Traduire ce site:

breaking news

 

 

  

ALERTE

 

 

Pourquoi

 

il est si rentable

 

de vous vendre

 

des biscuits

Nous contacter :

Recherche

Abonnez-vous aux Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Visiteurs


sonneries

         

     

 

Recommander

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Ebuzzing - Top des blogs - Société

Referencement

 

Màj 17h15 :

5 MILLIONS DE DOLLARS, TROIS MOIS DE TOURNAGE


Ce pamphlet a été réalisé et produit par un illustre inconnu qui s'est présenté à la presse américaine sous l'identité de Sam Bacile, un promoteur immobilier israélo-américain de 54 ans originaire du sud de la Californie. Un pseudonyme selon son consultant pour le film, Steve Klein, et une identité qui pourrait avoir été construite de toutes pièces. Après avoir donné mercredi quelques entretiens téléphoniques à la presse, depuis un lieu inconnu, le réalisateur a disparu. Il se cache, a indiqué Steve Klein, tout comme d'autres membres de sa famille en Egypte.


Le film, dont la version intégrale dure deux heures, a été produit avec 5 millions de dollars levés auprès d'une centaine de donateurs juifs, a dit Sam Bacile. Pendant trois mois, à l'été 2011, 59 acteurs et une équipe de 45 personnes ont travaillé en Californie sur Innocence of Muslims. Mais Sam Bacile a affiché de plus grandes ambitions : "Je projette de faire une série de 200 heures" sur le sujet. Dans un entretien téléphonique avec le Wall Street Journal, le réalisateur justifie sa démarche d'un laconique : "L'islam est un cancer." Sam Bacile dit avoir voulu aider Israël, son pays d'origine, en montrant au monde les défauts de l'islam. "Le film est politique. Pas religieux, se défend-il pourtant. Le principal problème est que je suis le premier à mettre à l'écran quelqu'un qui représente le prophète Mahomet. Ça les rend fou, s'est défendu Sam Bacile. Mais nous devons ouvrir les vannes. Après le 11-Septembre, tout le monde doit être jugé, même Jésus, même Mahomet, a-t-il ajouté. Les Etats-Unis ont perdu beaucoup d'argent et de personnes dans leurs guerres en Irak et en Afghanistan, mais nous nous battons avec des idées", a-t-il déclaré au Sacramento Bee.

 

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/09/12/l-innocence-des-musulmans-le-film-qui-a-mis-le-feu-aux-poudres_1758964_3212.html

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le film "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans"), qui a provoqué de violentes manifestations en Egypte et en Libye, se veut une description de la vie du prophète Mahomet, et évoque notamment les thèmes de l'homosexualité et de la pédophilie.


© ap.

Des extraits de ce film à petit budget, avec des costumes d'amateurs, un scénario confus et des décors artificiels, ont été postés sur internet ou diffusés sur des chaînes de télévision privées.

 

 


 

Des acteurs parlant anglais avec l'accent américain y présentent les musulmans comme immoraux et gratuitement violents et tournent en dérision le prophète Mahomet.

Ce film a donné lieu mardi à une manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire, lors de laquelle des protestataires ont remplacé le drapeau américain par un étendard islamique.

Des appels aux Coptes à manifester contre ce film mercredi soir devant l'ambassade ont été lancés par des organisations de cette communauté chrétienne d'Egypte.

Selon la presse égyptienne et des prédicateurs musulmans radicaux, des Coptes vivant aux Etats-Unis seraient impliqués dans la réalisation de ce film.

Les Frères musulmans, première force politique d'Egypte dont est issu le président Mohamed Morsi, ont appelé à des manifestations vendredi.

 

© afp. © reuters. © reuters. © afp. © getty.

Un journaliste égyptien a de son côté déposé une plainte contre les producteurs et demandé que les Coptes égyptiens qui auraient contribué au film soient déchus de leur nationalité.

"L'islam est un cancer"
L'ambassadeur des Etats-Unis en Libye et trois fonctionnaires américains ont été tués mardi soir dans l'attaque du consulat à Benghazi, dans l'est libyen, par des hommes protestant contre ce film.

