Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   

© reuters.

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a indiqué vendredi prendre des dispositions particulières pour éviter les incidents alors que des précipitations importantes sont prévues avec l'arrivée du typhon Francisco près du Japon. Selon l'Agence de météo nippone, ce 27e typhon de l'année en Asie doit passer samedi au sud de l'archipel et entraîner d'importantes pluies sur une grande partie du pays.

 

Japon - fukushima : 4 tonnes d'eau radioactive répandues au sol

Japon : du césium 137 décelé dans les urines de 70% des enfants examinés près de Tokyo

Japon : du césium 137 décelé dans les urines de 70% des enfants examinés près de tokyo

Japon : possibilité de fission à ciel ouvert à Fukushima

Fukushima : des virus mutants se répandent au Japon

 

 

© reuters. © reuters. © reuters. © ap.

Des effectifs spéciaux seront affectés à la surveillance et au traitement de la situation et des renforts pourront être appelés si nécessaire, a indiqué un porte-parole de Tepco lors d'une conférence de presse. La centrale de Fukushima regorge déjà d'eau contaminée, stockée dans des réservoirs ou engloutie dans les sous-sols des bâtiments ainsi que dans des conduites.

Lors du passage récent du typhon Wipha près de la centrale ravagée par le tsunami du 11 mars 2011, de l'eau de pluie avait débordé de 12 zones où sont installés des réservoirs de stockage de liquide radioactif et une partie s'était peut-être écoulée vers l'océan sans que son niveau de contamination ait pu être vérifié.

Cette fois, Tepco veut minimiser les risques en installant notamment de nouveaux dispositifs pour pomper l'eau s'accumulant dans les zones des réservoirs entourées d'une petite digue. La compagnie veut dans la mesure du possible que l'eau la plus contaminée soit pompée et que celle qui ne pose pas de problème puisse être évacuée le plus rapidement possible.

Exceptionnellement, à condition que deux mesures successives aient prouvé la faible radioactivité de l'eau, elle pourra être relâchée directement des zones des réservoirs sans transiter temporairement par une citerne. Tepco et le gouvernement ont convenu que l'opérateur ne pouvait rejeter délibérément dans la nature que l'eau dont le niveau de radioactivité ne dépassait pas 10 becquerels/litre pour le strontium 90, 15 bq/l pour le césium 134 et 25 bq/l pour le césium 137.

A cause des récentes fortes précipitations, des hausses importantes de radioactivité d'eau souterraine ont été constatées. L'eau aurait entraîné avec elle une grande quantité d'éléments radioactifs dans des fossés et autres lieux où elle a coulé, selon Tepco. La compagnie est de fait encore en train de traiter les conséquences des précédentes intempéries.

source

 

 

Tag(s) : #NUCLEAIRE