Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


«Un évènement majeur qui va changer le paysage»: - Le LarsenC est un bloc de glace de 5000 km2. Il est en train de se détacher.

Publié par Brujitafr sur 20 Janvier 2017, 14:16pm

Catégories : #ACTUALITES, #NATURE - ECOLOGIE

«Un évènement majeur qui va changer le paysage»:

- Le LarsenC est un bloc de glace

de 5000 km2. Il est en train de se détacher.

«Un iceberg, qui pourrait être l'un des dix plus gros jamais répertoriés, est prêt à se détacher de l'Antarctique», indiquent les scientifiques de l'Université de Swansea (Royaume-Uni) dans un communiqué. Sa superficie représente 85 fois l'île de Manhattan.

Située à l'ouest du continent antarctique, cette banquise est baptisée «Larsen C» et son épaisseur atteint 350 mètres.

Depuis des années, les scientifiques surveillent une crevasse formée dans cette zone et qui atteint désormais plus de 150 kilomètres de longueur.

Mais «en décembre, la crevasse s'est brutalement allongée de quelque 18 km et il ne reste plus qu'une vingtaine de kilomètres avant qu'elle ne traverse de part en part la banquise».

Evénement géographique majeur

«Je serais surpris que cela ne se détache pas dans les mois à venir», indique Adrian Luckman, l'un des chercheurs, cité dans le communiqué, voyant là «un évènement géographique majeur qui va changer le paysage» de cette zone.

Cette masse de glace flottant déjà, si elle se détache, cela n'impactera pas le niveau des mers.

«Nous sommes convaincus, mais d'autres ne le sont pas, que le reste de la banquise sera moins stable qu'aujourd'hui», ajoute Adrian Luckman.

Si un jour l'ensemble de cette banquise «Larsen C» venait à se détacher, elle ne retiendrait plus les nombreux glaciers qui viennent buter sur cette glace flottante. De nouveaux volumes de glace atteindraient alors l'océan antarctique.

source

L’Europe occidentale doit son climat tempéré à l’influence balsamique du Gulf stream. Nous l’apprenons tous à l’école mais cela va-t-il être encore le cas dans 20 ou 40 ans ? Pas sûr car à en croire des scientifiques allemands, le réchauffement et la fonte de la banquise pourrait bien bouleverser un courant stable depuis 30.000 ans.

«Un évènement majeur qui va changer le paysage»: - Le LarsenC est un bloc de glace de 5000 km2. Il est en train de se détacher.
«Un évènement majeur qui va changer le paysage»: - Le LarsenC est un bloc de glace de 5000 km2. Il est en train de se détacher.
«Un évènement majeur qui va changer le paysage»: - Le LarsenC est un bloc de glace de 5000 km2. Il est en train de se détacher.
«Un évènement majeur qui va changer le paysage»: - Le LarsenC est un bloc de glace de 5000 km2. Il est en train de se détacher.
La Nasa a dévoilé jeudi la photo d'une gigantesque crevasse dans la barrière de glace de Larsen en Antarctique. Une faille qui menace de détruire la calotte polaire du sixième continent.
 

90 mètres de large, 113 kilomètres de long sur un demi-kilomètre de profondeur. Ce sont les dimensions hors-normes de la faille qui pourrait désintégrer la plateforme glacière C de Larsen en Antarctique.

L'agence spatiale américaine a diffusé jeudi des images inquiétantes de la brèche qui risque de briser cette partie du glacier, en libérant un iceberg à peine plus petit que la Corse dans l'océan Austral.

"La fissure fait toute l'épaisseur de la barrière glacière, mais elle ne la traverse pas de part et d'autre. Une fois que ce sera le cas, il y aura un iceberg de la taille du Delaware", indique l'institut dans son communiqué de presse.

En 2015 déjà, la Nasa publiait une vidéo expliquant que la dernière section de la banquise de Larsen était susceptible de se désintégrer avant la fin de la décennie. Une information inquiétante alors que cette plateforme de glace a mis entre "11.000 et 12.000 années" à se former, selon l'organisme. En 2002 en l'espace de six semaines, deux-tiers d'une autre partie de la banquise s'étaient effondrés:

La barrière de glace de Larsen avait commencé à se désintégrer dans les années 60.

C'est le scénario du film catastrophe "Le jour d'après", avec à la clef d'importants dérèglements climatiques, en particulier un réchauffement suivit d'un refroidissement planétaire très rapide... 
 
 

Commenter cet article

blizzard 26/01/2017 15:50

allons qui es-tu pour juger ce que l'on filme?
d’après toi c'est rien ,quand tu seras gelé tu diras ,oui c'était vrai mais je ne l'ai pas cru ce 16/01/2017!

Thierry 16/01/2017 05:33

Détruire la calotte polaire du continent, mais n'importe quoi, vraiment. Doit-on ici aussi, tomber dans du catastrophisme pour faire peur aux foules ?
1. L'iceberg qui va se briser vient d'un ice-chelf (glacier flottant) donc pas de la calotte antarctique, mais de quelques glaciers émissaires. On voit d'ailleurs très bien sur la carte qu'il n'est en rien connecté avec la calotte polaire.
2. Cet iceberg ne représentera que moins d'1% de la surface totale de la dite calotte.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<