Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE : trucage des chiffres du chômage continu !

Publié par Brujitafr sur 29 Novembre 2013, 05:10am

Catégories : #ACTUALITES

Chômage : une baisse en trompe‑l'œil

 

 

 

Une agence de Pôle Emploi, le 24 octobre 2013 à Montpellier.

Une agence de Pôle Emploi, le 24 octobre 2013 à Montpellier. (Photo Pascal Guyot. AFP)

 

France: la courbe du chômage ne s'inversera pas avant fin 2013, prévoit l'insee

 

Chômage en France: pourquoi les chiffres ne sont pas crédibles

France : vrais chiffres du chômage août 2013, 64 600 chômeurs de moins, 362 500 radiations, du jamais vu !

 

Avec 18,49 millions de personnes au chômage, la zone euro bat un nouveau record en septembre

 

 

 

Si les effectifs de la catégorie A (aucune activité) diminuent, ceux des catégories B et C (temps partiel) augmentent fortement.

Bonne nouvelle : le chômage a baissé au mois d'octobre. «Pour de faux», complèteront les esprits chagrins. Certes, le nombre de demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité (catégorie A de Pôle Emploi) a bel et bien baissé de 0,6% en octobre, ce qui représente 20 500 chômeurs de moins. La dernière baisse en date avait été enregistrée au mois d'août, mais avait été polluée par un bug informatique : le mois d'octobre marque donc le premier retournement incontestable en catégorie A depuis le printemps 2011.

 

 

«Sur une moyenne de plusieurs mois, l'inversion de la courbe du chômage se dessine, se félicite le ministère du Travail par communiqué. -3 500 [chômeurs] par mois en moyenne sur les trois derniers mois après +5 500 au troisième trimestre, +18 270 au deuxième et 33 070 au premier». La tendance est encore plus nette chez les jeunes, catégorie où «l'inversion de la courbe» est réelle depuis plusieurs mois déjà : le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans diminue ainsi de 2,3%, sous l'effet du recours massifs aux contrats aidés - et notamment aux emplois d'avenir, qui seraient désormais 85 000 sur un objectif de 100 000 en fin d'année.

Problème : les effectifs des catégories B et C, qui regroupent les demandeurs d'emploi exerçant une activité à temps partiel, augmentent fortement - de 3,7% et 4% respectivement. Et l'ensemble ABC progresse ainsi de 0,8%, soit 40 000 personnes. Reste à savoir comment interpréter ce résultat. S'agit-il plutôt de «chômeurs à temps plein» ayant trouvé un travail à temps partiel ? De nouveaux entrants sur le marché du travail n'ayant trouvé qu'un emploi précaire ? D'anciens travailleurs à temps plein passé à temps partiel ? Le ministère du Travail se veut positif, y voyant «un signe de reprise d'activité, d'intérim et de CDD : l'enjeu des prochains mois sera de transformer ces activités réduites en emplois plus durables».

Selon Eric Heyer, économiste à l'OFCE, «il est difficile d'être formel à ce sujet, mais il semble bien qu'on ait plutôt affaire à des transferts de la catégorie A vers les catégories B et C, pour des contrats très courts, d'un jour ou d'une semaine». Du côté de Pôle Emploi, on évoque également l'impact des embauches temporaires pour les vendanges d'automne. 

Ce résultat nuancé explique peut-être le ton prudent employé par François Hollande jeudi matin - si prudent qu'il a laissé croire à un abandon de l'objectif de baisse du chômage avant la fin de l'année, avant que celui-ci ne soit réaffirmé. Reste, pour enfoncer le clou, à enchaîner les bonnes performances en la matière au cours des prochains mois. 

Dominique ALBERTINI

source via Maitre Confucius

 

 

France : on y vient : la cour des "contes" remet en cause les allocations chômage

Selon le FMI, il n'y aura pas d'inversion de la courbe du chômage en France pendant le mandat de…

 

Selon le fmi, il n'y aura pas d'inversion de la courbe du chômage en france pendant le mandat de…

Commenter cet article

zelectron 29/11/2013 10:10


occupations diverses et variées at leçons de :
- de la paresse avec retard du matin et départ plus tôt le soir,
- des revendications, de la façon de manifester (avec pancartes et slogans)
- de fréquenter la cafet' assiduement,
- promener le chariot à courrier pour montrer qu'on travaille dur
et pour les plus débrouillards se faire expliquer par la secrétaire admirative et ravie le fonctionnement de la photocopieuse en fermant le local à
clé.

et tous ça sur nos impôts

zelectron 29/11/2013 08:59


Même dans "lard" du maquillage les fascho-socialistes sont nuls !


80 000 placements  en embrigadement gauchardiste (baptisés "emplois") et hop! le tour est joué !   donc le chômage à diminué de 20 000 (restent 60 000 emplois
détruits)

ummite 29/11/2013 05:42


les magouilleurs sont à l'oeuvre depuis 1975 , après les premiers chiffres alarmant du chômage :


un chômage qui éxistait pas avant 1973 " éh oui on pourra dire tout et n'importe quoi pour contrer " avant la loi du 3 janvier 1973 le trésor se faisait avoir des crédits gratuits , crédits pour
la recherche , l'industrie , l'armée , l'investissement dans le nucléaire .et quand le projet rapportait des bénéfices , ont détruisait la dette en la remboursant


d'ailleurs , il suffit de chercher la courbe du chômage de 1967 à 1988 et au delà !


alors que de reconnaitre l'erreur de cette satanée loi ,et ses méfaits sur la france , ils maquillent tout ce qui prouve
leurs conneries " je dirais trahison d'état au profits des banquiers qui grace à eux , sont dans la forteresse de bruxelles et donne les ordres contre nos intérêts

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<