Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

     

 

Alors que nous apprenons à l’instant que la sonde russe Phobos-Grunt vient de s’écraser dans le Pacifique, nous apprenons avec stupeur que le directeur de l’agence spatiale russe Roscosmos a évoqué la possibilité d’un sabotage mardi dernier. Qui, comment et pourquoi ?  

Vladimir Popovkine, le directeur de Roscosmos a parlé de sabotage mardi dernier. Il faut dire qu’avec tous ses échecs, la Sibérie va finir par être sa prochaine destination.

Vladimir Popovkine n’a accusé personne directement, mais il a quand même dit au journal Izvestia que certains appareils russes ont souffert d’incidents inexpliqués lorsqu’ils survolaient des parties de la Terre où les Russes n’avaient pas de radar pour contrôler les communications de leur satellite.

Selon lui, c’est à chaque fois au moment ou l’agence est sourde et aveugle que se produisent les disfonctionnement. Il a ajouté : « je ne voudrais accuser personne, mais il existe aujourd’hui des moyens puissants capables d’influencer les vaisseaux dont l’utilisation ne peut être exclue. »

Je vais traduire : » Les Américains ont neutralisé notre sonde car on allait trop leur mettre la honte. Et en cette période de crise, on aurait récupéré tous les budgets de placement de satellites de la NASA. Sans oublier qu’ils ne savent pas ce qu’on envoie dans l’espace et que ça les ennuie. » Bon, j’extrapole à mort mais c’est un peu ça quand même.

Autant dire qu’il est super mal, car c’est sous sa responsabilité que le vaisseau Phobos-Grunt à 170 millions de dollars s’est écrasé sur Terre. Pour rajouter un peu de pression, c’était aussi la première mission d’exploration spatiale entièrement russe depuis 1996 (soldée aussie par un échec). Et pour encore en rajouter, la partie ukrainienne de la mission s’est déroulée sans problème, tout est parti en sucette au moment où la technologie russe devait prendre le relais. Ouch !

C’est triste, cette mission était une des plus ambitieuses depuis le programme Apollo. [BusinessWeek, ABC]

Tag(s) : #CIEL et ESPACE

Partager cet article