Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

caricature-of-sarkozy-196965.jpg

 

De ses comptes en banque, bien évidemment. Mais découvrez-en un peu plus sur l’origine de ses 363 615 euros réglés par chèque lundi

 
Publicité
 

Lundi, Nicolas Sarkozy a remboursé l’argent avancé à sa place par l’UMP pour régler les pénalités de retard dues aux irrégularités pointées dans les comptes de sa campagne de 2012. Soit la somme de 363 615 euros réglée par chèque. Mais d’où venait cet argent ?

A lire aussi - Comptes de campagne : Nicolas Sarkozy rembourse les pénalités payées par l'UMP

Des assurances-vie qui rapportent
Les dernières informations rendues publiques concernant le patrimoine de Nicolas Sarkozy remonte à 2012. Cette année-là, l’ancien président de la République avait déclaré au Conseil constitutionnel qu’il était à la tête d’une fortune estimée à 2,7 millions d’euros, rappelle Le Huffington Post. Cette somme était notamment constituée de plusieurs contrats d’assurance-vie, lesquels lui aurait rapporté une coquette somme en seulement quelques années. En effet, en 2007, alors qu’il venait de remporter la course à l’Elysée, l’actuel président de l’UMP avait déclaré 2 millions d’euros.

Des indemnités et primes d’ancien président
Outre des assurances-vie et toujours en 2012, Nicolas Sarkozy avait également mentionné qu’il détenait plusieurs collections (montres, autographes), le tout pour une valeur estimée à 100 000  euros. Et s’il ne possède aucun bien immobilier, le prédécesseur de François Hollande jouit en revanche d’une confortable indemnité mensuelle due à son ancienne fonction présidentielle : près de 6 000  euros brut par mois. En plus de cette somme, il toucherait aussi des "primes de sujétions spéciales". En d’autres termes, des primes censées "compenser les contraintes subies dans l’exercice de (ses) fonctions" mais dont les montants ne sont pas dévoilés, indiquait Challenges en 2013, note encore Le Huffington Post.

De très chères conférences
Avocat de formation, Nicolas Sarkozy possèderait toujours des parts dans le cabinet Arnaud Claude et associés, à hauteur de 34%. Ce qui lui rapporterait quelque 4 800 euros de dividendes chaque mois, toujours selon sa déclaration de 2012. Et si Nicolas Sarkozy s’est fait très discret dans la sphère politique française pendant les deux ans qui ont précédé sa défaite face à François Hollande, il l’a en revanche beaucoup moins été à l’étranger. Aussi, les nombreuses conférences économiques qu’il a données aux quatre coins du monde lui ont rapporté gros : 2 millions d’euros en deux ans selon le magazine Capital .

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article