Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Un éditorialiste du Detroit News, la ville la plus touchée par la crise aux USA, vient de jeter un pavé dans la marre. Et si on mettait des contraceptifs dans l’eau des robinets de certains Etats ? [source] Les choses en sont à un tel point, que la question ne fait plus vraiment polémique. Dans 5 à 10 ans, on parlera d’exterminer une partie de la population et tout le monde trouvera ça normal.

Dans l’Etat du Michigan de plus en plus de bébés naissent de parents immatures incapables de les élever. Ou bien, ils naissent de mères trop pauvres pour s’en occuper. Les pères sont généralement des « paresseux qui disséminent leurs graines comme des pissenlits. »

D’après les statistiques, 43% des bébés naissent de mères seules. Un bébé sur deux nait d’une mère qui est à l’assistanat social. Près de un bébé sur cinq nait d’une mère mineure qui a déjà un autre enfant !

L’éditorialiste cite le cas d’une mère qui a 12 enfants et a un 13eme en route. Ils viennent tous de pères différents dont aucun n’est marié à la femme en question. L’utérus de cette femme est « une usine à pauvreté ». Au total, c’est 45’000 enfants par an qui sont ajoutés à la charge des services sociaux de cet Etat. Quand ils grandiront, ils seront soit entretenus par l’aide sociale soit par le système des prisons. Leur sort n’aurait pas été différent même si l’économie avait été en plein boum.

Les enfants grandissent dans des quartiers où ils ne connaissent pas un couple marié. Par contre, autour d’eux il y a plein d’exemples d’adultes au comportement irresponsable et qui sont sponsorisés par le contribuable. Tant que celui-ci continuera à payer pour ces bébés, ils continueront à venir au monde.

L’Establishment a tout fait pour créer cette situation artificielle de toute pièces et maintenant il commence à souffler les solutions par le biais de medias très main stream. La chose se passe toujours selon un scenario similaire : problème – crise – solution. Quand la crise est à son paroxysme, vous commencez vous-mêmes à trouver raisonnables des solutions que vous n’auriez pas imaginées avant.

Ici, on introduit progressivement dans la tête des gens les idées qui vont mener à l’Agenda 21 de l’ONU. Quand on cite l’Agenda 21, beaucoup pensent à l’Area 51 et aux extra-terrestres. On n’est pas du tout dans cette optique. Cet Agenda est tout à fait officiel, documenté et disponible en ligne [source, source]. Il a été mis en place à l’occasion du Sommet de la Terre de Rio en 1992. Je vous donne quelques citations autour de ce contexte de nazisme écologique décomplexé et vous allez voir où on va tout doucement :

- La population mondiale doit être réduite de 50% – Henry Kissinger

Lui c’est un modéré. Lisez encore…

- La très grande surpopulation actuelle dépassée maintenant la capacité du monde. On ne peut pas lui répondre par des réductions futures de taux de natalité avec la contraception, la stérilisation ou l’avortement. On doit lui faire face dans le présent par la réduction du nombre de personnes présentement existantes. Ceci doit être fait par tous les moyens nécessaires – Charte du Sommet de la Terre ECO-92

Gorbatchev décrivait cette charte comme une sorte de Dix Commandements.

- Le Régime Planétaire [sic] pourrait avoir la responsabilité de déterminer la quantité optimale de population pour le monde et attribuer à chaque région et à chaque pays des quotas. Le contrôle de la population restera la responsabilité de chaque gouvernement mais le Régime aurait la force de faire respecter les limites. – John Holdren, Conseiller Scientifique d’Obama

Vous aviez connus les quotas carbones, vous allez connaitre les quotas bébés et seuls les banquiers, les politiciens et leur race auront le droit d’enfanter. Vous dans une moindre mesure pour créer des petits contribuables et serviteurs.

- Mes 3 buts principaux seraient de réduire la population du monde à environ 100 millions de personnes, détruire les infrastructures industrielles et voir la nature sauvage et ses espèces revenir à travers le monde. – Dave Forman, fondateur du mouvement écologique Earth First

Si vous êtes en train de vous poser la question, la réponse est : non, vous ne faite pas partie des 100 millions. Les riches et leurs enfants ont besoin de beaucoup d’espace. Vous polluez. Vous êtes un « virus humain » pour Earth First. Par contre, comme il y a besoin de cuisiniers, de serveurs, de gens pour laver les voitures de sport peut être qu’on vous laissera la vie sauve… quelques temps.

http://www.operationteafortwo.com/2012/02/15/michigan-des-contraceptifs-dans-l%e2%80%99eau-du-robinet/
Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article