Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Valérie Trierweiler réagit à l'affaire Leonarda

Publié par Brujitafr sur 18 Octobre 2013, 17:52pm

Catégories : #ACTUALITES

 

© photo news.

 

Leonarda : le père aurait menti sur les origines de la famille


Valérie Trierweiler, compagne du président François Hollande, a déclaré vendredi à Angers à propos de l'affaire Leonarda, collégienne d'origine kosovare expulsée, qu'on "ne franchit pas certaines frontières" et que "la porte de l'école en est une".

Les médias français au garde-à-vous devant Valérie Trierweiler

Maj : Valérie Trierweiler poursuivie pour détournements de fonds publics

Maj : valérie trierweiler poursuivie pour détournements de fonds publics

 

 

Interrogée sur le thème de la sanctuarisation de l'école, elle a répondu: "C'est un vocabulaire religieux que moi je n'utilise pas, mais l'école est un lieu d'intégration, elle n'est pas un lieu d'exclusion". "On ne franchit pas certaines frontières et la porte de l'école en est une", a-t-elle ajouté lors d'une rencontre avec la presse à Angers.

Mme Trierweiler, à qui un journaliste demandait si elle est se sentait concernée par le sort de la jeune Leonarda Dibrani, a ensuite répondu: "je ne suis pas la seule aujourd'hui me semble-t-il a être concernée, on l'est tous". "L'école est là pour offrir l'égalité des chances", a-t-elle ajouté avant de préciser: "elle n'est pas là pour exclure. Encore moins quand on juge des parents et pas des enfants".

Selon la compagne du président, la jeune collégienne "n'est pas responsable ce que son père à pu faire". Toutefois, interrogée sur un éventuel retour en France de la jeune fille, Mme Trierweiler a répondu qu'elle ne se prononcerait "pas sur le fond".

L'enquête sur les circonstances de l'interpellation Leonarda Dibrani, à l'origine d'une vaste polémique, sera remise "dans la soirée" au gouvernement.

Valérie Trierweiler était à Angers vendredi pour lire la dictée d'ELA, l'association européenne pour contre les leucodystrohies, dans son ancienne école primaire, l'école Paul Valéry, dans un quartier populaire d'Angers.

SOURCE

 

 

Commenter cet article

duperrier 19/10/2013 12:21


Ils se disent Kosovar enfin de compte ils ne sont que des roms Sans se soucier que des français se suicident que leur Gouvernement font rien pour eux ,Nous ne pouvons pas être respecté dans ces
condition ,donnez-vous à maner aux passants sans subvenir à vos enfants ,un Pays c'est comme une famille ,donnez oui mais partager ce qui restent ,de ne pas gaspiller ,pour offrir aux méritants
non aux menteurs ,voleurs ,escrots ,Que toutes ces personnes qui veulent les garder à leur frais complet Madame Treiverler ,a vos charges non comme vous vivez sur notre DOS 

dot 18/10/2013 19:13


Qu'on lui paie des cours par correspondance, ce sera toujours moins onéreux que d'entretenir toute la smala rom-muzz-italo-kosovar et tout le monde pourra enfin fermer son clapet !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<