Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Xavier Bertrand, chef de file du parti Les Républicains dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour les élections régionales, demande à ses colistiers, en position éligible, de participer aux frais de campagne à hauteur de 7.000 euros, rapporte La Voix du Nord. Une somme qui fait parler au sein du parti. Gérald Darmanin, directeur de la campagne de Xavier Bertrand, précise le dispositif au JDD.

Xavier Bertrand demande 7.000 euros aux candidats pour être sur ses listes

Une campagne ça coûte cher. Même pour les candidats des listes de Xavier Bertrand, chef de file Les Républicains dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. C'est le quotidien régional, la Voix du Nord, qui le rapporte : le directeur de campagne LR, Gérald Darmanin, exige une participation aux frais de campagne de 7.000 euros à chaque candidat en position éligible. "S’il n’y a pas le chèque de 7.000 euros en face de votre signature, vous aurez beau être le roi de Chine, vous ne serez pas sur la liste", a même expliqué le député-maire de Tourcoing lors d’une réunion interne, le 10 octobre, rapporte le journal local.

"C'est 7.000 euros sous forme de prêt intégralement remboursé", précise au JDD Gérald Darmanin, dénonçant des "informations erronées".

Il s'agit en fait d'abonder en partie le budget prévisionnel de la campagne, qui devrait se fixer à 1.000.000 d'euros. L'idée est en fait d'apporter d'autres financement à la campagne qu'un prêt du seul chef de file, Xavier Bertrand. Ce dernier finance le tout à hauteur de 200.000 euros, qu'il a empruntés. Ce mode de fonctionnement n'est pas inédit. mais les autres partis fonctionnent sur le volontariat.

"Si tu ne peux pas payer cette somme, c’est au revoir"

Au PS, Pierre de Saintignon a contracté un emprunt de 700.000 euros. Au FN, a, comme d'habitude, financé sa campagne grâce à un prêt de 500.000 euros contracté auprès de Cotelec, l'organisme de financement du parti. Sandrine Rousseau, candidate EELV, a signé un engagement de 415.000 euros. Tous demandent des dons, mas n'imposent rien.

Pour beaucoup de candidats, c'est trop. "Gérald Darmanin a dit clairement que si tu ne peux pas payer cette somme, c’est au revoir. Avec ce principe, par exemple, on n’aura aucun jeune ou presque en position éligible", explique un jeune militants LR à La Voix du Nord.

"On ne veut exclure personne"

"On ne veut exclure personne", rassure Gérald Darmanin auprès du journal. "On ne va pas se priver de prendre une agricultrice par exemple, qui rencontre des graves difficultés financières…", indique l’élu de Tourcoing. Un autre élu en position éligible confirme : "Si quelqu’un a des difficultés à réunir la somme mais qu’il apporte quelque chose à la campagne, évidemment qu’on fera jouer nos réseaux et qu’on lui facilitera l’obtention d’un prêt, par exemple."

Reste que les listes ne font pas vraiment la part belles aux jeunes et privilégient surtout des personnes déjà élues, ajoutent les journalistes de la Voix du Nord.

SOURCE

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article