ont surgi des bois en jetant bouteilles en verre et cailloux, rapporte l'AFP. FRANCK DUPRAY / MAXPPP
Près de 500 gendarmes ont procédé à l'évacuation des squatteurs du bocage de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 23 novembre 2012 au matin.
9/11 Les CRS et les gendarmes ont répliqué avec des grenades et des bombes lacrymogènes. FRANK PERRY / AFP
Un policier anti-émeute est couvert de chaux à l'issue d'un affrontement avec des opposants au projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes, vendredi 23 novembre 2012. 
10/11 Les anti-aéroport ont appelé à de nombreuses manifestations de soutien dans toute la France, notamment devant l'Assemblée nationale, à Paris. STEPHANE MAHE / AFP
Un manifestant au visage dissimulé, fait face aux forces de l'ordre, déployées pour déloger les opposants du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, vendredi 23 novembre 2012. 
11/11 Les militants opposés au projet font état d'une manifestante blessée, tandis qu'une journaliste de l'AFP sur place indique sur Twitter qu'un gendarme et deux journalistes ont également été blessés au cours de ces échauffourées. STEPHANE MAHE / REUTERS
[Retour vers le haut]

Francetv info

 

ALERTE : La gendarmerie mène une "importante opération" d'évacuation d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes + MAJ 10H

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article