Le film est produit et réalisé par un promoteur immobilier Israélo-américain de 54 ans originaire de Californie, Sam Bacile, qui décrit l'islam comme un "cancer" et une religion de haine, selon le Wall Street Journal (WSJ).

Sam Bacile a précisé au quotidien économique américain qu'il l'avait produit avec cinq millions de dollars levés auprès d'une centaine de donateurs juifs, qu'il a refusé d'identifier.

"Politique, pas religieux"
Il assure avoir travaillé avec 60 acteurs et une équipe de 45 personnes pour réaliser en Californie, en trois mois, ce film de deux heures. "Le film est politique. Pas religieux", dit-il.

Le long métrage a été défendu par le pasteur américain très controversé Terry Jones, qui s'est attiré de nombreuses critiques par le passé, notamment pour avoir brûlé un exemplaire du Coran et s'être résolument opposé à la construction d'une mosquée près de Ground Zero à New York.

Le pasteur a précisé qu'il comptait montrer un extrait de 13 minutes du film, mardi soir, dans son église de Gainesville, en Floride (sud-est).

"C'est une production américaine, qui n'a pas pour objectif d'attaquer les musulmans mais de montrer l'idéologie destructive de l'islam", explique-t-il dans un communiqué publié par le WSJ.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Muhammad Film Consultant: « Sam Bacile » n'est pas israélien et pas son vrai nom

Muhammad Film Consultant: « Sam Bacile » n'est pas israélien et pas son vrai nom
Traduction approximative du texte de l'anglais vers le français:

Dans le cadre de ma recherche pour plus d'informations sur Sam Bacile, le présumé producteur de la remorque maintenant-célèbre film anti-Muhammad « L'Innocence de musulmans, « j'ai juste appelés un homme nommé Steve Klein--un soi-disant militant chrétien militant à Riverside, Californie (dont l'activité réelle, dit-il, est en vente « dur-à-place l'assurance habitation »), qui a été décrit dans plusieurs comptes de médias comme consultant pour le film.

Klein m'a dit que le Bacile, le producteur du film, n'est pas israélien et probablement pas juif, qui a été signalé, et que le nom est, en fait, un pseudonyme. Il a dit que ne pas savoir son vrai nom de « Bacile ». Il a dit que Bacile a contacté parce qu'il dirige anti-Islam protestations en dehors des mosquées et des écoles, et parce que, dit-il, il est un vétéran du Vietnam et un expert sur les cellules d'al-Qaïda découvrant en Californie. « After 9/11 je sortais pour rechercher des cellules de la terreur en Californie et ont trouvés, morceau de gâteau. Sam découvre autour de moi. Les communautés juives et Moyen Orient chrétien confiance en moi. »

Il a dit à l'homme qui s'est identifié comme Bacile lui a demandé de l'aider à faire le film anti-Muhammad. Lorsque je lui ai demandé de décrire le Bacile, il dit: « Je ne sais plus à son sujet. Je l'ai rencontré, j'ai parlé de lui pendant une heure. Il n'est pas israélien, no je peux vous dire cela à coup sûr, l'état d'Israël n'est pas impliqué, Terry Jones (le radical combustion Christian Quran Pasteur) n'est pas impliqué. Son nom est un pseudonyme. Tous ces gens du Moyen-Orient, avec que je travaille ont des pseudonymes. Je doute qu'il est juif. Je serait suspect qu'il s'agit d'une campagne de désinformation. »

Je lui ai demandé qui il pensait Sam Bacile. Il a dit qu'il y a environ 15 personnes associées à la réalisation du film, « personne n'est autre chose qu'un citoyen américain actif. Ils sont de Syrie, Turquie, Pakistan, ils sont certains qui sont de l'Égypte. Certains sont des coptes, mais la grande majorité sont évangélique. »

Que faut-il faire des affirmations de Steve Klein ? Je prends tout sur cette episod étrange et d'horrible avec un grain de sel, mais je dirai que je n'ai pas vu aucune preuve encore que Sam Bacile est un véritable juif israélien, ou que le nom est autre chose qu'un pseudonyme. Plus à venir, sans aucun doute.

Mise à jour: Voici un lien vers une histoire sur les protestations anti-Islam de Klein.

