Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

foetus à 8 semaines ©Lennart Nilsson A Child is Born

 

Lylibre: J’ai toujours pensé que le droit à l’avortement avait ses dérives. 


L’avortement bientôt obligatoire ?

Le docteur Lazimi est membre du Haut Conseil à l’égalité. Un de ces comités Théodule qui coûtent cher à la France, au mieux pour rien, au pire pour pondre des rapports mortifères. Ce Haut Conseil vient d’en remettre un à Mme Vallaud-Belkacem sur l’IVG (interruption volontaire de grossesse).

Dans un entretien au Quotidien du Médecin du 12 novembre, ce médecin estime que « l’IVG n’est pas un problème, c’est une solution », qu’« il n’y a aucune raison que ce geste bénéficie d’une clause de conscience spécifique. C’est un geste médical comme un autre. » Que ne pas pouvoir avorter est une « perte de chance » (on en déduit qu’avorter est une chance). Que dire cela « n’est pas une banalisation, c’est une réalité de la vie ».

La lecture de tels propos de la part d’un quidam quelconque me fait toujours froid dans le dos. Constater les progrès constants de la culture de mort est effrayant. Que ce soit un médecin qui les profère est encore plus terrible. Rappelons que la médecine est censée préserver, sauver, transmettre la vie. Pas tuer. Prétendre que demander à un médecin de supprimer une vie ne pose pas de problème de conscience, c’est montrer qu’on n’a pas de conscience. Qu’un médecin, nommé par le gouvernement dans un organisme officiel, nie de telles évidence montre le degré de décadence de nos pseudo-élites.

Depuis plus de 30 ans, le nombre d’avortements est de 200.000 par an, soit un quart des naissances. Cela n’est pas assez pour M. Lazimi. Il souligne d’ailleurs le fort taux de natalité de la France. Le regrette-t-il ? Désire-t-il la disparition du peuple français ? Comment augmenter encore ce nombre alors que l’avortement est remboursé, que le délai légal a été porté à 12 semaines, que le Planning familial, promoteur inlassable de l’avortement, est largement subventionné ? En agissant, selon le « docteur »Lazimi, pendant la formation des étudiants en médecine. Histoire de leur extirper de l’esprit qu’ils ont une vocation au service de la vie. De façon que l’avortement, déjà passé du statut de crime à celui de droit inaliénable de la femme, devienne un devoir pour le médecin.

La Faculté de médecine de Paris porte le nom de Descartes. Il faudra peut-être bientôt la renommer « docteur Petiot ».

Source: http://www.bvoltaire.fr/pierrevanommeslaeghe/lavortement-bientot-obligatoire,41340?

La guerre des embryons n’a pas eu lieu

Le très conservateur ministre polonais de la Justice Jaroslaw Gowin a du démissionner le 29 avril.

En cause, ses accusations sans preuve contre les scientifiques allemands, qu’il soupçonnait de travailler illégalement sur des embryons polonais

Suite et source : http://www.courrierinternational.com/article/2013/05/01/la-guerre-des-embryons-n-a-pas-eu-lieu

foetus

Un débat sur l’utilisation d’embryons pour la recherche à l’Assemblée

Une proposition de loi sur l’utilisation de cellules souches embryonnaires pour la recherche est présentée à l’Assemblée. Les débats seront vifs et certainement autant scientifiques qu’éthiques.

L’utilisation de cellules souches embryonnaires humaine pour la recherche scientifique est interdite dans l’hexagone depuis 2004, bien que des dérogations puissent être accordées dans certains cas. Une proposition de loi pour autoriser cette utilisation est examinée ce jeudi à l’Assemblée Nationale mais son adoption risque d’être compromise tant le débat à ce sujet provoque les passions.

L’utilisation de cellules souches embryonnaires humaines représente un enjeu scientifique majeur mais plusieurs questions éthiques posent problèmes.
Les cellules souches embryonnaires sont des cellules prélevées à l’embryon alors qu’il n’a que 5 ou 6 jours. Elles sont, à ce stade leur évolution, « pluripotentes », ce qui signifie qu’elles ont la capacité de se répliquer et de proliférer pour ensuite se différencier en 200 types de tissus. Elles peuvent donc se transformer en cellules des os, du sang ou encore de la peau.

Il est facile de comprendre ce qu’elles représentent pour la recherche scientifique, comme le précise l’Inserm, « elles pourraient constituer un réservoir permanant de cellules pour réparer les organes malades ou endommagés » et, après des années de recherches, il n’est pas naïf d’espérer les voir remplacer un jour les greffes d’organes.

