Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAJ - Putsch raté en Turquie: 194 morts, 1.563 militaires arrêtés (photos et vidéos)
MAJ 16H45
L'essentiel des événements en cinq points

1. Peu avant minuit (21H00 GMT), un communiqué des "forces armées turques" annonce la proclamation de la loi martiale et d'un couvre-feu dans tout le pays, après des déploiements de troupes notamment à Istanbul et dans la capitale Ankara. Les affrontements, avec avions de chasse et chars, ont donné lieu à des scènes de violences inédites à Ankara et Istanbul depuis des décennies. Ils ont fait au moins 194 morts, plus de 1.100 blessés, selon le dernier bilan de l'agence pro-gouvernementale Anadolu.

2. Les putschistes ont justifié leur "prise de pouvoir totale" par la nécessité d'"assurer et restaurer l'ordre constitutionnel, la démocratie, les droits de l'Homme et les libertés et laisser la loi suprême du pays prévaloir".

3. Mais M. Erdogan, cible ces dernières années de nombreuses critiques l'accusant de dérive autoritaire, a répliqué en appelant depuis Marmaris (ouest) la population à s'opposer au putsch, dans une intervention en direct à la télévision depuis un téléphone portable.

4. Des dizaines de milliers de personnes, brandissant souvent des drapeaux turcs, ont bravé les militaires rebelles, grimpant sur les chars déployés dans les rues ou se rendant à l'aéroport d'Istanbul pour accueillir M. Erdogan, rentré précipitamment de vacances dans la mégalopole dont il fut longtemps maire et qui est son fief.

5. La tentative de putsch a été mise en échec, a annoncé le général Ümit Dündar, chef de l'armée turque par intérim. Au total, 104 putschistes ont été abattus, auxquels il faut ajouter 90 autres victimes (41 policiers, deux soldats et 47 civils). La présidence turque a de son côté exhorté les Turcs sur Twitter à rester dans les rues, mettant en garde contre une "nouvelle flambée".

LE FIL INFO

10h05 : 104 putschistes ont été abattus, selon l'armée.

8h52 : Le bilan monte à 90 morts et 1.154 blessés, selon l'agence de presse progouvernementale Anadolu

8h47 : 200 soldats, retranchés à l'état-major, se sont rendus aux autorités.

8h36 : Le nombre de militaires arrêtés monte à 1563.

7h40 : Le chef d'état-major des armées turques, le général Hulusi Akar, a été libéré des militaires putschistes qui le retenaient sur une base aérienne située dans la banlieue d'Ankara samedi et conduit dans un lieu sûr, ont rapporté les chaînes de télévision. Le sort du général, remplacé peu auparavant par un général d'armée car il était incapable de remplir ses fonctions, était devenu un mystère, le président turc Recep Tayyip Erdogan déclarant ne pas savoir où il était retenu.

7h : Un total de 754 militaires ont été arrêtés en lien avec le putsch d'un groupe de soldats rebelles en Turquie qui semblait être maté samedi matin mais qui a coûté la vie à au moins 60 personnes, a indiqué samedi l'agence de presse progouvernementale Anadolu sur base d'informations du ministère de la Justice. En outre, cinq généraux et 29 colonels ont été démis de leurs fonctions sur ordre du ministre de l'Intérieur Efkan Ala, a précisé l'agence.

6h20 : Le Premier ministre turc Binali Yildirim a convoqué une session extraordinaire du Parlement samedi après-midi. Le chef du gouvernement a demandé à tous les partis d'être présents, indique l'agence Anadolu. M. Yildirim a également annoncé la nomination d'un nouveau chef d'état-major par intérim, pour remplacer le général Hulusi Akar qui serait prisonnier des militaires auteurs de la tentative de putsch en Turquie.

Ce vendredi soir, à Istanbul, des militaires ont bloqué la circulation sur les deux ponts sur le Bosphore séparant les rives asiatique et européenne de la ville. Des avions et des hélicoptères militaires turcs ont volé à basse altitude au-dessus de la capitale Ankara, où des coups de feu ont été entendus. Pour rappel, c'est bien à Ankara que se situe le siège du gouvernement mené par le président Erdogan. Il s'agit d'une tentative de coup de force militaire selon le Premier ministre. Il dénonce une "tentative illégale" par un "groupe" au sein de l'armée.

LE FIL INFO

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

6h22: Fethullah Gülen, l'ennemi juré d'Erdogan, condamne fermement la tentative de coup d'Etat

Le prédicateur Fethullah Gülen, ennemi juré du président turc Erdogan, a condamné «dans les termes les plus forts» la tentative de coup d'Etat, depuis les Etats-Unis où il réside. «J'ai souffert de plusieurs coups d'Etat militaires au cours des 50 dernières années et trouve donc particulièrement insultant d'être accusé d'avoir un quelconque lien avec cette tentative. Je réfute catégoriquement ces accusations», a-t-il indiqué dans un communiqué.

