Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au sein du gouvernement, l'inquiétude monte. EDF, premier énergéticien de France, est aux prises avec un parc nucléaire vieillissant, qui ne manque pas de problèmes. Récemment, l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a demandé à EDF d'arrêter plus d'une dizaine de réacteurs pour effectuer des contrôles.

Vers une pénurie d'électricité cet hiver ?

La moitié du parc nucléaire français à l'arrêt ?

La situation n'est pas encore inquiétante, mais pourrait le devenir : les températures, de plus en plus froides, conduisent à une augmentation de la consommation électrique. Les français se chauffent, cuisinent et chauffent leur eau en majorité avec des radiateurs électriques et des chauffe-eau électriques. Plus il fait froid, plus la consommation des ménages est élevée.

C'est une loi qui n'a rien d'étonnant et qui, en temps normal, ne pose pas de problèmes. Mais EDF a actuellement 20 réacteurs nucléaires à l'arrêt sur les 58 que compte le parc nucléaire français. Pire : l'ASN a demandé à EDF l'arrêt de 5 nouveaux réacteurs, ce qui va réduire quasiment de moitié le nombre de réacteurs qui fonctionnent. La production d'électricité s'en ressentira.

 

 

 

Ségolène Royal demande à EDF de respecter ses engagements

Dans une lettre adressée le 10 octobre 2016 à Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal demande à ce que l'énergéticien assure « la sécurité d'approvisionnement du territoire français en électricité. » « EDF, premier producteur d'électricité en France, est dépositaire d'une forte responsabilité dans la garantie de cet approvisionnement », a-t-elle écrit dans la lettre que Le Parisien a pu consulter.

Pour l'instant, EDF n'a pas signalé de problèmes sur son parc ni s'inquiète d'une pénurie d'électricité en France. Toutefois, le groupe a demandé, vendredi 21 octobre 2016, à l'état de l'autoriser à stopper la vente d'électricité à ses concurrents, vente prévue dans le cadre du mécanisme d'accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh).

source

Partager cet article