Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Armor Lux. La marinière arc-en-ciel plébiscitée à New York = Une manière de célébrer les 50 ans de la marche des fiertés LGBT.

Publié par Brujitafr sur 17 Juin 2019, 14:03pm

Catégories : #ACTUALITES, #ECONOMIE - FINANCE, #POLITIQUE

Armor Lux. La marinière arc-en-ciel plébiscitée à New York = Une manière de célébrer les 50 ans de la marche des fiertés LGBT.

Le célèbre musée d’art moderne américain a passé commande d’un millier de marinières arc-en-ciel à l’entreprise bretonne pour ses boutiques de New York et Tokyo. Une manière de célébrer les 50 ans de la marché des fiertés LGBT.

« Nous avions déjà travaillé avec le MoMa de New York, il y a deux ans, à l’occasion de leur exposition sur les vêtements mythiques du monde, se souvient Jean-Guy Le Floc’h, le patron d’Amor Lux, entreprise basée à Quimper (Finistère). La marinière incarne bien la France et la mode à leurs yeux. » Opération réussie, qui a donné une nouvelle idée au Museum of Modern Art : réaliser une marinière multicolore à l’occasion des 50 ans de la Gay Pride.

Pour mémoire, cette marche des fiertés homosexuelles, bisexuelles, queer et transgenres est née à New York. En juin 1969, une descente de police dans un bar gay, le Stonewall Inn, avait déclenché des émeutes : pendant plusieurs jours, la communauté LGBT avait affronté les forces de l’ordre. L’année suivante, les premières Gay Pride étaient organisées à New York, San Francisco et Los Angeles.

Aujourd’hui, des marches des fiertés sont organisées dans de nombreuses villes à travers le monde, traditionnellement au mois de juin. Depuis 1978, elles ont pris pour symbole le drapeau arc-en-ciel. En juin 2015, le MoMA de New York a acheté le premier exemplaire, conçu et réalisé par l’artiste et militant Gilbert Baker. Le musée le décline aujourd’hui en marinière.

New York et Tokyo

La commande a été passée au mois de mars et les « breton shirts » livrés la semaine dernière : 500 exemplaires pour le MoMa de New York, 500 pour celui de Tokyo. « La démarche du MoMa colle bien à nos valeurs. C’est un joli pied de nez à Donald Trump qui vient d’interdire le drapeau arc-en-ciel sur les ambassades américaines en plein mois des fiertés. »

L’idée fait déjà mouche. « Un vendeur d’Amsterdam a entendu parler de ce modèle et nous a passé commande de quelques centaines, poursuit Jean-Guy Le Floc’h. Dans une version un peu modifiée, pour ne pas concurrencer le musée. »

Flairant le succès, Armor Lux a d’ores et déjà prévu de la décliner également dans ses boutiques. Le fil de couleur est déjà acheté. « Nous allons les fabriquer à partir de lundi. Cinq de nos quatre-vingt-dix machines sont capables d’intégrer dans le maillot jusqu’à neuf fils de couleurs différentes. »

La marinière Made in France (ce qui n’est pas le cas de toutes les productions de l’entreprise bretonne) sera vendue autour de 60 €.

source

Commenter cet article

doctorix 17/06/2019 23:11

Je suis hétéro.
Suis-je normal, docteur?

Brujitafr 18/06/2019 05:58

@doctorix excellente question !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs