Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Petit coup de stress pour Ségolène Royal. Ce mardi 2 décembre, la ministre de l'Ecologie devait se rendre à Lyon. Partant de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique, ouest de la France), la ministre a choisi de faire le trajet en jet privé. Et là, c'est (presque) le drame, comme le rapporte le journal "Le Progrès" sur son site internet. Suite à un problème au niveau du train d'atterrissage, l'approche sur l'aéroport de Lyon-Bryon a été mouvementée.

Selon "Le Progrès", "la manœuvre automatique n’ayant pas fonctionné, le pilote a dû actionner manuellement le dispositif, et pour parer à toute éventualité, plus d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers ont été pré-positionnés en bord de piste. Une quinzaine d’engins de secours et des équipes du Samu étaient également déployés".

Heureusement, tout s'est bien terminé et Ségolène Royal a pu effectuer son "déplacement en province" - ainsi qu'on appelle toute sortie politique au-delà du périphérique parisien - sans encombre.

En route pour le salon Pollutec

L'ironie de l'histoire est relevée par le site Rue89 qui insiste sur le fait que la ministre de l'Ecologie se rendait au Salon Pollutec, le "salon des équipements, des technologies et des services de l’environnement". Dans ce contexte, le choix d'un avion privé, réputé pour ses émissions CO2, comme moyen de locomotion peut intriguer. Pourtant, la charte de déontologie du gouvernement Hollande n'y trouvera rien à redire. En effet, cette charte préconise de préférer le train quand le trajet dure moins de trois heures. Vérification faite, il faudrait au moins cinq heures pour relier Saint-Nazaire à Lyon par le rail.

 

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article

Repost 0