Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Macron compare son ancien métier de banquier à de la prostitution. Rien de changé avec son nouveau métier !

Dans un long article publié dans le Wall Street Journal, le ministre de l’Économie revient sur ses anciennes fonctions de banquier d’affaires, dans des termes surprenants.

Il a déjà eu l’occasion d’afficher son franc-parler, sa façon de s’exprimer sans filet, au risque de laisser passer quelques maladresses. Dans un article publié par lejournal américain Wall Street Journal, reperé par Le Lab, Emmanuel Macron use d’une image pour le moins évocatrice pour commenter son ancienne activité de banquier d’affaires, notamment pour le compte de Rothschild. « On est comme une sorte de prostituée. Le job, c’est de séduire », considère-t-il simplement.

Souvent raillé par ses détracteurs pour cet ancien métier et sa méconnaissance du monde politique, le locataire de Bercy, a gagné près de 3 millions d’euros pendant ses quatre années (2008-2012) au sein de la banque Rothschild. Se définissant lui-même ironiquement comme un « salopard de banquier ultra-libéral », il avait déjà critiqué ce métier dans le livre Rothschild, une banque au pouvoir : « Le métier de banquier d’affaires n’est pas très intellectuel. Le mimétisme du milieu sert de guide ».

Dans son article, le Wall Street Journal revient également sur l’opposition d’Emmanuel Macron à la taxe à 75% sur les hauts revenus voulue par François Hollande. « Parfois on s’affronte », concède le ministre de 37 ans à propos du président de la République.

Regarder Hollande jeudi soir ? Emmanuel Macron ne peut pas… il a un dîner avec des banquiers

Le ministre de l’Economie a prévu un dîner à Londres afin de lever des fonds pour son nouveau parti, jeudi soir… au moment où le chef de l’Etat sera l’invité de France 2. D’où la gêne du locataire de Bercy lorsqu’on lui demande s’il regardera l’interview présidentielle…

Mais pourquoi Emmanuel Macron semble-t-il un rien gêné lorsque Laurent Delahousse lui demande, ce dimanche 10 mars au 20h de France 2, s’il suivra l’émission à laquelle participera François Hollande jeudi soir prochain sur la chaîne publique ? Venu parler sur le plateau du JT du lancement de son nouveau mouvement, « En Marche », le ministre de l’Economie reste d’abord silencieux, avant de se décider à répondre timidement par l’affirmative : « Comme toujours. »

Emmanuel Macron a besoin d’argent

En réalité, il n’est pas si certain qu’Emmanuel Macron puisse regarder cette émission spéciale, lors de laquelle François Hollande sera interrogé à la fois par des journalistes et des des citoyens de toute profession. On lisait en effet le matin même dans Le Journal du dimanche que ce jeudi 14 avril, pendant l’intervention du chef de l’Etat, le locataire de Bercy a prévu de… dîner à Londres avec des banquiers et des chefs d’entreprise. Et ce, précise l’hebdomadaire, « à l’invitation d’un cadre de Goldman Sachs ». Objectif : lever des fonds pour son nouveau parti - pardon, son « mouvement politique » -, dont les intentions pour 2017 sont encore obscures.

Source
Vu ici

Publié par Paul

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article