Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les jeunes Américaines sont pubères de plus en plus jeunes.
Aux États-Unis, les petites filles débutent leur croissance de plus en plus tôt. La cause de cette précocité fait débat.

Les jeunes Américaines sont pubères de plus en plus jeunes. Crédit Flickr/pinkchickle
 
C'est un phénomène qui commence à inquiéter outre-atlantique. Le constat fait consensus parmi les chercheurs :
 les petites filles Américaines commencent leur puberté de plus en plus tôt.
Cette tendance concerne à la fois l'augmentation du volume de la poitrine, l'apparition des poils pubiens et les premières règles. Le New York Times, sous la plume d'Elizabeth Weil, précise ce constat : "alors que les études ont montré que l'âge moyen de développement de la poitrine a chuté de façon significative depuis les années 70, le moment où les filles ont leur premières règles est tombé à entre 12,5 et 12,8 ans".
Les endocrinologues qui se penchaient naguère sur ce problème distinguaient les filles ayant un problème pathologique de puberté précoce et les autres, qui étaient seulement un peu en avance. Mais "la frontière entre les deux est maintenant de plus en plus floue" précise le New York Times. Si cette précocité inquiète, c'est que les jeunes filles atteintes de ce syndrome ont un grand risque de voir leur puberté interrompue trop tôt. "Si la croissance débute trop jeune, elle finit en général aussi plus tôt, et condamne l'enfant à avoir des années de développement plus courtes" explique le quotidien américain.
Différents facteurs mis en avant
Le débat est ouvert aux États-Unis pour essayer de comprendre l'origine de ce désordre. Un bon nombre d'études s'accordent pour pointer l'impact du surpoids des enfants Américains. Le médecin Joël Fuhrman explique dans le Huffington post : "l'excès de graisse fait baisser le niveau d'hormones d'insuline, de leptine et d'œstrogènes, et cette chute est jugée responsables de l'accélération du processus de puberté".
Autre cause montrée du doigt: la consommation excessive de protéines animales ingurgitées par les jeunes Américains. Toujours sur le Huffington Post, la nutritionniste Christina Pirello pousse un cri d'alarme : "l'origine de ce problème est évidente. Nos enfants sont entrain d'être détruits au nom des profits de l'industrie agro-alimentaire qui nourrit ses animaux avec des stéroïdes, des hormones de croissance et des antibiotiques pour les rendre plus gros, plus vite". Certains mettent enfin en avant la responsabilité des produits chimiques présents dans les cannettes et les bouteilles de plastique. Le conseil de défense des ressources naturelles (NRDC) a envoyé une pétition à la FDA, l'administration responsable de l'alimentation aux États-Unis pour interdire ces produits, rapporte le site Buzzfeed.
 
Tag(s) : #SANTE

Partager cet article