Article original:

As part of my search for more information about Sam Bacile, the alleged producer of the now-infamous anti-Muhammad film trailer "The Innocence of Muslims," I just called a man named Steve Klein -- a self-described militant Christian activist in Riverside, California (whose actual business, he said, is in selling "hard-to-place home insurance"), who has been described in multiple media accounts as a consultant to the film.

Klein told me that Bacile, the producer of the film, is not Israeli, and most likely not Jewish, as has been reported, and that the name is, in fact, a pseudonym. He said he did not know "Bacile"'s real name. He said Bacile contacted him because he leads anti-Islam protests outside of mosques and schools, and because, he said, he is a Vietnam veteran and an expert on uncovering al Qaeda cells in California. "After 9/11 I went out to look for terror cells in California and found them, piece of cake. Sam found out about me. The Middle East Christian and Jewish communities trust me."

He said the man who identified himself as Bacile asked him to help make the anti-Muhammad film. When I asked him to describe Bacile, he said: "I don't know that much about him. I met him, I spoke to him for an hour. He's not Israeli, no. I can tell you this for sure, the State of Israel is not involved, Terry Jones (the radical Christian Quran-burning pastor) is not involved. His name is a pseudonym. All these Middle Eastern folks I work with have pseudonyms. I doubt he's Jewish. I would suspect this is a disinformation campaign."

I asked him who he thought Sam Bacile was. He said that there are about 15 people associated with the making of the film, "Nobody is anything but an active American citizen. They're from Syria, Turkey, Pakistan, they're some that are from Egypt. Some are Copts but the vast majority are Evangelical."

What are we to make of Steve Klein's assertions? I'm taking everything about this strange and horrible episod with a grain of salt, though I will say that I haven't seen any proof yet that Sam Bacile is an actual Israeli Jew, or that the name is anything other than a pseudonym. More to come, undoubtedly.

UPDATE: Here's a link to a story about Klein's anti-Islam protests.

http://www.theatlantic.com/international/archive/2012/09/muhammad-film-consultant-sam-bacile-is-not-israeli-and-not-a-real-name/262290/ http://www.theatlantic.com/international/archive/2012/09/muhammad-film-consultant-sam-bacile-is-not-israeli-and-not-a-real-name/262290/

 

via Alter info

 

COMMENTAIRE

Posté par Columbo le 12/09/2012 22:14 | Alerter

Le réalisateur du film qui a suscité de violentes manifestations antiaméricaines en Égypte et en Libye, où elles ont coûté la vie à l'ambassadeur américain, est "bouleversé" et se cache, a déclaré mercredi un consultant qui a travaillé avec lui sur le long-métrage. "Il est bouleversé par le meurtre de l'ambassadeur" Christopher Stevens, a assuré Steve Klein, soulignant qu'il avait parlé au téléphone à Sam Bacile - un pseudonyme, selon Steeve Klein - plus tôt dans la journée, mais qu'il ignorait où il se trouvait.

Quand il a été mis au courant de la mort de l'ambassadeur américain en Libye, "il s'est effondré", a souligné Steeve Klein, qui a affirmé être l'une des 15 personnes à l'origine du film L'innocence des musulmans. Sam Bacile est inquiet pour des membres de sa famille en Égypte qui "se cachent eux aussi", a-t-il poursuivi. Selon Steeve Klein, Sam Bacile pourrait connaître le même sort que le réalisateur néerlandais Theo Van Gogh, qui avait été tué en 2004 après avoir créé la polémique avec un film critiquant violemment l'islam.

"S'il révèle son identité, il sera sûrement" tué, a estimé Steeve Klein. Ce dernier a précisé qu'il ne connaissait le réalisateur de L'innocence des musulmans que sous le nom qu'il lui avait donné lors de leur première rencontre : Sam Bacile. Selon la presse américaine, il s'agirait d'un promoteur immobilier israélo-américain, mais son nom était introuvable sur Internet avant les événements des derniers jours. "Je suis sûr que son vrai nom, c'est autre chose. Je n'ai aucune idée de la raison pour laquelle il a choisi Sam ou Bacile", a conclu Steeve Klein.

Par Brujitafr
Jeudi 13 septembre 2012 4 13 /09 /Sep /2012 17:15

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

À lire aussi…

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés