Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© ap.


La veuve de Yasser Arafat a sollicité la collaboration de la justice française dans l'enquête sur le décès de l'ex-dirigeant palestinien au moment où des experts suisses se disent prêts à examiner sa dépouille, a-t-on appris vendredi auprès de ses avocats français.

L'institut de radiophysique du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne a indiqué vendredi qu'il comptait dépêcher des experts à Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne, pour faire des prélèvements sur les restes d'Arafat afin de rechercher d'éventuelles traces de polonium, une substance radioactive hautement toxique.

Le CHUV avait découvert une "quantité anormale" de polonium après avoir analysé des échantillons biologiques prélevés sur des effets personnels du chef historique palestinien, ce qui a relancé la thèse d'une mort par empoisonnement.

"Nous nous félicitons de la position de l'Autorité palestinienne qui consiste à accepter l'exhumation du corps", selon un communiqué des avocats, Pierre-Olivier Sur et Jessica Finelle.

Le polonium a servi notamment à l'empoisonnement en 2006 à Londres d'Alexandre Litvinenko, un ex-espion russe devenu opposant au président Vladimir Poutine.

Les dirigeants palestiniens et les proches de Yasser Arafat, décédé le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire français de Percy, près de Paris, sont persuadés qu'il est mort empoisonné.

Souha Arafat, sa veuve, a déposé fin juillet en France une plainte contre X pour assassinat.

De son côté, la direction palestinienne a demandé une commission d'enquête internationale sur le modèle de celle formée sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005. source

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La veuve d'Arafat donne le feu vert à l'examen de sa dépouille

 

Un laboratoire radiologique suisse examinera la dépouille de l'ancien dirigeant palestinien Yasser Arafat en vue de rechercher d'éventuelles traces de polonium.

L'institut de radiophysique de Losanne a annoncé aujourd'hui que la veuve de Yasser Arafat a donné le feu vert. Les experts de l'institut se rendront en Cisjordanie pour prélever des échantillons. source

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Yasser Arafat est mort empoisonné au polonium"

 

Yasser Arafat, décédé en 2004, aurait été empoisonné au polonium, une substance radioactive, selon les conclusions d'analyses effectuées dans un laboratoire en Suisse et citées dans un documentaire que diffuse mardi Al-Jazeera.

Ces analyses ont porté sur des échantillons biologiques prélevés dans les effets personnels du dirigeant palestinien, remis à la veuve du défunt, Souha, par l'hôpital militaire de Percy, au sud de Paris, où Arafat était mort, selon François Bochud, directeur de l'Insitute for Radiation Physics de Lausanne. "La conclusion, c'est que nous avons trouvé (un niveau) significatif de polonium dans ces échantillons", a-t-il ajouté dans le documentaire, réalisé après neuf mois d'enquête selon Al-Jazeera. Le polonium est la substance avec laquelle aurait été empoisonné l'ex-espion russe Alexandre Livtenko, mort en 2006 à Londres.

Yasser Arafat, tombé malade dans son quartier général à Ramallah, en Cisjordanie, assiégé par l'armée israélienne, est décédé le 11 novembre 2004 à Percy. Sa mort est restée une énigme, les quelque 50 médecins qui se sont relayés à son chevet n'ayant pas précisé la raison exacte de la détérioration rapide de son état. Des Palestiniens ont accusé Israël de l'avoir empoisonné.

Pour confirmer la thèse d'une mort par polonium, il faut exhumer les restes de Yasser Arafat et les analyser, a estimé M. Bochud à l'adresse de Souha Arafat. "Si elle veut vraiment savoir ce qui est arrivé à son mari, il faudra trouver un échantillon (...). Exhumer M. Arafat nous fournira un échantillon qui devrait avoir une très grande concentration de polonium s'il était empoisonné", a-t-il dit. source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article