Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pondu par Jack Parker le 6 décembre 2011 http://www.madmoizelle.com/

Eh dites, on est en 2011 et toujours pas de jetpacks, de robots ou de voitures volantes en vue… Se serait-on foutu de notre gueule ? Il semblerait bien que oui.

Nous approchons dangereusement de 2012 (PLUS QU’UN AN À VIVRE LES MECS ! ORGIE DANS L’SANG !) et j’ai beau chercher, je ne vois ni voitures volantes, ni hoverboards, ni jetpacks, ni Club Med sur la Lune. Je collerais bien un procès au futur s’il n’était pas devenu notre présent ET notre passé à la fois entre temps – du coup ça fait mal à la tête quand on essaye d’y réfléchir et ça perd tout son sens.

Bref.

Qu’est-ce qu’on nous a vendu comme futur quand on était petits ? Un truc dans ce genre là :

Et ça, c’était dans les années SOIXANTE. C’est dire si on a du retard.

Les transports en commun

A Paris, on nous a mis une super ligne 14 en 1998, sobrement intitulée MÉTÉOOORRRR, parce que ça va vite et fort, et qu’en plus, y a pas de conducteur. Alors qu’est-ce qu’on s’est tous dit à ce moment là ? « Wo allez, plus que trois ou quatre ans max, et toutes les lignes de métro seront comme ça »… NON. On a toujours des métros pourraves qui sentent le vieux et qui grincent mais également des métros tout neufs qui font un bruit venu de l’enfer en freinant – le crissement le plus aigu du monde entier. Que même 34 millions de fans de Justin Bieber elles font pas pire à côté.

Ailleurs, comme à Lille par exemple, y a des métros sans conducteurs depuis longtemps, mais qui ressemblent à des métros futuristes imaginés dans les années 80. Genre y a trente ans, ils pensaient que ça allait donner un style hyper futuriste, sauf que comme le futur n’a pas tenu ses promesses, bah ça dénote un peu dans le paysage. Et ils volent pas, hein.

Côté bus, ça s’est pas amélioré des masses non plus : ils ne savent toujours pas freiner sans projeter tous les passagers vers l’avant du bus, une expérience terrifiante qui nous permet de toucher l’au-delà du bout des doigts. Qui n’a jamais manqué de se péter le nez sur une barre de bus ? C’est notre Space Mountain urbain à nous, la sécurité en moins – je milite pour qu’on rajoute des ceintures de sécurité dans le bus et que le port du casque y devienne obligatoire.

Mais de toute façon on a pas le choix, parce qu’on a toujours pas de voitures volantes, ni de hoverboards, ni de jetpacks, ni de pitites soucoupes volantes – que des engins préhistoriques qui puent et qui polluent et qui niquent la planète alors qu’on en a même pas encore trouvé une de secours. On est bien dans la merde, j’vous l’dis.

Où est le futur quon nous a promis ? lefutur

À la maison

Où sont nos robots-de-ménage ? Hm ? Ceux qui devaient porter nos courses, récurer nos foyers, sortir le chien, nous faire à bouffer ? Pourquoi on doit encore se bouger le cul nous même pour subvenir à nos besoins, hm ?! J’ai passé tout le weekend à me tordre de douleur à cause d’un dos tout niqué : OÙ ÉTAIT MON ROBOT MASSEUR ? Alors ouais, je sais, les robots ça peut faire flipper, ils peuvent péter un plomb d’une seconde à l’autre et décider que finalement, la vie c’est bien plus mieux quand on tue tous les humains et qu’on prend le contrôle du monde. Mais eh, les hommes aussi ça leur arrive d’avoir des idées un peu totalitaires hein, c’est pas pour ça qu’on a décidé de les éradiquer.

Où est le futur quon nous a promis ? irobot

De qui s'moque-t-on ?

Et comme on peut pas encore taper la discut’ à son mixeur ou à son micro-ondes, je vois pas trop l’intérêt. Pensez à tous les gens seuls de ce monde, tous les petits vieux abandonnés, tous les Rémi-sans-famille – ils seraient bien plus heureux avec des robots de compagnie. Ils ne se lasseraient jamais de leurs discours sauce « c’était mieux avant » ou « t’façon les gens c’tous des cons » – ils les écouteraient pendant des heures, sans se lasser. Alors par contre, faudrait faire gaffe à ce qu’ils ne soient absolument pas sexués parce que sinon on va avoir des soucis. J’vois bien le truc, dans vingt ans on a 45 associations de défense des relations humains/robots et là, ce sera la fin des haricots. Restons prudents. Si aujourd’hui on n’imagine même pas faire des papouilles à son grille-pain, il faut que ce soit pareil pour les versions plus évoluées de nos aides culinaires.

