Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le père de Leonarda, Resat Dibrani, aurait menti sur les origines kosovares de sa famille pour obtenir l’asile en France.

 

FRANCE : Des lycées bloqués à Paris pour protester contre les expulsions d'élèves étrangers

 

MAJ = FRANCE : Léonarda, 15 ans, arrêtée et expulsée pendant une sortie scolaire

© AFP

Resat Dibrani, père de la jeune collégienne rom Leonarda, aurait menti aux autorités françaises. L’homme avait déclaré que toute sa famille était d’origine kosovare dans le but d’obtenir l’asile en France, selon des informations de l’agence Reuters.

"Toute la famille, ma femme et mes enfants, sont nés en Italie. Ils n'ont rien à voir avec le Kosovo", a déclaré Resat Dibrani. L’homme aurait inventé une fuite au Kosovo car il n’était pas en possession des papiers italiens de sa famille.

Reuters précise par ailleurs que le père, qui est connu de la justice française pour des violences sur ses filles, est pour sa part bel et bien né au Kosovo.

source reuter


"La police m'a prise par la main en me disant, 'Il n'y a pas de temps, il faut y aller", raconte-t-elle à Reuters.

 

"PARCE QUE NOUS SOMMES ROMS"

 

"Ici, je ne parle pas la langue, je ne la comprends pas, j'ai peur que les gens se moquent de moi", poursuit-elle. "Ma maison est en France. En France, j'ai tout, mes amis, mon petit ami, mes professeurs, mon école, mon avenir (...) Je n'ai rien ici. Je ne sais pas pourquoi je suis au Kosovo."

 

Personne dans la famille ne semble en effet parler albanais. Les enfants parlent français, italien et un peu rom. Leurs noms - Maria, Leonarda, Roki, Ronaldo, Hasani et Medina - sonnent pour la plupart italien.

 

Selon la presse française, le père a eu en France des démêlés avec la justice pour des violences présumées sur sa fille et de petits larcins, et n'a guère montré en quatre ans de présence sur le sol français de volonté concrète d'intégration.

Dans la petite cour derrière la maison, l'homme coupe du bois. "J'ai été expulsé seulement un mois avant de recevoir la permission de rester", raconte-t-il. "Nous n'avons pas eu la permission parce que nous sommes Roms."

"Notre intention est de revenir (en France) le plus vite possible parce que nous n'avons rien, ici", ajoute-t-il.

Selon la préfecture du Doubs, la famille Dibrani était entrée irrégulièrement en France en janvier 2009.

Leur demande d'asile a été rejetée en août 2009, puis en appel en janvier 2011. Une demande de réexamen de leur dossier a été rejetée. Après un refus de séjour assorti d'une obligation de quitter le territoire prononcé en septembre 2011, dont la légalité a été confirmée en janvier 2012, le jugement a été confirmé en appel en février 2013, précise-t-elle.

Le père a été expulsé le 8 octobre de France. La mère et ses six enfants le 9 octobre.

Avec Nicholas Vinocur, Emmanuel Jarry pour le service français, édité par Sophie Louet


Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article