6h20: La chronologie des événements

Voici le résumé de ce que l'on sait de la tentative de coup d'Etat, avec le déroulé des événements heure par heure.

6h16: Le bilan s'alourdit à 60 morts

Par ailleurs, 336 personnes auraient été arrêtées, pour la plupart des militaires, en lien avec cette tentative, a souligné un responsable turc.

6h03: Le Premier ministre annonce avoir nommé un nouveau chef de l'armée par intérim

Il s'agit du général Ümit Dündar, commandant de la première armée basée à Istanbul. Il remplace le général Hulusi Akar, qui serait prisonnier des militaires auteurs de la tentative de putsch. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait auparavant affirmé ignorer son sort.

5h56: Des F-16 frappent les chars des soldats rebelles à Ankara

Des avions de chasse turcs F-16 ont bombardé des chars des putschistes déployés aux alentours du palais présidentiel dans une banlieue de la capitale, a indiqué une source de la présidence turque.

5h46: Les soldats qui bloquaient le pont du Bosphore se rendent

Selon des images diffusées sur plusieurs chaînes, dont CNN, les soldats qui se trouvaient sur le pont du Bosphore, à Istanbul, sont sortis de leurs chars les mains en l'air. Le gouvernement turc affirme que la tentative de coup d'Etat est «terminée».

5h45 : Un avion a largué une bombe près du palais présidentiel à Ankara d'où s'élevait une épaisse colonne de fumée. Cette zone est située dans le quartier de Bestepe, une banlieue de la capitale turque abritant le grand complexe présidentiel de Recep Tayyip Erdogan, qui se trouvait à Istanbul au moment de l'attaque, selon la chaîne d'information NTV. Les autorités ont annoncé avoir arrêté un brigadier chef lié à la tentative. Plusieurs médias font toujours état d'échanges de tirs à Ankara et Istanbul.

5h12 : L'aéroport international Atatürk à Istanbul a relancé ses activités normales samedi vers 6h00 (05h00 en Belgique), indique l'agence Anadolu. La compagnie Turkish Airlines opère ainsi normalement.

4h40 : 42 personnes, dont des civils et des policiers, ont été tuées à Ankara lors des heurts, a indiqué le parquet du district de Gölbasi, banlieue de la capitale turque, cité par les chaînes de télévision turques. Des coups de feu sporadiques étaient toujours entendus au petit matin dans plusieurs quartiers de la métropole.

03h40: plus de 120 arrestations dans la tentative de putsch, selon le Premier ministre.

03h36: Erdogan affirme que l'hôtel où il se trouvait sur la côte turque a été bombardé après son départ. Il dénonce une "trahison", blâme les adeptes de son ennemi Fethullah Gülen.

03h32: Erdogan affirme ne pas connaître le sort du chef de l'armée.

03h05: retour triomphal de Recep Tayyip Erdogan à l'aéroport d'Istanbul. "Aucun pouvoir n'est plus fort que celui de la volonté nationale", déclare-t-il, dans des propos relayés par Reuters. "Ceux qui sont responsables de ce coup d'état payeront le prix de cette trahison", poursuit-il.

02h44: la Turquie a décidé de fermer ses frontières avec la Bulgarie, selon Sky News. Une info confirmée par le ministère des Affaires étrangères bulgare.

02h35: des soldats se seraient rendus, toujours si l'on en croit l'agence Reuters.

02h24: les autorités turques annoncent que l'avion du président Erdogan a atterri à Istanbul. (Reuters)

02h23: La chaîne de télévision publique TRT a recommencé à émettre samedi peu après 2h, montrant des opposant à la tentative de coup d'Etat.

02h15: accusé d'être à l'origine de cette tentative de coup d'état, le mouvement de l'opposant Gülen "condamne toute intervention armée". "Nous condamnons toute intervention armée dans les affaires intérieures de la Turquie", a écrit dans un communiqué l'Alliance for Shared Values. Le président Erdogan avait affirmé auparavant que le coup d'Etat était un "soulèvement dans lequel l'Etat parallèle a également une part", en référence au prédicateur Fetullah Gülen.

02h02: quelques ressortissants turcs se sont rassemblés vendredi soir devant l'ambassade de Turquie à Bruxelles, rue Montoyer, pour dénoncer la tentative de putsch contre le président turc Recep Tayyp Erdogan, a indiqué peu avant 01H30 vendredi soir la police de Bruxelles-Ixelles. Cette dernière ne reporte pas d'incident particulier. Le président turc a appelé vendredi soir les Turcs à descendre dans les rues du pays pour résister à la tentative de coup d'Etat. Le rassemblement à Bruxelles a été initié en solidarité avec le gouvernement en place. Il s'est progressivement étoffé dans l'heure qui a suivie.

