Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’avenir peut-il être transhumaniste ?



Il s'agit ici d'analyser l'idée même de transhumanisme, son incohérence, et les conséquences que cela implique.

C’est un fait que la visée transhumaniste de l’avenir de notre espèce est de plus en plus partagée depuis la publication du manifeste transhumaniste, au tournant du siècle.

Le transhumanisme est l’idée que la puissance humaine sur la nature, grâce au développement des sciences et des techniques, ne saurait, a priori, être limitée.

Il préconise que cette puissance permette de transformer l’humain, de façon à faire tomber les limites en lesquelles, depuis toujours, on borne l’existence humaine : l’échec, la souffrance, la mort au bout de quelques décennies, la naissance par le ventre de la femme, la détermination génétique par l’ascendance, etc.

On peut s’étonner que le projet transhumaniste puisse désormais « prendre » sur une part significative de la population occidentale. Après tout, n’en était-on pas resté, suite aux soubresauts des années 1965-75, à un large discrédit de la croyance dans le « progrès » (c’est-à-dire le progrès dans la maîtrise technique de la nature) ? Il semblerait bien que l’adhésion au transhumanisme soit la voie d’une réhabilitation de l’idée de « progrès ».

 

(...)

L’avenir de l’humanité peut-il être transhumaniste ? Oui, bien sûr ! Les moyens requis se mettent en place de manière accélérée. Et il a été choisi par les élites dominantes de nos sociétés.

Est-il un progrès pour l’humanité ? Non ! Il est clairement une régression. Il faut même reconnaître qu’il est, au sens propre du mot, inhumain.

Dans cette situation, le mieux n’est-il pas de promouvoir, là où l’on est, selon sa propre singularité, les valeurs proprement humaines : la liberté comme action réfléchie, la connaissance comme extension de son être, l’œuvre comme apport à la culture commune, et la justice comme maîtrise du vivre-ensemble ?

 

Pour lire la totalité (sujet tant passionnant qu'alarmant), cliquer ICI

 

 

Un article de Pierre-Jean Dessertine, publié par agora.qc.ca

 

Pierre-Jean Dessertine est professeur de philosophie à Aix-en-Provence. Il a publié des articles dans diverses revues. Il est auteur de plusieurs manuels de philosophie. Il a publié récemment Pourquoi l’homme épuise-t-il sa planète ? Il anime le site de philosophie : anti-somnanbulique

 

 

Auteur : Pierre-Jean Dessertine

Source : agora.qc.ca

Tag(s) : #Philosophie-réflexion

Partager cet article