Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Par Françoise MYRHA Leskens.


Les enfants sont la cible idéale visée pour empêcher l’Éveil de notre planète et de ses habitants. Nous le savons, je ne souhaite pas entrer dans la polémique ici.

Je souhaite partager avec vous ce que cela peut engendrer dans le cœur et corps de la mère que je suis, et comment j’essaie de composer avec cette situation.

Le système est pervers, en ce sens qu’il se nourrit en nourrissant les manques des personnes “faibles” et non construites. La société actuelle entretient l’illusion de l’amour et du bonheur dans un système complètement sado-masochiste. 

La construction d’un individu autonome et libre passe par les étapes initiatrices de la traversée des manques. Une société voulant vivre le flux du Vivant se doit de proposer la guidance des jeunes dans leurs étapes de “castration”, selon les termes psy, et non entretenir leurs frustrations. Nous manquons à nos rites d’initiation, rites de passages des jeunes. Cela n’était pas le cas “autrefois”. Nous savions l’importance des initiations ; au risque d’en perdre la vie en ce plan, il était question de perdre ses illusions, et oui, cela allait parfois jusqu’à la perte de l’incarnation.  Par les rites de passage, il s’agit de grandir à une plus grande représentation de nous-même, sans illusions.

Je reviens sur ce terme de “castration”. Il signifie couper, séparer, dans le sens de trancher les liens de dépendance. Évidemment cette rupture, sur un certain plan vibratoire, entraîne des frustrations. Et c’est bien là que se situe l’initiation.

L’individu se construit par initiations successives, étapes où il se sépare de quelque chose de nourricier et sécurisant extérieur à lui-même pour passer à un autre état d’être de plus en plus autonome. Il passe ainsi d’un état de dépendance et fusion, normal pour un bébé humain, à des états de plus en plus créatifs et ouverts sur le monde. Il s’agit d’un processus de prise d’autonomie. Si nous ne vivons pas ce processus en notre corps psychique d’incarnation, comment le vivre au niveau spirituel et multidimensionnel ?

Le bébé et enfant humain est le plus dépendant des mammifères. Pour se construire il va traverser des étapes de séparations successives appelées “castrations”.

Ces étapes ? Quitter les mondes Unifiés et venir en ce plan, est déjà vécu comme une terrible “castration” ; quitter la Fusion Originelle est initiateur et douloureux… De cette dissociation naît notre capacité à aimer.

La Šource Elle-même souhaitant quitter son état indifférencié, s’est dissociée en deux principes complémentaires ; le Christ est né de la transformation du magma de la fusion, en deux principes différenciés qui relationnent et font l’Amour… c’est ce que nous pouvons vivre en nos cœurs aujourd’hui, et qui va permettre notre mutation en Cinquième Dimension.

Le bébé humain quitte la fusion utérine, qui elle-même est déjà moins fusionnelle que les mondes indifférenciés, vu que l’enfant in-utéro a déjà conscience d’un monde et d’un rythme extérieur à lui, c’est d’une conscience cellulaire qu’il s’agit. La prochaine séparation est la coupure du cordon ombilical, et le bébé va vivre son propre rythme respiratoire et circulatoire. Les étapes suivantes, qui sont également “castratrices” et constructives : sevrage, œdipe, interdiction de l’inceste posé clairement, interdiction de meurtre et cannibalisme posé clairement. Cela va faire sourire certains, mais ceci est capital pour la construction d’un individu autonome et sécurisé par rapport à ses propres pulsions. Ce qui est le thème de ce livre, la Falsification s’est imposée par la non-intégration de notre puissance pulsionnelle fondamentale et sa récupération par nos systèmes masochistes et pervers. Lorsque notre puissance pulsionnelle est orientée vers l’Amour, la Liberté et la Créativité, nous ne sommes plus manipulables, ni manipulateurs.

 

 

Toutes ces étapes sont initiatrices dans le sens où elles conduisent l’enfant et l’adolescent à acquérir la maîtrise de ses énergies pulsionnelles, sans refoulements. Et pour traverser ces étapes, une seule baguette magique : la Parole, elle nous institue en notre Humanité, animalité pulsionnelle intégrée.

