Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

99% des sites alternatifs sont au service des élites mondialistes

Sans doute qu’affirmer ce gros pourcentage donné en titre semble exagéré. En fait, pas vraiment. Quel meilleur moment pour aborder ce sujet alors qu’on lance son site et son blog.

La croyance qu’un site alternatif est en opposition face aux élites mondiales financiarisées est une grossière erreur. On peut faire une segmentation lucide des sites alternatifs :


• Certains sont complices malgré eux, des naïfs en quelques sorte, même animés des meilleures intentions, mais manipulés sans aucunement s’en rendre compte. Il y en a beaucoup. On va dire 50%.


• Certains sont complices pleinement conscients de l’être et payés par l’élite. On va dire 30%


• Certains sont des sites fréquentables, et des auteurs de bonne foi. Ils sont à peine manipulés et produisent parfois des ré-infos et des analyses intéressantes. On va dire un peu moins que 20%.


• Certains sites et auteurs sont indispensables à lire et sont précieux à la fois pour notre ré-information et pour nos analyses. On va dire 1% au maximum, une denrée rare mais succulente.

Nous savons tous que les élites oligarchiques ont pris soin d’avoir le contrôle financier total des médias de grande diffusion, et les journalistes sont donc aux ordres pour véhiculer des analyses et des informations fausses ou occultées.

Mais, depuis le début même de l’Internet les élites ont quadrillé le Net et ont autant le contrôle sur ces sites et des auteurs qu’ils ne l’ont sur les medias grand public.

J’ajoute que certains journaux grands medias sont infiniment plus dignes de confiance que beaucoup de sites alternatifs. Cela tient toujours à un journaliste particulier qui fait honnêtement son boulot. Ambrose Evans-Pritchard au Telegraph et Romaric Godin de La Tribune, par exemple, sont des gens honnêtes qui vous donneront l’heure juste et de véritables informations et analyses. En plus d’être de remarquables analystes financiers, ils sont aussi remarquables dans le domaine complexe de la géostratégie.

Il vous sera facile de deviner ceux que j’ai réussi à identifier depuis plus de 15 ans que j’interviens très activement sur les sites alternatifs, en ayant écrit plus de 500 articles et des dizaines de milliers de commentaires : Ceux que je ne cite pas ici et dont je ne reprend pas des éléments sont des sites que j’ai fini par identifier de mon point de vue comme des sous-marins manipulateurs. Je suis un vieux routier de la chose, comme certains d’entre vous. C’est viscéral, et on le vit comme un devoir. Je me dois à mes lecteurs de les virer de mon site, pour éviter les pollutions nocives. Le fait d’avoir son propre site et blog donne ce genre de possibilité.

Creusons un peu plus les raisons pour lesquelles ceux d’en face, les élites mondialisées financiarisées et leurs serviles sycophantes, se sont très tôt intéressés à avoir la haute main sur les sites alternatifs.

C’est tout d’abord une stratégie du jeu de go, où il faut conquérir le plus de territoire, en le soustrayant à l’ennemi. Être le propriétaire d’un site, c’est comme posséder les medias de grande diffusion, ça permet de passer tous les messages qui servent la cause, de manipuler, mentir et influencer l’opinion. Et l’élite en est pleinement consciente. Leur budget doit être phénoménal.

En plus, polluer la pensée de lecteurs et commentateurs de sites alternatifs c’est plus payant que de manipuler les masses désorganisées qui tètent leurs « informations » et « opinions » sur des medias et avec des journalistes à la solde des élites.

La plupart des sites alternatifs ne sont que des défouloirs, où les lecteurs-commentateurs manipulés à leur insu sont désamorcés et sont persuadés avoir fait leur devoir et raisonné intelligemment en ayant fréquenté le site et émis des blogues vengeurs. Raymond Barre avait identifié cette engeance comme « la caste jacassière », appellation critique dans la bouche de cet homme hautain, mais qui résultait quand même d’une fine observation. Et vas-y que je tourne en rond, que je pleurniche, que je papote et que je me défoule. Souvent des auteurs surfe sur la peur et les interrogations des gens et leur vendent de l’or, des livres ou des conseils. Voici quelques noms réputés en Amérique du Nord.


• Jim Willie de goldenjackass, qui a 10,000 inscrits qui le paient 400$ chaque année, un pactole de 4 millions de dollars. Son truc c’est d’être invité pour parler sur des vidéos, où celui qui l’invite insère des publicités qui rapportent gros


• Peter Schiff dont la famille jadis a créé la Réserve Fédérale Américaine, et qui ne veut que vendre de l’or.


• David Stockman, à éviter selon moi, ainsi que Rob Kirby et deux nuls, Usawatchdog (Greg Hunter) et Kingworldnews(King).


• Mike Maloney capable parfois de bonnes analyses mais qui est là que pour vendre son or.

Plus grave bien sûr les sites alternatifs suppôts des élites. Eux ont une stratégie insidieuse et véhiculent des contre-vérités. Des loups déguisés en agneau. Souvent un expert reconnu et apparemment au-dessus de tout soupçon, qui donne sa crédibilité au site et qui lui confère un vernis qui trompe les chercheurs de vérité. Forcément un site bien puisque ce mec est un type bien.


• James Rickards qui sous couvert de donner des conseils éclairés ne veut que vendre de l’or et écouler ses bouquins.

Il y a les sites fréquentables et les auteurs digne de foi. Ces sites peuvent ne pas être spécialisés dans une catégorie (finances, géopolitique, etc.) et s’adresser à un vaste public d’horizons divers, mais font honnêtement leur boulot, ré-informent et livrent une bonne quantité d’analyses qui tiennent la route. Citons :


• En finances et économie, en France, le site « les éconoclastes ». Évitez Olivier Delamarche mais écoutez Philippe Béchade, Jacques Sapir et Pierre Sabatier, tous trois excellents. Charles Gave est excellent et il a un site.


• Tous terrains : Réseau International et le Saker.

Il y a enfin les sites indispensables et les auteurs fondamentaux. Il y en a quand même et nous en avons tous que nous mettons dans notre Panthéon, et parfois on ouvre les yeux un peu tard et on brûle ce qu’on a adoré. Il y en a plus d’un qui ne tiennent pas la distance. Beaucoup de sites et auteurs sont Américains.


• Brandon Smith d’Alt-Market, JC Collins de Philosophyofmetrics.

Quand un lecteur s’aventure dans la jungle des sites alternatifs, il sera abusé au début, affinera ses critères, et apprendra à se méfier au fil des ans. Pour ma part j’ai déserté un grand nombre de sites après que je comprenne leur vacuité ou leur petit jeu soigneusement caché. Pertes de temps considérable à tourner en rond !

Et à force de sélectionner avec soin et d’écarter les sites et auteurs douteux, on atteint un haut niveau de conscience citoyenne et on est prêt à tenir son rôle dans le mouvement de la liberté.

Algarath

Publié par Paul

Tag(s) : #MEDIAS, #Nouvel Ordre Mondial

Partager cet article