Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Céline Dion : Son duo avec un… pédophile !

Publié par Brujitafr sur 18 Février 2019, 14:23pm

Catégories : #ACTUALITES, #Nouvel Ordre Mondial

Ne vous y trompez pas, c'est juste le signe qu'elle est finie !!!

Décidément, la presse s'acharne tous les jours contre , aujourd'hui elle est accusée d'avoir travaillé avec le pédophile R.Kelly... il y a 20 ans !

Egalement attaquée pour rupture de contrat et fragilisée, la Diva pourrait servir de victime sacrificielle..

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Céline Dion : Son duo avec un… pédophile !

Vous n'allez pas en croire vos yeux ! Désormais Céline Dion fait ouvertement la promotion de la théorie du genre et du nouvel ordre mondial !

 

 

 

Un documentaire diffusé aux États-Unis dévoile la collaboration de Céline Dion avec un artiste soupçonné de viols d’enfants.

 

Il y a trois ans, le 14 janvier 2016, disparaissait l’homme qui a révélé son talent, fait battre son cœur de femme pendant plus de trente ans, et avec qui elle a eu trois magnifiques enfants : René-Charles, 17 ans, et les jumeaux Eddy et Nelson, 8 ans. Ce triste anniversaire, Céline Dion l’a évoqué avec une pudeur infinie sur les réseaux sociaux. Ce jour-là, elle a en effet posté une photo de son mari, posant, rayonnant, devant des monts enneigés, avec ces quelques mots : « Mon cher René… Tu es toujours avec moi… Et tu le seras toujours. À ta douce mémoire… »

Certains s’étonneront peut-être de cette retenue à laquelle la diva ne nous avait jusqu’alors guère habitués. Faut-il y voir un signe ? Voilà près de trois semaines qu’aux États-Unis, Céline Dion se retrouve au cœur d’un immense scandale sexuel ! Comment est-ce possible ? Elle qui n’a cessé de clamer sa passion pour son mentor, de lui jurer amour et fidélité, aurait-elle une vie secrète non avouable, un côté sombre qu’elle aurait jusqu’alors réussi à tenir soigneusement caché, pour se retrouver aujourd’hui mêlée à une sordide affaire de mœurs qui fait trembler l’Amérique ?


Le 3 janvier dernier, en effet, était diffusé sur la chaîne câblée Lifetime les premiers épisodes de Surviving Kelly, un documentaire qui en compte six, consacré au chanteur de R’n’B Robert Sylvester Kelly, plus connu sous le nom de R. Kelly. Cet artiste, aujourd’hui âgé de 52 ans, est l’auteur de plusieurs hits dont le célèbre I  Believe I Can Fly. Depuis 2002, il est aussi, hélas pour lui, dans le collimateur de la justice. Inculpé une première fois pour avoir filmé ses ébats sexuels avec une fille de 14 ans, il avait été finalement acquitté en 2008.

Mais cela ne l’a, semble-t-il, pas calmé, loin de là. Depuis, de nombreuses autres femmes, parmi lesquelles de très jeunes filles, ont porté plainte à leur tour contre lui pour agressions sexuelles et viols. Et c’est la parole de ces victimes abusées que ce documentaire édifiant s’attache à faire entendre.

Les témoignages sont tous plus sidérants les uns que les autres. Non seulement le prédateur usait de sa notoriété pour séduire et mettre sous sa coupe ses très jeunes proies (elles avaient souvent moins de 16 ans), mais il se comportait avec elles en véritable tyran. Jerhonda Pace, une des malheureuses adolescentes que Kelly a violée alors qu’elle n’avait que 15 ans, raconte : « à l’époque, j’étais en admiration devant lui, donc j’étais crédule. […] Il contrôlait tous les aspects de ma vie : ce que je mangeais, comment je m’habillais, quand je me douchais, comment je m’engageais dans des ébats sexuels qu’il enregistrait. » D’autres, comme Lizzette Martinez, âgée de 17 ans quand elle a rencontré la star, évoquent les ravages psychologiques engendrés par cette relation perverse : « Je ne pense pas qu’il comprenne à quel point nous, les jeunes filles, sommes impressionnables, et combien ces épisodes sont traumatisants pour nous. Ils vous marquent à jamais. »

Et ce n’est pas tout ! Selon plusieurs autres témoignages tout aussi effroyables, le chanteur obligeait ses victimes à les appeler « Daddy » (ou papa), ce qui en dit long sur ses déviances sexuelles et ses fantasmes d’inceste…

Mais qu’est-ce que Céline Dion a à voir avec ce violeur pédophile ? Eh bien, il se trouve qu’elle le connaît bien, très bien même. En effet, il y a vingt et un ans, en 1998 pour être précis, ces deux immenses stars ont enregistré un duo dont le titre, au vu de ces révélations, se charge d’une grinçante ironie : I Am Your Angel (Je suis ton ange).

La chanson, écrite par le rappeur, avait tant plu à la Québécoise qu’elle l’avait intégrée sur son album These Are Special Times. Et Céline et R. Kelly n’ont pas fait qu’enregistrer ensemble, ils ont aussi partagé un succès planétaire. Ce titre « angélique », resté durant plus de six semaines numéro 1 au Billboard Hot 100, s’est vendu à 12 millions d’exemplaires à travers le monde !

Bien sûr, à l’époque, la diva ignorait tout des comportements criminels de son partenaire de micro. Et l’on imagine sans peine sa colère, son dégoût même en découvrant le véritable visage de celui qu’elle a contribué à rendre un peu plus célèbre encore ! 

Sans doute très embarrassée, la chanteuse n’a cependant pas tenu à prendre la parole pour dire son indignation. Mais elle n’est pas restée sans réaction, marquant son soutien aux victimes par un acte fort. En effet, dès le lendemain de la diffusion du documentaire, elle a fait retirer de toutes les plates-formes de streaming le titre enregistré avec R. Kelly.

Elle n’est hélas pas la seule à avoir été « piégée » par le rappeur. Le chanteur Chance the Rapper et Lady Gaga *****se sont eux aussi prêtés au jeu du duo avec R. Kelly. Le premier avec la chanson Somewhere in Paradise, et la seconde avec Do What U Want (With My Body). Tous deux, à l’instar de Céline, ont fait retirer leur titre des plates-formes de streaming.

Dans cette sordide affaire, la diva québécoise aurait sans nul doute aimé avoir le soutien et les conseils du producteur avisé qu’était René. Mais aurait-il fait mieux qu’elle ? Rien n’est moins sûr…

source

***L'histoire cachée

de Lady Gaga

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs