Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


L'eau du robinet serait contaminée par des particules de plastique

Publié par Brujitafr sur 16 Septembre 2017, 17:29pm

Catégories : #ACTUALITES, #SANTE

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs américains, à l'initiative du site Orb media, l'eau du robinet serait contaminée par des micro particules de plastiques.

L'eau du robinet serait contaminée par des particules de plastique

Tous les continents touchés par la contamination

L'eau du robinet est potable et de nombreux foyers n'achètent jamais d'eau en bouteille. Mais une étude, mise en lumière par nos confrères britanniques du Guardian, vient semer le trouble en révélant qu'on trouverait des particules de plastique dans cette eau. C'est par hasard que les chercheurs ont fait cette découverte. Au départ, ils s'intéressaient à la présence du plastique dans les océans.

Mais en poussant plus loin leurs travaux, ils en sont arrivés à la conclusion que l'eau du robinet était elle aussi contaminée. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont prélevé des échantillons d'eau du robinet dans 12 pays et ils ont ainsi pu observer que 83 % d'entre eux contenaient des particules de plastique. Si on ignore encore les conséquences de la consommation de ces particules pour notre santé, l'information est pour le moins inquiétante.

 

 

L'Europe plus épargnée que les États-Unis

Il faut cependant souligner que selon les pays, la concentration de plastique dans l'eau du robinet n'est pas la même. 159 échantillons d'eau ont été prélevés : 33 aux États-Unis, 16 au Liban, 21 en Indonésie, 26 en Ouganda, 17 en Inde, 24 en Equateur et 18 en Europe. Conclusion : il y avait du plastique dans 72 % des échantillons en Europe et dans 94 % des échantillons aux États-Unis et au Liban.

« Le nombre moyen de fibres de plastique trouvées dans chaque échantillon de 500 ml d'eau est de à 4,8 aux États-Unis, contre 1,9 en Europe », note The Guardian. Ces fibres proviendraient en grande partie des vêtements synthétiques qui se détériorent lors de leurs passages dans la machine à laver, mais aussi de tous les déchets plastiques abandonnés dans la nature et qui finissent dans les océans.

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Commenter cet article

zelectron 16/09/2017 18:54

Il faudrait munir les lave-linges de filtres à (subnano, pico, femto, atto, zepto, yocto) particules avant de vidanger au tout à l'égout ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<