Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE coronavirus : 3.500 détenus en liberté, selon la ministre française de la Justice depuis que le régime de confinement a été établi

Publié par Brujitafr sur 30 Mars 2020, 07:14am

Catégories : #Coronavirus, #ACTUALITES, #POLITIQUE

FRANCE coronavirus : 3.500 détenus en liberté, selon la ministre française de la Justice depuis que le régime de confinement a été établi

Un total de 3.500 prisonniers ont été relâchés depuis que le régime de confinement a été établi, a annoncé la ministre de la Justice Nicole Belloubet au Journal du dimanche. Le 23 mars, la garde des Sceaux avait affirmé planifier la libération de quelque 5.000 détenus.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Après la promesse de Nicole Belloubet de relâcher près de 5.000 détenus dont les peines d'emprisonnement touchaient à leur fin, la garde des Sceaux a précisé dans les colonnes du Journal du dimanche (JDD) qu’un total de 3.500 prisonniers avaient retrouvé la liberté depuis la mise en place du confinement.

«3.500 détenus ont été libérés» depuis que le 14 mars la ministre a demandé des aménagements de peine aux juridictions. «Les mesures exceptionnelles que nous avons prises ont eu un impact significatif dans les prisons.»

Ces détenus fraîchement libérés seront «assignés à domicile» et, en cas de non-respect des obligations de confinement «réincarcérés», a poursuivi Mme Belloubet. Ces mesures ne concernent pas ceux condamnés pour un crime, des faits de nature terroriste ou des violences conjugales.

La suroccupation (116%) des centres de détention est devenue un problème aigu dans le contexte de l'épidémie, vu que le pays abrite environ 70.000 détenus dans ses prisons. Le 26 mars ont été mises en application des ordonnances ouvrant la voie à la libération des détenus à qui il ne reste que moins de deux mois de peine à purger, explique le JDD.

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs