Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Gender : l'Education nationale s'inquiète de la contre-offensive

Publié par Brujitafr sur 26 Janvier 2014, 16:40pm

Catégories : #ACTUALITES


Suite à l'action nationale lancée par Farida Belghoul, proposant de retirer les enfants des écoles durant une journée, pour protester contre l'enseignement de l'idéologie du gender, différentes académies ont réagi. Par exemple, voici celle de Versailles :

 "Nous sommes alertés par l’activisme du mouvement « journée de retrait de l’école » (le 24 janvier voire le 27) porté notamment par Farida Belghoul dans plusieurs communes du département : Bagneux, Asnières, Nanterre, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne. Des parents reçoivent un texto qui met en cause l’Education nationale au motif qu’elle promeut la théorie du genre. [...]


gender-MPI
Nous vous recommandons de signaler ce type de démarche, notamment lorsqu’elle survient sur la voie publique, à votre correspondant de la police nationale. Il serait utile d’informer les directeurs d’école de ces manœuvres dans la mesure où des familles peuvent s’inquiéter de ce qui est effectivement enseigné par l’école.
 
Je vous remercie de bien vouloir nous transmettre toutes informations relatives aux agissements de ce mouvement et de leurs incidences sur le fonctionnement des écoles."

 
Source
 

 

Françaises, Français, réveillez vous!


Défendez le principe non négociable

 

du droit des parents

 

à éduquer leurs enfants.

Commenter cet article

ummite 27/01/2014 10:58


bonjour zelectron


un seul mot :bravo !

zelectron 26/01/2014 17:09


Le gender, surtout auprès des tous petits, n'est qu'un des moyens, ce n'est pas la solution finale. Au fond les socialo-fascistes veulent généraliser la
pédophilie, l'homosexualité et la pornographie pour détruire in fine la famille: c'est un dogme récurant de leur part depuis les années 1920 et même avant du temps des "théoriciens" prémarxistes
Jean Meslier, Étienne-Gabriel Morelly, Gabriel Bonnot de Mably, Gracchus Babeuf, Auguste Blanqui, Sylvain Maréchal, Wilhelm Weitling, Moses Hess... un certain nombre de gens qui relèveraient
aujourd'hui de la psychiatrie voire de l'euthanasie charitable pour les plus atteints.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<