Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

link

© afp

On l'attendait. Il a (presque) eu lieu. Le triomphe annoncé de "The Artist" a bel et bien marqué la 69e Cérémonie des Golden Globes qui se tenait la nuit dernière à Los Angeles. Avec trois récompenses (sur six nominations), le film de Michel Hazanavicius a donné un petit accent français à une cérémonie qui a consacré pour la vingt-sixième fois Meryl Streep et couronné "The Descendants" meilleur film dramatique et pour lequel George Clooney a obtenu le Golden Globe du meilleur acteur. Côté belge, demi-cocorico puisque si les Dardenne, en lice pour "le Gamin au vélo", n'ont pas été sacrés, "Les Aventures de Tintin" a reçu le prix du meilleur film d'animation.

Kardashian vs. Middleton
Avec six nominations, l'équipe du film français "The Artist" attendait son heure au moment de défiler sur le tapis rouge du Beverly Hilton Hotel théâtre de la 69e Cérémonie des Golden Globes. Ces récompenses qui sont, de l'aveu de l'hôte de la soirée Ricky Gervais, "aux Oscar ce que Kim Kardashian est à Kate Middleton" (on ne sait pas trop dans quel sens l'interpréter, ndlr) constituent les coups de coeur de l'association des journalistes étrangers présents à Hollywood (HFPA - Hollywood Foreign Press Association pour les puristes) et constituent l'un des rendez-vous majeurs de l'industrie hollywoodienne qui se retrouvera dans un mois aux Oscars.

L'hommage à Claude Berri
Et "The Artist" risque bien d'y jouer un rôle majeur tant il a déjà convaincu l'ensemble de la presse spécialisée. Meilleure comédie, meilleur acteur de comédie et meilleure bande-son, le film de Michel Hazanavicius a rendu muette une partie de la concurrence, même si Bérénice Béjo a loupé le coche en voyant Octavia Spencer remporter le Golden Globe du meilleur second rôle pour sa prestation dans "The Help". Une déception individuelle qui ne va certainement pas entacher une soirée qui fera date pour toute l'équipe, au nom de laquelle Thomas Langmann, le producteur, a tenu à rendre un vibrant hommage à son père Claude Berri, sous le regard attendri de Martin Scorsese (sacré meilleur réalisateur pour "Hugo").

"C'est un véritable honneur d'être devant vous ce soir", a-t-il lancé, avec de remercier Hazanavicius. "Merci non seulement pour le film, mais aussi pour qui tu es". Le compagnon de Bérénice Béjo n'a pas eu plus de réussite qu'elle puisqu'il n'a pas remporté le titre de meilleur réalisateur, tandis que le Golden Globe du meilleur scénario, pour lequel il concourait, est revenu à l'absent Woody Allen pour "Midnight in Paris".

One more pour Meryl
Autre grand gagnant de la soirée, "The Descendants", film réalisé par Alexander Paine qui voit non seulement George Clooney être sacré meilleur acteur de film dramatique tout en coiffant le titre de "Meilleur film dramatique" et ce, devant "La couleur des sentiments" de Tate Taylor, "Hugo Cabret" de Martin Scorsese, "Les marches du pouvoir" de George Clooney, "Le stratège" de Bennett Miller, et "Cheval de guerre" de Steven Spielberg. Clooney, dont il s'agit du troisième Gloden Globe après O'Brother (2001) et Syriana (2006) n'a pas manqué de saluer son pote Brad Pitt, grand oublié de la soirée à l'instar de Léonardo DiCaprio, pourtant impressionnant en J. Edgard Hoover. Si les conteurs personnels de ces deux derniers restent bloqués à une seule récompense, Meryl Streep, elle, a vu sa collection de Golden Globes être enrichie d'une nouvelle ligne pour son interprétation époustouflante de Margaret Tatcher dans "La Dame de Fer".

Hollywood n'est pas Cannes
Les frères Dardenne quant à eux n'ont pas vu leur rêve hollywoodien se concrétiser puisque "Le Gamin au vélo", Grand Prix du dernier Festival de Cannes, a été devancé par le film iranien "Une séparation" pour le titre de "Meilleur film étranger". La Belgique se consolera toutefois de voir son héros national à la houppette être élu "Meilleur film d'Animation". En dépit d'un succès relatif aux Etats-Unis, le Tintin (dites Tine-Tine) en 3D de Spielberg l'a emporté notamment sur "Cars 2" ou "le Chat Potté". Enfin, parmi les autres lauréats, soulignons la victoire de Michelle Williams sacrée "Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie" pour "My Week with Marilyn", celle de Madonna pour la "Meilleure chanson originale" avec "Master Piece" ou l'hommage rendu à Morgan Freeman qui a reçu des mains de Sidney Poitier et Helen Mirren, le prix Cecil B. DeMille récompensant son immense carrière.


L. Struys, correspondant à Hollywood.

Tag(s) : #CINEMA - THEATRE

Partager cet article