Évidemment qui dit initiation, dit traversées de zones peu agréables car elles ne vont pas dans le sens de la facilité, ni de l’ego ne voulant pas évoluer vers l’autonomie car ainsi il perd sa capacité de manipulation et illusion de puissance…

Ces étapes initiatiques sont frustrantes, mais c’est bien ici que nous pouvons apprendre à aimer… à nous aimer. Les parents qui savent accompagner leur enfant par une présence aimante, non jugeante, avec des mots justes, vont permettre à l’enfant de gagner sa liberté en récupérant l’énergie contenue dans la frustration, sans refoulements autodestructeurs.

Mais voilà… Tellement de parents sont eux-mêmes d’immatures enfants frustrés…

Toute “castration” est traversée initiatique pour acquérir autonomie, sécurité et liberté. Ces étapes peuvent être comparées au travail et polissage d’une matière brute et sans forme pour en dégager la beauté et le rayonnement. Voyez comment cette société entretient dépendance, confusions et illusions, se nourrissant de nos énergies inaccomplies. C’est devenu une habitude telle, que peu d’êtres sentent, par un sursaut de Conscience, qu’il est possible de vivre autrement. Nous sommes citoyens immatures et souffrants d’une société immature et souffrante ; nous nous laissons manipuler énergétiquement et nous manipulons.

Notre périple en ce plan dissocié, nous l’avons au départ choisi comme expérience créatrice de nous-même grandissant l’Amour, et à l’image des dieux que nous sommes, expérience de création de mondes… Et oui, et nous avons bien créé ce monde, nous le créons et le recréons à chaque fraction de seconde expirée-inspirée en ce plan.

Alors, que choisissons-nous de créer ? À partir de quelles parties de nous créons-nous ? Comment oser changer nos croyances et habitudes ?

Animée de ces prises de consciences, j’ai choisi le périlleux chemin du grandir de ma propre autonomie. Je souhaite goûter un jour à la capacité de m’aimer sans camouflages, sans séparativité et sans jugements, m’aimer afin d’aimer inconditionnellement. M’aimer m’affranchit des prises de pouvoir de ce système pervers enfermant cet aspect de moi “Françoise” incarné dans cette matrice  répétitive. N’oubliez pas, tant que cet aspect de nous reste “coincé” dans cette illusion de vie en ce plan, la Vie véritable, qui est Unité multidimensionnelle, ne peut s’accomplir et s’expanser.

J’ai choisi la Vie, non la survie…

J’ai choisi pour moi. Et ce fut TRÈS difficile ; durant des années j’ai traqué en moi ce qui est attaché à l’illusion et se nourrit de l’illusion. Et cela n’est pas terminé… J’ai beaucoup souffert de la traversée des initiations nécessaires sur mon chemin de prise d’autonomie.

Pourquoi ? Parce que ce système de société ne fonctionne qu’à partir de notions perverties nourrissant nos croyances. Ce système est même glorifié ! La réussite… C’est quoi ???

Alors ? J’avais une famille, un mari, trois enfants, des amis ; j’ai fait des études universitaires, j’avais un métier brillant, je gagnais des sous, j’en dépensais, c’était agréable… Jusqu’au jour où l’Appel du Réveil a été le plus fort. Alors ? Et tout ce que j’avais construit, créé ? Mais, avec quelles parties de moi avais-je construit et créé ? Et dans quelles intentions cachées ? J’ai osé visiter l’envers du décor… et mes abysses terrifiantes, emplies de surprises et de d’imprévus se sont révélées de véritables trésors d’enseignements et d’énergie vitale.

Je me suis vite retrouvée seule avec mon Appel… et les pertes successives de qui je croyais être… Treize années d’étapes initiatiques se fondent en ces pages ce soir.

Je me souviens des mots d’une amie, il y a douze ans de cela. « Ma pauvre Françoise, qu’es-tu devenue… ? » Ouais, je me le demandais moi-même…

Seule la Foi découverte petite fille en prise de Conscience « On ne me volera jamais mon âme » me guidait avec la certitude que le Vivant JAMAIS ne causera ma perte.