01h56: la situation est "largement sous contrôle", affirme le Premier ministre turc. "C'est une initiative idiote vouée à l'échec et elle est largement sous contrôle", a-t-il dit au téléphone à la chaîne d'information NTV, alors que les renseignement turcs ont évoqué un "retour à la normale", au moment où le Parlement turc à Ankara était bombardé par voie aérienne.

01h50: les pro-Erdogan à l'intérieur des locaux de la chaîne publique TRT, selon Euronews, images à l'appui. Ces lieux étaient auparavant occupés par les putschistes, qui perdent donc du terrain. Les journalistes prennent le micro, dont la présentatrice du JT qui avait lu le communiqué du "Conseil de la paix". "Nous avons vécu un cauchemar ces dernières heures", dit-elle, dans des propos relayés par Euronews. "Nous avons été pris en otage durant 3, 4 heures dans les studios. Il y avait des gens armés. Nous avons été ligotés, mais en assurant ne pas vouloir nous faire du mal."


Les locaux de la chaîne publique turque libérés par dh_be

01h41: c'est le chaos à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, pris d'assaut par les civils pro-Erdogan.

01h40: le Parlement turc bombardé à Ankara, selon une agence.

01h40: plusieurs leaders militaires à l'origine de la tentative de coup d'Etat en cours en Turquie ont été arrêtés, selon le Premier ministre Binali Yildirim. Selon l'agence Anadolu, Muharrem Kose, un ancien officier et conseiller de l'état-major récemment retiré de ses fonctions, serait le cerveau de la tentative de putsch menée vendredi soir.

01h31: le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a dit espérer qu'il n'y aura pas de dégradation de la situation en Turquie et a appelé à éviter la violence, dans une première réaction à la tentative de coup d'Etat en cours. "La situation est tout à fait incertaine, mais j'espère qu'il n'y aura pas de dégradation de la situation", a commenté le ministre depuis Oulan Bator, où il participe vendredi et samedi au sommet Asie-Europe (Asem). Il profitera d'ailleurs de la matinée, samedi, pour prendre contact avec ses collègues européens afin d'échanger les informations récoltées. Le ministre appelle d'ores et déjà à éviter la violence.

01h29: "L'ordre démocratique doit être respecté en Turquie", où un groupe de militaires putchistes affirme avoir pris le pouvoir, a déclaré samedi le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel.

01h09: le réseau social américain Twitter a dit vendredi soupçonner un ralentissement volontaire de son service en Turquie, où une tentative de coup d'Etat est en cours. "Nous n'avons pas de raison de penser qui nous sommes totalement bloqués en Turquie, mais nous suspectons qu'il y a un ralentissement intentionnel de notre service dans le pays", écrit Twitter dans un message sur @policy, le compte officiel qu'il consacre sur son réseau aux questions politiques. Cela confirme ce qui se disait plus tôt dans la soirée ce vendredi...

01h09: Obama appelle à "éviter violence et bain de sang".

01h04: une agence progouvernementale citée par l'AFP sort le chiffre de 17 policiers tués à Ankara.

01h02: NTV explique qu'un F-16 de l'armée turque pro-Erdogan a abattu un hélico contrôlé par les putschistes.

01h01: des soldats tirent sur la foule à Istanbul, des blessés.

01h00: les militaires qui occupaient l'aéroport international Atatürk d'Istanbul se sont retirés, selon l'entourage du président Erdogan, rapporte l'agence DHA. L'organe de presse indique que des manifestants ont envahi les installations aéroportuaires, après quoi l'armée se serait repliée.

00h46: le Premier ministre turc explique que le gouvernement est "toujours aux affaires".

00h45: CNN Türk fait état de combat autour du siège des services de renseignement.

00h39: la Russie est "extrêmement inquiète" de la situation en Turquie.

00h36: tous les aéroports de Turquie sont actuellement fermés, explique Belga

00h20: un membre de l'administration turque, cité par Reuters, affirme que les forces loyalistes reprennent le dessus sur les putschistes.

00h20: toujours selon le correspondant d'Euronews en Turquie, l'appel d'Erdogan à descendre dans la rue pour contrer ce putsch aurait été entendu par certains partisans.


Des partisans d'Erdogan bloquent les chars d... par dh_be

00h18: un journaliste interviewé par Euronews affirme que les employés et journalistes de la TRT (chaîne publique turque) sont enfermés dans un local sur place et peuvent entendre des coups de feu.

00h12: on apprend également grâce à Reuters que des tirs ont été entendus à l'aéroport d'Istanbul. Pour rappel, tous les vols ont été annulés.

00h11: Reuters cite des témoins, qui indiquent que la situation est explosive aux abords du Parlement turc (à Ankara). Des chars encerclent le bâtiment et tirent.

