Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

644-420x210.jpg

 

En Australie, une célèbre multinationale pharmaceutique  a été autorisée à pulvériser les deux tiers du territoire australien avec un agent pathogène, du choléra génétiquement modifié.

Mais les nouvelles sont plutôt inquiétantes, car la menace pèse par ce biais. 


Le 4 Décembre,  les médias australiens ont en effet annoncé que le PaxVax, une industrie pharmaceutique bien connue spécialisée dans l'étude et la production de vaccins et ayant son siège social à Menlo Park, en Californie, a demandé et obtenu du ministère de l'Office de la santé de l'Autorité de la technologie génétique (ministère de la santé en charge de la technologie génétique australien), d’effectuer un essai à grande échelle une sorte de vaccination par voie aérienne.


Les journaux ont décrit l’essai ainsi :

Comme le rapportent les journaux, l’essais concerne l’utilisation d’avions équipés d’une technologie d'aérosols. L’objectif officiel étant le test  d'un vaccin contenant la bactérie du choléra bactérie génétiquement modifiée. Celui-ci  servirait à lutter contre le choléra.

Vibrio cholerae est l'agent causal de la gastro-entérite connu comme le choléra, une maladie généralement liée à la consommation d'eau contaminée. On le trouve habituellement dans les milieux aquatiques des zones tropicales et semble avoir été isolé dans certaines régions du nord de l'Australie. Cependant, ce pathogène a été détecté en Australie, et aura une incidence sur les états du Queensland, en Australie du Sud, et en Victoria, en Australie occidentale, ces deux états représentant plus des deux tiers de l'immense territoire australien. En fait, resteraient exclus de l'essai les États de la Nouvelle-Galles du Sud et le Territoire du Nord, fait intéressant, ce sont ces deux régions où le Vibrio cholerae a pourtant été identifié.


Le test durera un an tandis que la presse australienne tente de rassurer la population déclarant que PaxVax fournira un certain nombre de mesures de contrôle pour limiter la propagation et la persistance du vaccin GM afin de ne pas endommager la flore et la faune des zones concernées. "

 

Nous ne sommes pas dans de la science-fiction, malheureusement, il s'agit bien d'une réalité inquiétante…  vouée à l’exportation.

 

Source italienne

http://www.signoraggio.it/sconvolgente-autorizzate-in-australia-vaccinazioni-di-massa-per-mezzo-degli-aerei/

 

Source via Incapable de se taire

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article