Aujourd’hui, je vois mes jeunes enfants pris dans ce système dont ils ne peuvent voir et comprendre la perversité ; ils s’engluent, mettant de l’intérêt à du futile illusoire, prisonniers des engrenages de la machine à sous sociétale. Je les vois perdre leur innocence à petit feu, se soumettre et entrer dans un moule carcéral les rendant malades et confus. Sans énergie, sans vitalité, domestiqués, ils n’habitent pas leur corps mais les envies qui les tirent hors d’eux-mêmes, projetés en avant, vers quoi ? Où est leur flamme et leur passion? Ils ne cherchent même plus le temps de se sentir vivre.

J’ai essayé de faire le mieux possible, comme toutes les mamans. Je ne peux me battre contre leur engloutissement par le système. Je ne peux le faire que pour moi et continuer ma route montrant l’exemple, rayonnant ma vérité et mes reconquêtes. Je ne peux qu’être.

 

 

Nous les femmes, nous perdons notre Lumière par nos amours souffrantes…

Nous devons apprendre à récupérer la Lumière que nous avons laissée filer, que nous laissons filer en voulant porter nos proches. C’est bien une des intentions de la falsification de ce plan, garder les femmes vivotant à “faible régime” énergétique pour que surtout elles ne s’éveillent pas, vu que c’est par elles que l’Envol de ce plan s’accomplit ! Nous sommes manipulables et blessables par nos liens à nos enfants et nos amants.

Ainsi, j’ai vécu des phases de morts successives et de deuils… J’ai dû apprendre à totalement transformer la nature de mes liens et de ma relation à la vie, et cela n’est pas gagné… Le choix est simple, soit je me laisse abîmer, entraîner par la souffrance de ce que je vois et vis au contact de mes proches, soit je me détache, vivant uniquement ma propre évolution. Vous la voyez la source des culpabilités ?

Le challenge ? Évoluer sans attaches névrotiques, et combien c’est difficile lorsque nous sommes mamans… Mais l’Amour est bien en ce vécu libre, amour pour soi avant tout, et amour sans jugements, sachant que chacun, même l’enfant “passant” par nous, a des expériences de vie qui sont les siennes. Pour moi, c’est similaire à une mort véritable, et l’impermanence de la vie devrait nous amener à l’expérience instantanée de la plénitude du vécu hors lien aliénant.

Notre seule action de Femme est de vivre notre Féminitude, notre royauté libre et épanouie, sans dépendre des circonstances de vie. Là nous avons une réelle action, car notre Amour va semer des graines et nous ne savons où… Et elles ne seront sûrement pas immédiatement visibles dans le terreau de nos propres enfants… Le temps… la pluridimension… Confiance.

Il y a une loi de vie importante que j’ai découverte :  Lorsque nous vivons et posons des choix que nous sentons justes pour nous, c’est-à-dire dans le sens du Vivant, ils le seront obligatoirement pour ceux que nous côtoyons ; se respecter est respecter l’autre.

À nous d’accepter de ne pas savoir pour l’autre, ni le porter, ni projeter nos propres idéaux. Car nous allons mettre des freins aux systèmes évolutifs en faussant les expériences de chacun.

Voyez l’importance de l’autonomie et la clarification des liens et culpabilités sous-jacentes.

Me détacher de ce que je sens de bon pour mes enfants et les rendre à la Vie en confiance et Conscience est devenu un acte d’Amour qui me rend solide, légère, joyeuse et aimante. Si je meurs dans l’instant, quittant ce plan, notre lien est déjà clair et libre. Arrêter de cautionner le jeu sado-masochiste des attentes jamais comblées renforce tous les protagonistes du jeu relationnel familial.

Aujourd’hui, je me dis que c’est bien le meilleur que je puisse offrir à mes enfants. Je choisis donc de ne plus me battre et de ne vivre que ce que j’ai à vivre, tout en les accompagnant le mieux possible. Je choisis de ne plus me donner en pâture à ceux que je dis aimer. Récupérant ma Lumière et celle que j’ai laissée en arrière à bien des étapes de ma vie, je redeviens la Femme Déešše redécouvrant son potentiel créateur.

© Françoise MYRHA Leskens.


Extrait de L’envol de la SerpenTerre – Editions Ariane – Avec l’aimable autorisation de l’auteure pour urantia-gaia.info.

Ouvrage pour le moment en téléchargement ici


Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

Tag(s) : #Philosophie-réflexion

Partager cet article