00h10: L'ambassade belge en Turquie recommande via les réseaux sociaux aux ressortissants belges se trouvant actuellement à Ankara et Istanbul de demeurer à l'intérieur. "Cela vaut pour tout le pays en général, mais en particulier pour ces deux villes", précise Michael Mareel, porte-parole du SPF Affaires étrangères. Le service fédéral procède actuellement à une révision de l'avis de voyage pour la Turquie. Les clients du tour-opérateur Thomas Cook actuellement aux alentours d'Istanbul ont également été conseillés de rester à l'abri. Thomas Cook a interrompu ses vols vers Ankara, a indiqué son porte-parole Koen van den Bosch. "Nous poursuivons nos vols vers Istanbul, mais il s'agit d'un nombre limité de tickets vendus à d'autres entreprises", a-t-il expliqué. "Une partie de nos clients est en visite familiale, loin d'Istanbul. Une partie est bien dans la ville même, et nous avons demandé à ceux-ci de ne pas sortir."

00h00: la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé vendredi à la "retenue" et au "respect des institutions démocratiques" en Turquie, où le pouvoir en place dénonce une tentative de coup d'Etat.

23h56: selon NBC, qui cite des sources militaire américaines, le président Erdogan chercherait à demander l'asile en Allemagne.

23h55: un hélicoptère ouvre le feu à Ankara, affirme Reuters.

23h47: une violente explosion entendue à Ankara, des jets et hélicoptères survolent la capitale

23h37: la chaîne publique TRT cesse d'émettre le moindre programme, annonce Reuters.

23h33: le président Erdogan se met en route pour Ankara (Reuters)

23h28: le président Erdogan s'exprime sur la situation... via FaceTime ! Il dénonce un coup d'état par une minorité au sein de l'armée, selon Reuters. Il continue, en invitant la population à descendre dans la rue et se rassembler sur les places pour répondre à cette tentative de coup d'état. "Je ne pense absolument pas que ces putschistes réussiront". Le bâtiment du parti du gouvernement, l'AKP, était encerclé par l'armée.

23h26: le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a appelé vendredi à éviter "tout affrontement meurtrier" en Turquie, où une tentative de coup d'Etat était en cours vendredi soir. "Les problèmes de la Turquie doivent être résolus dans le respect de la Constitution", a-t-il poursuivi au cours d'une conférence de presse commune avec son homologue américain John Kerry.

23h16: le gouvernement grec "suit la situation" en Turquie avec "attention et sang-froid", au vu de la tentative de coup d'état en cours dans le pays voisin selon le gouvernement turc, a indiqué vendredi une source gouvernementale à Athènes.

23h14: une journaliste de la chaîne publique lit un communiqué de l'armée en son nom, annonce Reuters. Celui-ci décrète qu'un "Conseil de paix" dirige désormais la Turquie. "Nous ne permettrons pas que l'ordre public soit dégradé en Turquie. (...) Un couvre-feu est imposé sur le pays jusqu'à nouvel ordre", a indiqué notamment dans un communiqué signé par le "Conseil de la paix dans le pays", qui dit avoir "pris le côntrôle dans le pays" alors que des hélicoptères survolaient la capitale turque Ankara après des vols à basse altitude d'avions de combat.


La présentatrice du JT turc lit le communiqué... par dh_be

23h13: la chaîne publique turque annonce un couvre-feu et la loi martiale.

23h07: Reuters annonce que l'armée a envahi les locaux de la chaîne publique TRT.

23h04: on apprend également que Twitter, Facebook Youtube auraient été bloqués.

22h53: le Premier ministre Charles Michel réagit sur Twitter.

22h49: le chef d'état-major serait l'"otage" de militaires putchistes selon une agence progouvernementale. "Le général Hulusi Akar, chef d'état-major des armées est retenu en otage par un groupe de militaires qui tentent un soulèvement", a précisé l'agence citant des "sources crédibles".

22h40: selon CNN Turk, le président Recep Tayyip Erdogan est en sûreté (Reuters)

22h36: par ailleurs, Reuters indique que tous les vols sont annulés à l'aéroport Atatürk d'Istanbul.

22h28: l'armée turque prétend quant à elle avoir "pris le pouvoir" dans un communiqué. Elle ajoute que les relations internationales sont maintenues et que l'Etat de droit rester une priorité, ajoute Reuters, qui cite ce communiqué.

22h26: le Premier ministre turc avertit ceux impliqués dans une action "illégale" qu'ils paieront "le prix le plus élevé".

21h54: Les ponts enjambant le Bosphore entre l'Asie et l'Europe à Istanbul sont fermés dans les deux sens, selon une chaîne de télé

21h41: des coups feu retentissent à Ankara, capitale de la Turquie et ville où se situe le siège du gouvernement. Des avions volent à très basse altitude.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article