Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le 24 juillet 2007, Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Élysée, accompagne Cécilia Sarkozy en Libye à l'occasion de la libération des infirmières bulgares.

Le 24 juillet 2007, Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Élysée, accompagne Cécilia Sarkozy en Libye à l'occasion de la libération des infirmières bulgares. © AP/Sipa

 

AFFAIRE GUÉANT.

Justice : Triste suicide de l’ex bras droit de Nicolas Sarkozy

 

L'ancien grand argentier du colonel, aujourd'hui réfugié en Afrique du Sud et sous le coup d'un mandat d'arrêt international, fut le trait d'union entre la France de Sarkozy et la Libye de Kadhafi jusqu'à la chute de ce dernier. Rapatrié en France pour être sauvé des griffes des nouveaux maîtres de Tripoli qui l'accusaient de fraude, Bachir Saleh vivra plusieurs mois à Paris, cocooné par les hommes du renseignement intérieur. À la veille de l'élection présidentielle de 2012, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, le fera discrètement exfiltrer alors qu'il est sous le coup d'une notice rouge d'Interpol.

Saleh a-t-il aidé la famille Guéant en affaires ? Le Point révèle qu'en 2009 l'homme d'affaires Jean-Charles Charki, gendre de Claude Guéant alors secrétaire général de l'Élysée, s'était occupé pour le compte du gouvernement tchadien de la privatisation de la société nationale de télécoms. L'entreprise sera rachetée l'année suivante par le Libyan African Portfolio, une filiale du fonds souverain libyen dirigé par... Bachir Saleh.

En 2010, le gendre de Guéant crée avec son épouse la société LBA holding. Une structure discrète enregistrée au domicile du couple, qui détient en poupées russes la société de consulting Iota, domiciliée elle au 34, avenue George-V à Paris, à deux pas des Champs-Élysées. Officiellement, cette micro-banque d'affaires joue l'intermédiaire entre les entreprises désireuses de s'implanter en Afrique et les autorités locales. Au 34 avenue George-V, on trouve aussi le cabinet d'avocats créé par Claude Guéant avec son fils François.

En voyage d'affaires

À l'automne dernier, alors qu'il n'avait pas encore posé sa plaque d'avocat, Claude Guéant était déjà en voyage d'affaires en Guinée équatoriale avec son gendre Jean-Charles Charki. Une étrange virée en compagnie d'un improbable équipage. Ce 20 octobre 2012, dans les salons rococo de la présidence, Teodoro Obiang reçoit Claude Guéant, qui joue les ouvreurs de portes pour Serge Bitboul, patron de Sky Aircraft, une société en redressement judiciaire. Le P-DG compte sur la générosité du petit État pétrolier pour sauver son Skylander, un avion de surveillance qui, depuis dix ans, n'arrive pas à décoller malgré les 20 millions d'euros de subventions injectés par le conseil régional de Lorraine.

L'avocat d'affaires Claude Guéant et son gendre Jean-Charles Charki ont enchaîné en décembre dernier un voyage au Gabon et un en Côte d'Ivoire. La découverte de ces tribulations a fait réagir, mardi, le PS. Son porte-parole Eduardo Rihan Cypel s'est étonné qu'"un ancien collaborateur du président Sarkozy puisse opérer dans le conseil privé pour des puissances étrangères alors qu'il a pu détenir des informations d'intérêt d'État et classées secret-défense dans le cadre de ses fonctions de secrétaire général de l'Élysée".

source via Maître Confusius

 

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article