Cependant, plusieurs questions éthiques se posent quant à leur utilisation. Les opposants sont nombreux et prétexte défendre les droits de l’embryon qu’ils considèrent comme un être humain et non comme un rat de laboratoire. De plus, un trafic d’embryon est craint si l’utilisation de cellules souches est autorisée. Reste à savoir quel camps l’Assemblée va choisir.


Vaccins, nourriture, cosmétique à base de cellules de foetus humains avortés


Danger! Abortions vaccines

 

Nous avons vu que le corps humain devient de plus en plus considéré comme un produit, avec toutes les dérives possibles et tous les dangers que cela peut engendrer.

Nous avons vu aussi que tout ce que les humains effectuent sur les animaux finit tôt ou tard par être effectué… sur des humains.

Or, dans la production de nombreux produits, qu’utilise-t-on ? Des cellules ou des parties d’animaux (pensez aussi aux laboratoires de la honte où l’on pratique la vivisection et autres opérations barbares).

ET DONC, HELAS, NOUS APPRENONS QUE DES CELLULES HUMAINES SONT UTILISEES AUJOURD’HUI DANS LA PRODUCTION DE VACCINS, ET MEME DE PRODUITS COSMETIQUES OU… ALIMENTAIRES !

Ceux qui ont vu le film « Soleil Vert », dans lequel on recycle des cadavres humains pour en faire de la nourriture, sauront donc que la réalité dépasse donc désormais la fiction.

PLUS PRECISEMENT, L’IGNOBLE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE UTILISE DES CELLULES DE FŒTUS HUMAINS AVORTES AFIN DE PREPARER SES VACCINS TOXIQUES. ON RETROUVE AINSI CES CELLULES FŒTALES HUMAINES (OU DES PRODUITS QUI EN PROVIENNENT) DANS PLUS D’UNE VINGTAINE DE VACCINS (QUI SONT TOUS REPRIS DANS L’ARTICLE CI-DESSOUS) !!! ET L’UTILISATION DE CES CELLULES DE FŒTUS HUMAIN DATE DEJA D’IL Y A PLUSIEURS DECENNIES ! On peut dire que cette information a mis le temps à remonter à la surface…

SACHEZ D’AILLEURS QU’IL SE POURRAIT FORT BIEN QU’UN LIEN EXISTE ENTRE L’AUGMENTATION DE L’AUTISME LIE AUX VACCINS ET L’UTILISATION DE CELLULES FŒTALES HUMAINES DANS LE BOUILLON DE SORCIERE QUE CONSTITUENT LES VACCINS… DANGER POUR LA SANTE, DONC. (Notez que j’utilise le mot « bouillon de sorcière » à dessein : il est notoire que la sorcellerie et d’autres pratiques satanistes immondes utilisent des sacrifices humains aux cours de leurs rituels. L’utilisation de cellules de fœtus humains avortés constitue donc une façon moderne, détournée et industrialisée d’effectuer, incognito, des actes de sorcellerie ou de satanisme !).

Lire la suite

 


Le Comte D'Averton Mort-né, Eugène-Hippolyte Forest, 1831

 

Le Comte D'Averton Mort-né, Eugène-Hippolyte Forest, 1831

 

Parmis les multinationales a utiliser des foetus humains avortes il y a le cas de Pepsi :
Debi Vinnedge, of the pro-life group Children of God for Life, explained, “What they don’t tell the public is that they are using HEK 293 – human embryonic kidney cells taken from an electively aborted baby to produce those receptors. They could have easily chosen animal, insect, or other morally obtained human cells expressing the G protein for taste receptors.
Source : Pepsi Ignores Criticism on Use of Aborted Cells in Research http://www.freerepublic.com/focus/f-news/2727247/posts

 

Achetez responsable !
Ne donnez plus votre argent aux multinationales qui detruisent faune, flore et Humanite, créent du chômage en délocalisant vers des pays pauvres ou ils emploient des esclaves et récuperent vos taxes en faisant du racket auprès des gouvernements et administrations.

 


Plus de liens :
http://www.timebomb2000.com/vb/showthread.php?381629-Major-Food-Companies-Testing-The-Use-Of-Aborted-Fetus-Cells-For-Food-Enhancement
http://onemoresoul.com/news-commentary/biotech-company-using-aborted-fetal-cell-lines-to-test-food-flavor-enhancers.html

 

 

Un antirides à base de foetus humain

Image 1


Une crème antirides commercialisée aux Etats-Unis est fabriquée à partir des cellules d’un foetus humain provenant d’un avortement. Ce qui provoque la polémique outre-Atlantique.

source: http://www.leparisien.fr/societe/un-antirides-a-base-de-foetus-humain-16-04-2010-888377.php

 

source

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article