Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La dernière hausse de radioactivité à la centrale nucléaire de Fukushima peut suggérer non seulement des fuites d'eau supplémentaires sur le site, mais pourrait également signifier qu'une fission se produit à l'extérieur du réacteur endommagé, explique Chris Busby du Comité Européen sur le Risque de rayonnement.



Busby pense que l'augmentation des chiffres de rayonnement est trop importante pour n'être imputée qu'à des fuites d'eau aléatoires.

RUSSIA TODAY: Juste quel est le degré de gravité de la situation actuelle au Japon?

Chris Busby: Je pense que c'est une indication qu'elle s'est en fait détérioré de façon significative, très soudainement dans la dernière semaine.

Ce qu'ils ne disent pas et ce qui est la preuve manquante ici que le rayonnement ne peut pas augmenter soudainement à moins que quelque chose se passe et ce quelque chose ne peut pas être une fuite de réservoir, car le rayonnement gamma passe à travers les réservoirs. Le réservoir a de très fines parois métalliques. Ces parois vont seulement atténuer le rayonnement gamma de 5 pour cent, même si elles ont 1 cm d'épaisseur.

Bien qu'ils puissent penser que c'est une fuite d'un réservoir, et qu'il pourrait bien y avoir des fuites, cette soudaine augmentation de 1,8 sieverts par heure est une dose particulièrement énorme qui peut probablement tuer quelqu'un en 2 à 4 heures.

Aujourd'hui, il y a eu une autre fuite trouvée à 1,7 sieverts de l'heure, plus ou moins au même endroit. Cette immense augmentation de rayonnement, signifie dans mon esprit que quelque chose se passe à l'extérieur des réservoirs, qu'une fission radioactive se produit, comme un réacteur en plein air, si vous voulez, sous la terre.

RT: Quel l'impact cela va-t-il avoir sur l'opération de nettoyage et sur ceux qui sont impliqués dans cette opération?

CB: Tout d'abord, la situation est clairement hors de contrôle et d'autre part personne ne peut s'en approcher. Personne ne peut y aller pour vérifier où sont ces fuites ou intervenir à leur sujet, parce que quiconque qui approche ce genre de zone serait mort très rapidement. Ils seraient gravement blessés.

RT: Puis sans doute, ceux qui étaient là auparavant, ne sachant pas que les niveaux de radiation sont si élevés, sont en danger maintenant?

CB: Je pense que beaucoup de gens vont mourir à cause de cela, juste comme les liquidateurs sont morts après Tchernobyl. Ils mouraient au cours de la décennie suivante.

RT: Pourquoi TEPCO n'a-t-il pas réussi à contenir la radioactivité?

CB: Je pense que personne n'a vraiment réalisé à quel point c'est grave, du fait que les industries nucléaires internationales ont tant essayé de minimiser le truc, que les gens en sont venus en quelque sorte à l'idée que quelque part cela pouvait être contrôlé. Tandis que depuis le début, ça n'a jamais pu être contrôlé.

J'ai récemment vu une photo prise des airs, sur laquelle l'eau de l'océan Pacifique paraissait en fait en état d'ébullition. Eh bien, elle ne bout pas. Vous pouvez voir que c'est chaud. De la vapeur se détache de la surface. Il ya un brouillard de condensation sur zone de l'océan près des réacteurs, ce qui signifie que l'eau chaude va se jeter dans le Pacifique, ce qui signifie que quelque chose fissionne à un endroit très proche de l'océan et qui n'est pas à l'intérieur des réacteurs, cela doit être à l'extérieur des réacteurs à mon avis.

RT: L'industrie nucléaire internationale aurait dû sûrement venir en aide à TEPCO avant?

CB: Oui. Ils auraient dû faire cela. Ce n'est pas une affaire locale. Il s'agit d'une affaire internationale. Je ne saurais dire pourquoi il n'en a pas été ainsi. Je pense qu'ils espèrent tous que rien n'arrive, en espérant que tout cela va disparaître et en gardant les doigts croisés. Mais dès le début il était tout-à-fait clair que c'était très sérieux et qu'il est impossible dont cela va que cela n'empire pas.

Et maintenant, ça semble s'être soudainement aggravé . Si cette photographie que j'ai vu est vrai, ils devraient commencer à évacuer les personnes jusqu'à une zone de 100 kilomètres.

RT: Donc, non seulement ceux qui vivent dans les environs, mais aussi ceux qui vivent dans un rayon de 100 km, pourraient courir des risques?

CB: Je dis que cette photographie pourrait très bien être truquée et fausse, mais si elle est bien vraie et réelle, et que ces niveaux de 1,8 sieverts par heure sont réels, alors quelque chose est très grave s'est passé et je pense que les gens devraient commencer à partir.

RT: Depuis le rayonnement fuit dans l'océan, ne va-t-il pas y avoir un impact écologique majeur ailleurs?

CB: Bien sûr. Ce qu'il se passe là, c'est que toute la radioactivité se déplace le long de la côte jusqu'à Tokyo. J'ai vu une déclaration faite par le maire de Tokyo, disant cela n'affectera pas la demande de Tokyo à être considéréé pour les Jeux Olympiques. En fait, je pensais qu'ils devraient envisager l'évacuation de Tokyo. C'est vraiment très, très grave.


http://www.scoop.it/t/la-penurie-energetique-racontee-par-l-info/p/4006976037/fission-a-ciel-ouvert-a-fukushima-la-forte-augmentation-des-radiations-ne-peut-pas-venir-des-fuites§

http://rt.com/op-edge/fukushima-radiation-threat-level-288/

Tag(s) : #NUCLEAIRE