Bon allez, gardons espoir, il nous reste exactement 23 ans pour arriver à ce résultat :

…Ça va, on est large.

La technologie

Comment se fait-il qu’en 2011 on en soit encore à chercher les télécommandes de tous nos appareils pendant des heures avant de les retrouver et de réaliser que de toute façon y a plus d’piles, alors on est bien niqués ? Parce qu’avec nos super télés et nos super box pleines de chaînes, quand la télécommande fonctionne plus, BAH ON L’A DANS L’OS. Ça m’est arrivé y a pas longtemps, j’ai passé trois jours sans télé parce que j’avais la flemme d’aller acheter une pauvre pile à huit euros. Parce que je pouvais allumer ma télé, certes, mais pour accéder aux chaînes de ma box, c’était mort. J’avais plus qu’à regarder le logo LG « Pas de signal » se promener à travers mon écran (SPOILER : il ne va JAMAIS dans le coin supérieur gauche, ça m’a rendue folle).

Mais à quand la commande vocale ? À quand la commande façon Minority Report ? Ok, Kinect nous a prouvé que c’était possible, mais c’est pas encore super au point. Alors on accumule zapette sur zapette, et nos canapés s’entêtent à les bouffer pour ne les recracher que trois semaines plus tard, et nous on souffre, on tombe dans la dépression et on MEURT. Tout ça parce qu’on a un futur qu’est pas à jour.

Et franchement, le visiophone a été inventé y a super longtemps, et qui s’en sert ? Qui ? PERSONNE. Pourtant la pub avec les deux gamins qui se dragouillaient comme des sauvages avait ému la France entière – mais ça n’a pas suffit à nous convaincre visiblement. Alors ouais, y a bien Facetime pour les produits Apple mais faut 1) que votre interlocuteur possède lui aussi un produit Apple et 2) être connecté à un réseau Wifi. Ça réduit pas DU TOUT les possibilités. Si vous tombez sur un pigeon boiteux dans la rue et que vous voulez le montrer à un pote pour vous moquer de lui en live, bah c’est pas possible. Faire un coucou à mamie qui habite à l’autre bout du monde ? Commencez par lui acheter un MacBook, lui en expliquer le mode de fonctionnement, la connecter à internet, lui expliquer comment ça marche, lui montrer comment se servir de Facetime… Ouais, si vous avez dix ans devant vous, ça peut le faire.

Mais la vie est COURTE. Et le monde n’est pas encore adapté à nos besoins.

En vacances

Mais vous en avez pas MARRE d’aller au camping ou chez mamie tous les étés nan ?! Quand est-ce qu’on va enfin pouvoir se payer des vacances au Club Med Lune ? Hm ? Une semaine de bronzette sur Mars ? Un stage de surf sur les anneaux de Saturne ? Ça va, la Terre on la connait, on en a fait le tour (hahaha, non. Mais pour les besoins de l’article on va faire comme si), on a envie de voir autre chose.

Et les extra-terrestres hein, ça fait pas dix plombes qu’ils étaient censés débarquer ? Les échanges d’appartements entre galaxies, c’est pour bientôt ? Passer trois semaines dans un loft sur Zilton-567, j’attends que ça, faudrait p’tet penser à se magner. J’suis sûre que c’est pas siii compliqué que ça de dompter la vitesse de la lumière et d’en faire un truc praticable pour tous, même pour les estomacs les plus sensibles. J’voulais partir en colo sur Jupiter, faire un pèlerinage sur Mercure, aller pêcher sur Neptune. Et non, on se contente du sud. De la France. En Europe. Sur Terre. À peine réducteur.

Je pensais pouvoir passer mon permis dans une caravane cosmique, pour embarquer tous mes potes dans un road trip intergalactique, et au lieu de ça, bah déjà j’ai toujours pas le permis, et en plus j’ai le choix entre une voiture et une voiture. Qui roule sur Terre, ou sur Terre. Bravo la France, bravo le monde, vous savez motiver vos troupes.

En conclusion, le futur nous a arnaquées, nous avons été trahies. Il nous a fait miroiter des trucs géniaux, mais nooon, au lieu de s’atteler à leur fabrication, il a préféré nous offrir le SIDA et les moutons à deux têtes. WOAH. MERCI BEAUCOUP. TROP. AIMABLE.

Salopard.

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article